16/01 13:04

Australie - Novak Djokovic a quitté le pays après l'échec de son dernier recours en prenant le premier avion : "Je suis très déçu mais je respecte la décision"

13h04: Novak Djokovic vient de quitter le pays après l'échec de son dernier recours

.

.

10h39: Novak Djokovic a réagi par un court communiqué après le verdict prononcé par le juge Allsop! "Je vais prendre du temps pour me reposer et récupérer avant de faire de plus amples commentaires. Je suis très déçu que la Cour ait rejeté ma requête après la décision du Ministre d’annuler mon visa, ce qui signifie que je ne peux pas rester en Australie et participer à l’Open d’Australie. Je respecte le jugement de la cour et je vais coopérer avec les autorités compétentes au sujet de mon départ du pays. "

.

.

08h54 : L'ultime bataille judiciaire entre le numéro un mondial de tennis Novak Djokovic et le gouvernement australien. Les trois juges de la Cour ont rejeté le recours du joueur serbe contre son expulsion du pays, ce matin Le N°1 mondial du tennis ne pourra donc pas disputer lundi l’Open d’Australie, où il comptait remporter un 21e titre en Grand Chelem, u record. Pendant quatre heures, ces derniers ont écouté les arguments des représentants du tennisman et ceux du gouvernement, avant de se retirer pour délibérer.

Autorisé à quitter le centre de rétention où il a été placé samedi, Djokovic a suivi l'audience en ligne depuis les bureaux de ses avocats. Une «finale» qui pourrait avoir des répercussions à long terme pour la carrière du Serbe de 34 ans, habitué aux matches à haute intensité.

Dans ses conclusions déposées samedi devant la Cour, le ministre de l'Immigration Alex Hawke a soutenu que la présence de Djokovic dans le pays «est susceptible de représenter un risque sanitaire».

Selon lui, elle encourage «le sentiment anti-vaccination» et pourrait dissuader les Australiens de se faire injecter leurs doses de rappel, alors que le variant Omicron se répand à grande vitesse dans le pays.

08h13 : La Cour fédérale australienne a rejeté dimanche le recours intenté par le numéro un mondial de tennis Novak Djokovic contre l'annulation de son visa et son expulsion du pays. «La Cour ordonne que le recours soit rejeté aux frais du demandeur», affirme la décision approuvée à l'unanimité par les trois juges, à la veille du début de l'Open d'Australie au cours duquel le Serbe comptait briguer un 21e titre record en Grand Chelem.

07h58: Novak Djokovic a perdu son appel (à l'unanimité) devant la cour fédérale et il ne participera donc pas à l'Open d'Australie 

 

.

05h11: La Cour fédérale australienne a décidé ce matin de mettre en délibéré sa décision d'expulser ou non d'Australie Novak Djokovic. Sa décision pourrait être rendue plus tard dans la journée. Lors d'une audience en référé à Melbourne, les trois juges de la Cour ont entendu durant plusieurs heures la plaidoirie du gouvernement australien, qui estime que le Serbe de 34 ans, non-vacciné contre le coronavirus, constitue un "risque sanitaire", qui encourage "le sentiment anti-vaccination" et qui pourrait dissuader les Australiens de se faire injecter leurs doses de rappel alors que le variant Omicron se répand à grande vitesse dans le pays. La Cour a également entendu les avocats du joueur qui ont qualifié la décision d'expulsion d'"irrationnelle" et "déraisonnable"..

 

 

.

Samedi 15 janvier

.

12h34 : Le point à la mi-journée -  Après le retour en rétention, l'expulsion pour Novak Djokovic ? Le N.1 mondial doit de nouveau attendre dans un centre de rétention de Melbourne que son sort soit tranché après l'annulation de son visa pour la deuxième fois par le gouvernement australien, qui soutient que le joueur, non-vacciné contre le Covid-19, constitue un "risque sanitaire". Après l'échec une première fois en début de semaine d'une procédure d'expulsion visant la star serbe du tennis, le gouvernement australien a fait une nouvelle tentative.

Mais Djokovic qui n'a jamais caché sa méfiance à l'égard du vaccin anti-Covid, entend se battre jusqu'au bout contre cette décision et une audience en référé est prévue dimanche devant une Cour fédérale.

Après avoir bénéficié de quelques jours de liberté qu'il a mis à profit pour s'entraîner pour l'Open d'Australie où il rêve de conquérir un 21e titre du Grand Chelem record, "Djoko", 34 ans, était samedi de retour dans le centre de rétention au confort sommaire où il avait déjà passé plusieurs jours. Un convoi de véhicules, dont l'un transportant très probablement Djokovic, a quitté les bureaux de ses avocats -- où il a passé une partie de samedi sous la surveillance d'agents de la police aux frontières- pour se diriger vers le Park Hotel, désormais mondialement connu.

