16/04 15:31

Une grande chaîne de télévision saoudienne a enregistré des millions de vues avec un sketch tournant en dérision le président américain Joe Biden - Regardez

Une grande chaîne de télévision saoudienne a enregistré des millions de vues avec un sketch tournant en dérision le président américain Joe Biden, une diffusion qui semble refléter la détérioration des relations entre le royaume et les Etats-unis. Le sketch, diffusé par MBC, la plus grande chaîne de divertissement du monde arabe, montre le président Biden, joué par le comédien Khaled Al-Faraj, tenant un discours dans lequel il s'efforce d'envoyer un "message fort" au président russe Vladimir Poutine, après l'invasion russe de l'Ukraine.

Lors de son intervention, la vice-présidente Kamala Harris, jouée par un acteur, lui souffle à plusieurs reprises ce qu'il doit dire. Le président s'endort par ailleurs à deux reprises lors de son discours. Mercredi après-midi, le clip avait été visionné au moins sept millions de fois rien que sur Twitter, suscitant une avalanche de commentaires des internautes. La chaîne MBC reflète en général les prises de position du royaume et de son dirigeant de facto le prince héritier Mohammed ben Salmane.

Le président américain et Mohammed ben Salmane ne se sont pas parlé depuis la prise de fonctions de Joe Biden qui avait juré de traiter le royaume comme un état "paria" après le meurtre du journaliste saoudien Jamal Khashoggi en Turquie, imputé à Mohammed ben Salmane par la CIA. L'invasion de l'Ukraine par la Russie a accentué la fracture entre Washington et Ryad, dont les relations étaient autrefois étroites, le royaume refusant de prendre position contre Moscou et d'augmenter sa production de pétrole pour tenter de contenir les prix.

Mercredi, certains utilisateurs de Twitter se sont réjouis du fait qu'un média saoudien se moque du dirigeant américain. "De nombreux professionnels des médias américains ont insulté nos dirigeants et notre pays par le passé et ont déclaré publiquement leur hostilité", a écrit l'un d'eux. D'autres ont toutefois minimisé son importance. "Il y a des dizaines d'émissions (...) en Amérique qui ridiculisent le président américain et d'autres dirigeants mondiaux, y compris (...) ceux du Golfe", a écrit Saad al-Hussein, professeur à l'Université du roi Saoud. "C'est normal".

Ailleurs sur le web

Vos réactions