01/02 12:39

EXCLU - La réalisatrice du reportage à Roubaix pour M6 parle pour la 1ère fois: "Il y a la peur de parler d’islamisme radical chez les journalistes. Certains ont vu leur reportage censuré"

Ce matin, Michaëlle Gagnet, réalisatrice du reportage sur Roubaix dans "Zone Interdite" sur M6, était l'invitée de Jean-Marc Morandini dans "Morandini Live" sur CNews. En exclusivité, elle a témoigné pour la première fois. "Notre enquête est très sérieuse et implacable. On ne peut pas reprocher quelque chose au fond du sujet, c'est ce que tout le monde nous dit. On a eu beaucoup de soutiens positifs", a-t-elle débuté. 


Et d'ajouter : "Ce qui m'inquiète et ce que je trouve injuste, ce sont les menaces envers Ophélie Meunier et envers Amine Elbahi qui a accepté de me parler sur ce qu'il se passait dans une partie de sa ville. Ça m'inquiète énormément. Ophélie Meunier a porté le sujet mais il y a toute une équipe derrière elle. Nous la soutenons entièrement". 


"J'ai mis un an à faire cette enquête. Ce qui était très compliqué, c'est la peur. La peur de dénoncer, la peur de dire les choses, la peur des responsables politiques car ils craignent d'être traités d'islamophobes, la peur d'en parler, la peur des représailles. On nous a souvent demandé d'être anonymes et qu'on utilise la caméra cachée", a continué la réalisatrice en précisant "être obligée d'utiliser la caméra cachée quand on est sur des sujets sensibles. Je n'ai aucun problème à l'utiliser".


A la question de savoir si elle n'a pas peur d'apparaitre à visage découvert, Michaëlle Gagnet répond : "Si on a peur, on renonce. Je ne vois pas pourquoi j'aurais peur d'avoir réalisé un reportage dans lequel j'ai pris toutes les précautions pour que tous les faits soient vérifiés. On a été équilibrés. La France n'est pas du tout sous emprise islamiste. Il y a des courants très minoritaires qui sont surveillés".  La réalisatrice a précisé avoir "passé énormément de temps à Roubaix" pour son reportage. "On a fait très attention à ne pas stigmatiser la ville", a-t-elle assuré. 


Alors qu'il n'y a pas eu de fortes mobilisations des journalistes après les menaces envers Ophélie Meunier, Michaëlle Gagnet déclare : "Parler d'islamisme aujourd'hui est devenu un sujet tabou. J'ai des collègues qui ont vu leur reportage censuré. Il n'est pas passé alors que c'est un reportage sur le même thème. C'est difficile de trouver des journalistes qui veulent bien travailler sur ce thème là parce que les gens ont peur. On attend une grande solidarité de nos confrères".

Et de conclure : "Ca veut dire que , maintenant, on va faire des sujets que consensuels, institutionnels. Que des sujets inintéressants pour ne pas choquer et ne pas heurter les gens. Ce n'est pas possible. Il faut que nos confrères soient très unis". Jeanmarcmorandini.com vous propose de (re)découvrir cet entretien (voir vidéo ci-dessus).

 

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Pirate 92
1/février/2022 - 20h04
EZLN Marcos a écrit :

l'ecologie, la culture, le tiers monde, l'economie, le social avec pouvoir d'achat, chomage, etc .

posts : ehpad 6 commentaires, 1400 chercheurs.... 7 commentaires, fusion Tf1 M6  0 comm, Roubaix et islamistes 103 comm, Marine le pen 95 comm, et quand il y a zemmour 200 . on voit ou sont les priorités

Connaisseur des questions producteurs/diffuseurs, moins des EHPAD et de la recherche, j'ai donc commis un commentaire sur la fusion TF1-M6. Mais les producteurs, et j'en ai tant connu, défendent eux leurs petites ( devenues très grosses, grâce à vos impôts) boutiques.

Portrait de Pirate 92
1/février/2022 - 17h10
EZLN Marcos a écrit :

pour s'indigner, il faut qu'il y ait matière  à s'indigner, et un reportage malhonnete ne justifie pas que l'on s'insurge . Par contre, on peut etre indigné par de très nombreux sujets, que l'on n'aborde jamais ici .

Il ne faut pas dire "de très nombreux sujets, que l'on aborde jamais ici" mais lesquels.

Portrait de Pirate 92
1/février/2022 - 15h55

Le REEL n'a pas eu lieu, n'a pas lieu. Et dire que la Gauche, dans son ensemble était pour l'autodétermination des peuples, et que la France qui voudrait s'autodéterminer serait d'extrême droite, c'est une contradiction qui demeure irrésolue.

Portrait de LISCO
1/février/2022 - 15h42

Il faut respecter le politiquement correct quitte a s'auto censurer, exemple hier sur TPMP Delormeau dit qu'il s'est fait cambrioler par des Roumains (c'est un fait) immédiatement Hanouna s'insurge, "tu n'as pas le droit de dire cela, c'est honteux, je ne supporte pas, il va même jusqu'a s'excuser au nom de Delormeau" même certains mots deviennent tabous, sacrée dérive.

Portrait de BrunoNo
1/février/2022 - 15h01

LFI s'étonne après que plus personne ne les prend au sérieux.

On dirait Dany Boon : Je vais bien. "Tout va bien"

Portrait de ingres
1/février/2022 - 14h51

Depuis que je suis enfant, nous entendons les journalistes souvent de gauche nous dire que les Français étaient collaborateurs pendant l'occupation et se vantant que s'il avait vécu à cette époque ils se seraient comporté en glorieux résistants, et bien maintenant dans des circonstances beaucoup moindre, je rappelle qu'a l'époque nous étions occupés par une armée beaucoup plus forte que nous, ils sont d'une lâcheté confondante. 

Portrait de LISCO
1/février/2022 - 14h25

c'est malheureusement une spirale infernale, les islamiste accentuent leurs menaces, le gouvernement réagit pas ou timidement, la pression augmente, ceux qui peuvent dénoncer se taisent par peur, les islamistes accentuent leurs menaces,  le gouvernement ne réagit pas, la pression augmente, ceux qui peuvent.....

Portrait de serguei
1/février/2022 - 14h21

Pas de cojones nos grands journaleux de la presse écrite et télé ! Pour taper sur la droite et Zemmour, pas de problèmes mais au sujet des islamistes, il n'y a plus personne ! Des guignols, quoi !...

Portrait de Patalf
1/février/2022 - 13h48

La triste majorité des journalistes n'a pas juste peur des islamistes mais plus généralement de l'ensemble des populations d'origines migrantes. Ca se constate tous les jours dans le traitement de l'information internationale pour tout conflit entre musulmans et non musulmans, et ce n'est pas cela qui manque.

Portrait de Fpt01
1/février/2022 - 13h34 - depuis l'application mobile

Lâcheté des politiques, lâcheté des médias ! Cela n’est plus possible, il faut se réveiller, on n’est plus dans le politiquement correct. Ce qui n’est pas tolérable doit être traité et éradiqué

Portrait de COLIN33
1/février/2022 - 13h21 - depuis l'application mobile

Quelle honte, qui peut se permettre de censurer ce type de reportage, quand ces sauvages lâchent une bombe tout le monde est concerné !!!

Portrait de cordova
1/février/2022 - 13h15

On se croit au moyen âge avec leurs religions a la con