Dans ses conclusions déposées samedi devant la Cour, le ministre de l'Immigration Alex Hawke a soutenu que la présence de Djokovic dans le pays "est susceptible de représenter un risque sanitaire pour la communauté australienne".

Selon lui, elle encourage "le sentiment anti-vaccination" et pourrait dissuader les Australiens de se faire injecter leurs doses de rappel, alors que le variant Omicron continue à se répandre à grande vitesse.

La présence en Australie pourrait même "entraîner une recrudescence des troubles civils", a ajouté le ministre qui, vendredi, a annulé pour la deuxième fois le visa de Djokovic en vertu de son pouvoir discrétionnaire, invoquant "des raisons sanitaires et d'ordre public".

Une voiture transportant très probablement Novak Djokovic arrive au Park Hotel, le centre de rétention de Melbourne où le N.1 mondial a été placé le 15 janvier 2022

Même s'il a qualifié le risque que Djokovic contamine lui-même des Australiens de "négligeable", le ministre a estimé que son "mépris" passé des règles sanitaires contre le Covid constitue un mauvais exemple. Le ministre "ne cite aucune preuve" à l'appui de ses arguments, lui ont rétorqué les avocats du joueur. A deux jours de l'ouverture du tournoi, la participation du Serbe qui doit affronter, a priori lundi, au 1er tour son compatriote Miomir Kekmanovic, semble plus que jamais improbable.

Chronologie des principaux rebondissements du bras de fer entre Novak Djokovic et l'Australie

C'est la deuxième fois que Djokovic est visé par une procédure d'expulsion.

10h59: « L’Open d’Australie est bien plus important que n’importe quel joueur. L’Open d’Australie sera un grand Open d’Australie avec ou sans lui », a déclaré samedi 15 janvier le tennisman espagnol Rafael Nadal au sujet de son rival serbe Novak Djokovic, qui livre une bataille juridique contre son expulsion d’Australie. Face aux journalistes depuis le Melbourne Park, le numéro 4 s’est dit « en désaccord avec beaucoup de choses qu’il a faites ces deux dernières semaines ». Cette déclaration est intervenue quelques heures après le renvoi en centre de rétention administrative de « Djoko » à Melbourne. Le Serbe guigne un 21e titre en grand chelem, ce qui serait un nouveau record, avec une unité de plus que le Suisse Roger Federer et que Nadal lui-même.

Son visa a été annulé pour la deuxième fois par le gouvernement australien, qui soutient que le joueur non-vacciné contre le Covid-19 constitue un danger public. Le Serbe, qui brigue une 10e victoire dans ce tournoi, pourrait être expulsé à l’issue des audiences en référé prévues samedi et dimanche devant une Cour fédérale.

La Japonaise Naomi Osaka, 13e mondiale, a de son côté qualifié samedi la saga Djokovic de « regrettable » et « triste ». Tout en reconnaissant ne pas bien connaître le joueur serbe, Osaka dit être triste que l’on se souvienne de « ce grand joueur » pour cette affaire plutôt que pour ses exploits sur les courts.

08h01: C'est au Park Hotel de Melbourne, dans le quartier de Carlton, que le Serbe a été renvoyé. Un hôtel connu pour accueillir des migrants et des voyageurs en situation irrégulière, et où Djokovic avait déjà été retenu quelques jours.

 

07h53: Le joueur serbe Novak Djokovic a été placé en rétention, ce matin, selon les médias locaux. Une audience de procédure doit se dérouler dans la matinée, en attendant la décision finale sur une possible expulsion ce dimanche par un tribunal fédéral, 24 heures avant le début de l’Open d’Australie. Le joueur de tennis serbe, non-vacciné contre le Covid-19, a continué vendredi à s’entraîner dans l’espoir de conquérir un 10e titre à l’Open d’Australie, et une 21e victoire en Grand Chelem, ce qui serait un record.

Cependant, en fin de journée, le ministre de l’Immigration Alex Hawke a annulé, pour la deuxième fois, le visa australien du Serbe «sur des bases sanitaires et d’ordre public». «Les Australiens ont fait de nombreux sacrifices pendant cette pandémie et souhaitent à juste titre que le résultat de ces sacrifices soit protégé», a défendu le Premier ministre australien Scott Morrison.

Ainsi, Novak Djokovic ne sera autorisé à quitter le centre de rétention que pour suivre, en ligne, les audiences judiciaires le concernant depuis les bureaux de ses avocats, et sous la surveillance d’agents de la police aux frontières. Il s'agit de la deuxième fois que le gouvernement australien tente d’expulser Djokovic du pays.

