30/03 14:31

Déterminée à ce qu’un poste de Défenseur des Droits des Animaux soit créé, la Société Protectrice des Animaux (SPA) interpelle les candidats à la présidentielle dans une vidéo - Regardez

Toujours déterminée à ce qu’un poste de Défenseur des Droits des Animaux soit créé, la Société Protectrice des Animaux (SPA) a de nouveau interpellé les candidats à la présidentielle, cette fois, par l’intermédiaire d’un film.

La création d’un tel poste, tiré d’une idée de Robert Badinter, représenterait «un véritable tournant dans la perception de l’animal dans la société», a indiqué la SPA dans un communiqué.

Ce rôle de Défenseur des Droits des Animaux se calquerait sur celui du Défenseur des Droits. Agissant comme une autorité indépendante, il aurait principalement trois tâches à remplir. Dans un premier temps, de rendre à l’Etat le rôle moteur qui «doit être le sien en termes de protection animale», en dressant un état des lieux.

Ce Défenseur des Droits proposera également des avancées législatives et réglementaires et disposera d’un pouvoir lui permettant de «mobiliser les autorités judiciaires et administratives dans toute question relative à sa charge.

En plus de cette requête, la SPA a dévoilé en vidéo la liste des mesures importantes devant être entreprises pour faire avancer la cause du bien-être animal .

«L’abolition de la corrida», la «condamnation de toutes les formes de maltraitance animale», ou encore la «fin de l’animal-objet et de la vente de tous les animaux de compagnie en animalerie», font partie des grandes missions à accomplir pour le futur président de la République.

Ailleurs sur le web

Vos réactions