24/03 08:14

Guerre en Ukraine - Une journaliste russe a été tuée hier dans un bombardement sur un quartier nord-ouest de Kiev, la capitale ukrainienne

Une journaliste russe a été tuée  dans un bombardement sur un quartier nord-ouest de Kiev, la capitale ukrainienne de plus en plus sous la pression de l'artillerie russe et des tirs de roquettes. Oksana Baulina a péri dans l'explosion d'une roquette pendant qu'elle filmait les dommages causés par une précédente frappe sur un centre commercial de l'arrondissement de Podil, selon un communiqué de son média en ligne "The Insider". Un autre civil a été tué et deux personnes qui accompagnaient la journaliste ont été blessées.

Avant de rejoindre The Insider, Mme Baulina était productrice pour une fondation de lutte contre la corruption dans son pays, classée comme "organisation extrémiste" par les autorités. La journaliste avait dû quitter la Russie et continuait à travailler pour The Insider, pour lequel elle s'était rendue en Ukraine en tant que correspondante, selon son média.

"Nous continuerons à couvrir la guerre en Ukraine, y compris les crimes de guerre russes de même que les bombardements aveugles sur les zones d'habitation qui provoquent la mort de civils et de journalistes", a ajouté The Insider, un média en ligne indépendant fondé en 2013 par le journaliste et militant Roman Dobrokhotov et qui a désormais son siège à Riga, la capitale de la Lettonie.

Depuis le début de l'invasion russe en Ukraine le 24 février, au moins six journalistes dont trois étrangers ont été tués dans le pays : un cameraman franco-irlandais de Fox News et une Ukrainienne qui l'accompagnait, un documentariste américain, deux autres journalistes ukrainiens et Oksana Baulina. Au moins deux attaques à la roquette ont visé mercredi des zones d'habitation du nord-ouest de Kiev.

La première, dans la matinée, a fait quatre blessés et des dégâts étendus sur tout un quartier proche de celui visé dans l'après-midi, a constaté l'AFP sur place, au milieu d'une nuée de journalistes, omniprésents au moindre incident dans la ville. Une maison a été détruite et incendiée, plusieurs immeubles ont été grêlés d'éclats et leurs vitres soufflées par la frappe, très vraisemblablement une salve de roquettes.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de lucieat
24/mars/2022 - 08h41

Ils vont bien encore trouver une explication à sa mort, c'est encore la faute des "nazis"