20/01 08:02

Accusations contre Jean-Jacques Bourdin : Anne Nivat dénonce la "communication et les éléments de langage" de Valérie Pécresse, face à son mari en direct sur BFM TV - Regardez

La grand reporter Anne Nivat était ce soir l'invitée de "C à vous" sur France 5, et la journaliste a été interrogé sur les accusations contre son mari Jean-Jacques Bourdin et en particulier sur le discours introductif de Valérie Pécresse, hier soir sur BFM.

Anne Nivat a été très précise dans sa réponse: "Je suis d'accord avec Valérie Pécresse quand elle se bat contre les violences faites aux femmes. Je suis d'accord avec Valérie Pécresse quand elle défend la présomption d'innocence et c'est nécessaire d'y croire. En revanche, je réprouve l'instrumentalisation politique immédiate et la com' politique qui arrive toute de suite. On a eu droit à un exercice de communication que je réprouve.

Ce sont des éléments de langage, car elle dit ça, mais elle vient à l'émission. et je vais vous dire pourquoi elle est venue car ils viennent tous. Ils viennent tous, car ils connaissent les audiences, ils savent quelles sont les audiences et ils ont besoin des journalistes comme les journalistes ont besoin d'eux."

Valérie Pécresse avait conditionné sa participation à l’émission politique « La France dans les yeux » à un « propos introductif » consacré aux violences faites aux femmes. Face à son animateur Jean-Jacques Bourdin, qui fait l’objet d’une plainte pour soupçons d’agression sexuelle, Valérie Pécresse a souligné d’emblée qu’elle s’était « clairement posé la question » de sa participation à l’émission de BFM-TV.

Et la candidate des Républicains  a assuré : « C’est bien sûr à la justice de trancher . Je respecte la présomption d’innocence, à laquelle chacun de nos compatriotes a le droit. » Mais, « très clairement, ces accusations, si elles sont avérées, sont graves et doivent être condamnées », a ajouté la candidate, assurant que le combat contre le harcèlement sexuel et les violences faites aux femmes était « un combat personnel ».

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de C'est Mon Avis
20/janvier/2022 - 17h06

Tiens, elle qui n'aime pas que l'on dise qu'elle est la femme de Jean-Jacques Bourdin (voir l'émission d'Ardisson "salut les terriens" dans laquelle elle avait pété un câble en 2017) prend publiquement sa défense cette fois-ci !

Je suis d'accord qu'il y a la "présomption d'innocence", mais quand l'avocat de Jean-Jacques Bourdin dit qu'il y a prescription, je doute que ce soit la meilleure défense...

Portrait de Julien92
20/janvier/2022 - 13h17
Maximo123 a écrit :

Elle apprend qu'elle est à la fois cocue et en couple avec un présumé agresseur sexuel et en plus elle doit jouer lui trouver des excuses en direct à la TV.

Non. Elle n’apprend pas. Elle devait s'en douter. Une femme connait bien son époux. De plus, il n'a jamais fait de cadeaux a ceux qu'il interviewait, particulièrement aux personnalités dites "de droite".  Et en interne il n'avait pas une très bonne réputation non plus. Bref, il ne comptait pas que des amis. L'un d'eux a bien du se charger d'expliquer au grand reporter que des bruits couraient sur son mari. D'ailleurs, pas un moment elle n'a dit qu'il était impossible que son mari ait pu faire des choses pareilles. Maintenant, ce n'est pas DSK non plus.

Portrait de Nerfertiti
20/janvier/2022 - 13h04

Je ne suis pas un fan de Bourdin mais Pécresse, en 1er, elle jette la suspicion et après, elle parle de présomption d'innocence 

Elle fait du en même temps, tout comme Macron

Ce que qui est très malhonnête et insupportable de la part de Pécresse, c'est qu'elle s'en sert à des fins électorales

On voit bien la grosse ficelle. 

Elle veut s'approprier le vote des féministes ce qui n'est pas très digne d'un postulant pour la présidence 

Portrait de Calla
20/janvier/2022 - 12h58

J.J. Bourdin n'aurait pas dû faire le débat il aurait dû se retirer de la chaine jusqu'à son jugement 

Portrait de MICMAH458
20/janvier/2022 - 12h57
Babeth11 a écrit :

Pécresse est tellement du côté des femmes contre les agresseurs sexuels qu'elle défendait Georges Tron il n'y a pas si longtemps.

Quelle hypocrisie.

Oui, mais peut-être que georges tron, et surtout son carnet d'adresses, pouvait être d'une quelconque utilité pour pécresse...

Portrait de filou034
20/janvier/2022 - 11h12

aller Bourdin retourne dans tes cévennes la tu risque rien avec les chèvres oups

Portrait de COLIN33
20/janvier/2022 - 10h36 - depuis l'application mobile

Le débat avec Bourdin a bien arrangé Pécresse,elle a pu ainsi vanter les mesures liées à sa campagne, c'est dégueulasse....

Portrait de KERCLAUDE
20/janvier/2022 - 09h53

Le comportement de Mme PECRESSE est indigne d'une candidate à la Présidentielle, elle aurait dû reporter sa date d'émission si elle était gênée de se trouver face à Mr Bourdin. La justice est en cours on verra les conclusions après les élections.....

Portrait de Maximo123
20/janvier/2022 - 09h12

Elle apprend qu'elle est à la fois cocue et en couple avec un présumé agresseur sexuel et en plus elle doit jouer lui trouver des excuses en direct à la TV.

Portrait de Harriet
20/janvier/2022 - 09h04
Angelussauron a écrit :

Elle avait le choix de pas y aller si ça l'a gênait tellement. En disant je préfère attendre l'instruction sans plus de précision.

