24/03 14:13

Suisse: Quatre membres d'une famille française meurent après une chute de 7 étages depuis le balcon de leur appartement - Une cinquième personne est hospitalisée

Quatre ressortissants français d’une même famille sont décédés jeudi après fait une chute de sept étages depuis le balcon de leur appartement à Montreux en Suisse, dans des circonstances encore mystérieuses, a indiqué la police. Une cinquième personne - de la même famille - est hospitalisée. Les raisons de ce drame familial restent encore inconnues.

Mais selon les premiers éléments, il s’est produit alors même que des gendarmes se rendaient précisément dans cet appartement. Selon les premières investigations, deux gendarmes se sont rendus dans l’appartement de cette famille française « pour exécuter un mandat d’amener délivré par la préfecture en lien avec la scolarisation à domicile d’un enfant », a indiqué la police cantonale vaudoise dans un communiqué.

Le mandat concernait le père, un Français de 40 ans domicilié dans cet appartement. Les gendarmes ont frappé à la porte et entendu une voix leur demandant qui était là. Après s’être annoncés, les gendarmes n’ont alors plus entendu de bruit dans l’appartement. Ne pouvant entrer en contact avec les éventuels occupants, ils ont quitté les lieux, mais dans l’intervalle, un témoin a appelé la police pour signaler que des personnes étaient tombées depuis le balcon d’un appartement.

Selon la police, il apparaît que les cinq personnes qui sont tombées du balcon sont les membres d’une même famille de ressortissants français: le père, son épouse de 41 ans, la soeur jumelle de celle-ci et la fille du couple, âgée de 8 ans, sont les quatre personnes décédées. Le fils, âgé de 15 ans, est hospitalisé dans un état grave.

Une enquête a été ouverte par la justice suisse, qui a confié les investigations aux enquêteurs de la police de sûreté, afin de déterminer les circonstances exactes et les raisons de ce drame, poursuivent les autorités.

 

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Hamid Lebtahi
1/avril/2022 - 09h23

Une situation familiale inacceptable pour des adultes bardés de diplômes. Tout se faisait en cachette. Les enfants avaient le même père et des mères différentes. Le garçon est l'enfant du premier couple naturel, alors que la fille est l' enfant de la sœur jumelle. Pour dissimuler le grave péché au public, les enfants ne doivent pas être scolarisés. La croyance religieuse et une fuite en avant ont poussé cette famille à ce geste ultime pour mettre un terme à un cauchemar qui dure depuis 8 ans.