03/05 12:59

Violent accrochage dans "Morandini Live" quand Gilles Platret, vice-président LR, accuse les Insoumis d'avoir dragué les musulmans pendant la présidentielle - Regardez

Ce matin, Jean-Marc Morandini présentait un nouveau numéro de "Morandini Live" en direct sur CNews. Au cours de l'émission, Gilles Platret, vice-président des Républicains, a accusé La France insoumise d'avoir dragué les musulmans pendant la présidentielle.

"J'attendais d'avoir le bonheur de me retrouver devant Aurélien Le Coq sur ce plateau pour sortir un document qui a été diffusé auprès des musulmans en France à la veille du premier tour. Il y a une drague éhontée de la part de monsieur Mélenchon à l'endroit du vote musulmans et même de personnages très sulfureux dans la sphère islamo-islamiste, des gens qui considèrent que la religion est un marchepied pour une conquête politique", a-t-il affirmé.

Et d'ajouter : "C'est très clair qu'aujourd'hui la France insoumise est à l'écoute mais dans l'encouragement de ces gens-là". Gilles Platret a ensuite évoqué un "document qui a été diffusé sur les réseaux par messenger à l'endroit des musulmans". "Un des messages est arrivé chez un des musulmans de Chalon-sur-Saône [il est maire de cette ville, ndlr] qui m'en a fait part".

"Si on arrive à unir le vote des Français musulmans, le candidat Mélenchon pourrait accéder au second tour où tout peut arriver. Qu'on se le dise, Mélenchon est le seul à s'être exposé et mouillé autant pour nous, musulmans, et son programme est basé sur le partage et l'équité"... Voici le message lu par le vice-président des Républicains.

Face à ces accusations, Aurélien Le Coq, orateur national de La France insoumise, a tenu à répondre à son interlocuteur. "Je ne sais pas si ce document est vrai. En tout cas, ça ne vient pas de chez nous. Je ne l'ai pas reçu. Ce qui est dit dans le message, c'est que Mélenchon a défendu les musulmans. C'est vrai. Mais ça ne fait pas de lui un islamiste. Jean-Luc Mélenchon défend tout le monde", a-t-il déclaré.

Des échanges tendus se sont déroulés quelques secondes plus tard. "Est-ce qu'on peut laisser la religion au vestiaire et s'adresser à des citoyens ? Vous êtes dans une logique communautariste ; vous n'êtes pas dans une logique républicaine. Vous, vous mettez en avant le vote musulman", a lancé Gilles Platret.

"On ne drague personne. Ce message ne vient pas de chez nous. Nous n'avons pas envoyé ce message !", a poursuivi Aurélien Le Coq dans cet échange que Jeanmarcmorandini.com vous propose de (re)découvrir (voir vidéo ci-dessus).

 

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de wicket
3/mai/2022 - 15h10

Les tractations actuelles de la gôche sont à vomir !!! La place doit être bonne !!! S'il y avait une attitude qui pouvait écoeurer les électeurs, c'est bien celle que l'on voit actuellement !

Le PS n'a-t-il aucune fierté pour s'associer à un Mélenchon ? Quelle revanche pour lui qui n'a jamais réussi à se faire une vraie place au PS.

La place doit être vraiment très bonne ! Et aucun de nos donneurs de leçons pour s'insurger !!! Triste politique et tristes politiciens !