Là le "je condamne toutes formes d'agressions faites aux femmes, avec un petit mais je respecte la présomption d’innocence mis entre 2 phrases de condamnation" à gerber.

Si il est innocenté on va pas l'entendre dire "c'est une honte les femmes qui mentent pour avoir de l'argent et qui détruisent le combat des femmes qui ont vraiment des agressions sexuelles" par exemple.

Vous savez bien qu'il y avait toute une intendance en amont et qu'il est compliqué de se dédire, et que d'ici que l'enquête soit terminée ... l'élection présidentielle aura eu lieu !  smiley

De plus , en refusant de venir, elle le considérait , d'emblée, comme coupable ...

Bref, comme dit plus haut , ces situations sont compliquées à appréhender : se souvenir que la chaîne envisageait déjà des remplaçants au cas où d'autres témoignages/plaintes émergeraient ... 

Portrait de Angelussauron
20/janvier/2022 - 08h56
Harriet a écrit :

Honnêtement , c'est compliqué ...

En dehors des mots employés par V. Pécresse, avait-elle le choix ? En évoquant le sujet , on lui reproche ... si elle s'était tue , elle aurait été critiquée également ...

Le vrai souci, c'est qu'on jette en pâture des individus avant même qu'une enquête ait débutée !

Cette mise de "charrue avant boeufs" met tout le monde dans l'embarras , s'il y a suffisamment  d'éléments pour qu'une enquête soit diligentée , tant mieux ... mais attendons au moins  le résultat de cette dernière  avant de "balancer" des noms ... smiley

Elle avait le choix de pas y aller si ça l'a gênait tellement. En disant je préfère attendre l'instruction sans plus de précision.

Là le "je condamne toutes formes d'agressions faites aux femmes, avec un petit mais je respecte la présomption d’innocence mis entre 2 phrases de condamnation" à gerber.

Si il est innocenté on va pas l'entendre dire "c'est une honte les femmes qui mentent pour avoir de l'argent et qui détruisent le combat des femmes qui ont vraiment des agressions sexuelles" par exemple.

Portrait de soly
20/janvier/2022 - 08h48
•Gaston de Phœbus• a écrit :

Loin d'avoir des affinités avec Nivat et Bourdin mais il faut avouer que l'attitude de Pécresse était particulièrement lamentable. . On ne parle pas de l'innocence présumée tout en jouant au Fouquier de Tinville en jetant Bourdin à la vindicte populaire alors qu'il n'est même pas mis en examen. C'est foncièrement lamentable et révélateur.

D'accord avec vous, c'était un moment très gênant. Par son discours, Pecresse bafoue la présomption d'innocence. Elle aurait dû ne pas en parler ou ne pas venir..

Pour ce qui est de Anne Nivat, en temps normal, elle est parfaitement imbuvable. Je me souviens qu'elle avait dit, avant cette histoire, qu'elle était grand reporter de guerre et que c'était grâce à elle que son mari en était là, en clair son mari n'était rien...

 

Portrait de vraimentcompliqué2
20/janvier/2022 - 08h45

L'attitude de Mme Pécresse a été d'une rare indignité. Elle avait M.Bourdin en face d'elle et n'a même pas daigné lui dire "vous avez été mis en cause". Elle a regardé ailleurs en disant "M.Bourdin est mis en cause". Ce qui est très perturbant dans ce dossier c'est la personnalité de la plaignante qui est d'une probité et une honorabilité apparemment exemplaires. Et quelque part, sans préjuger des résultats des enquêtes diligentées tant en interne qu'au niveau judiciaire, je la vois très mal avoir inventé et mis en place une cabbale anti-bourdin.

Portrait de Harriet
20/janvier/2022 - 08h40
Angelussauron a écrit :

 

Je suis totalement d'accord avec vous. Laissons faire la justice, Pecresse n'est pas juge elle est juste candidate à l’élection présidentielle et c'est pas en faisant ça qu'elle sera élu. Elle prouve juste son hypocrisie et son incompétence.

La récupération politique de cette manière est à gerber.

Honnêtement , c'est compliqué ...

En dehors des mots employés par V. Pécresse, avait-elle le choix ? En évoquant le sujet , on lui reproche ... si elle s'était tue , elle aurait été critiquée également ...

Le vrai souci, c'est qu'on jette en pâture des individus avant même qu'une enquête ait débutée !

Cette mise de "charrue avant boeufs" met tout le monde dans l'embarras , s'il y a suffisamment  d'éléments pour qu'une enquête soit diligentée , tant mieux ... mais attendons au moins  le résultat de cette dernière  avant de "balancer" des noms ... smiley

Portrait de GUETARY 64
20/janvier/2022 - 08h30

La GRAND REPORTER  !!!  Blessée par l'accusation de son mari !!!

Imbuvable cette femme ....

promo de son livre ...qui tombe mal !

 

Portrait de Angelussauron
20/janvier/2022 - 08h28
•Gaston de Phœbus• a écrit :

Loin d'avoir des affinités avec Nivat et Bourdin mais il faut avouer que l'attitude de Pécresse était particulièrement lamentable. . On ne parle pas de l'innocence présumée tout en jouant au Fouquier de Tinville en jetant Bourdin à la vindicte populaire alors qu'il n'est même pas mis en examen. C'est foncièrement lamentable et révélateur.

 

Je suis totalement d'accord avec vous. Laissons faire la justice, Pecresse n'est pas juge elle est juste candidate à l’élection présidentielle et c'est pas en faisant ça qu'elle sera élu. Elle prouve juste son hypocrisie et son incompétence.

La récupération politique de cette manière est à gerber.