Le joueur avait été bloqué à son arrivée en Australie le 5 janvier et placé une première fois en rétention administrative car il espérait bénéficier d’une exemption pour entrer dans le pays sans être vacciné, après avoir contracté le virus en décembre. Cependant, les autorités n’avaient pas accepté cette explication. 

Samedi, le tennisman espagnol Rafael Nadal s’en est pris à son rival, estimant que «l’Open d’Australie est bien plus important que n’importe quel joueur», tout en disant ne pas être «d’accord avec beaucoup de choses qu’il a faites ces deux dernières semaines».

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de zig et puce
16/janvier/2022 - 09h44

L’affaire Djokovic était plié lors du premier avis d’expulsion, pour bien connaitre ce pays …. Et ses lois draconiennes pour entrer sur leur sol en tant que non ressortissant aussie (formulaires,visas..etc) , le serbe n’avait aucune chance d’obtenir gain  de cause, , encore plus en ces temps de COVID , il a été particulièrement léger , voir naïf.... lui et son entourage.  

rappel : le délibéré est à l’unanimité. no comment !

Portrait de COLIN33
16/janvier/2022 - 09h23 - depuis l'application mobile
Nono75 a écrit :

Pour les plus de 60 ans ? 100 € par mois ? Dissuasif ?

Ok, la Grèce est plus pauvre mais si on adaptait à la France ça ferait quoi, 150 € ? Pas sur que ça fonctionne. Mettre un pourcentage du revenu ? Pourquoi pas mais usine à gaz.

Et en plus cela ne porte que sur les 60 ans et plus donc encore une demi-mesure.

D'après datavaccin les 55 / 64 ans sont vaccinés (schéma complet) à 92.4 %, les 65 /74 ans le sont à 94.5 % et les 75 ans et plus le sont à 90.4 %.

Quid des très âgés dépendants pour lesquels c'est la famille qui refuse (et je ne parle pas de simple tutelle) ? On met l'amende à la famille ? Pas simple.

Sans compter qu'ensuite on fait quoi pour les autres vaccins style grippe ? Pas vacciné ? Amende, mais que pendant l'hiver.

@Nono75
vous connaissez la valeur de l'argent??? cette somme sur des petits revenus est importante, mais peut-être que ne pas être vacciné est un luxe pour les riches....

Portrait de ago47
16/janvier/2022 - 09h18
nina83 a écrit :

et les prochains tournois, ce sera pareil..... dommage de finir sa carrière ainsi.

c est son choix. Nul est au dessus des lois

Portrait de Tommmy-Rose
16/janvier/2022 - 09h16
Nono75 a écrit :

Et comme a dit Macron, on en fait quoi de celles et ceux qui refuseront encore, parce qu'évidemment il y en aura un paquet ?

Injection de force ? Ben voyons. On est pas en Chine hein. Même la Russie ne l'a pas fait.

Amende de 1 000 € ? 2 000 € ? Une fois pour toute (mais ceux qui ont les moyens paieront et basta) ? Une fois par semaine ? Une fois par mois ? Mouaip. Ils ne paieront pas, et après ? On saisit leurs biens et on les expulse de chez eux ?

Prison ? Déjà qu'on n'a du mal à enfermer les vrais criminels vu que, malgré ce que pensent nos habituels accoudés aux comptoirs, nos prisons sont archi pleines...

Mais non, enfin, les non-vaccinés méritent la mort ! C'est quoi, ces gens qui ont une conscience et refusent d'obéir à Vichy ???

Et encore, c'est un minimum. Concentrons-nous, les gars, essayons de trouver plus coercitif encore qu'une exécution en place publique.

On étripe leurs mômes ? Allez, des idées, les gars !

Portrait de Tommmy-Rose
16/janvier/2022 - 09h13
Kraepelin a écrit :

Si aujourd'hui, la peste était de retour, le procédé serait sensiblement le même que pour la COVID-19, nous sommes au 21ème siècle et la médecine a fait de grandes avancées depuis. Vos propos sont un peu excessif pour un joueur de tennis, même si il est excellent dans son domaine, les règles d'un pays s'appliquent pour tous. Sa richesse ou sa notoriété devrait lui servir de passe-droit ? Je ne pense pas. 

 

OK. Alors plus jamais un mot sur les migrants, qui trangressent ACTIVEMENT nos lois.

Là, en termes de droit, c'était un bras de fer pas forcément malin car l'issue était évidente, mais la logique n'a absolument rien à voir, la réalité est que chaque pays devrait préserver le droit absolu de chacun de choisir pour sa propre santé. C'est une liberté humaine fondamentale.

Ce qui est le cas du droit français sur lequel nos dirigeants s'essuient constamment les pieds sans que la population totalement lobotomisée ne s'en émeuve. Et naturellement ceux qui crachent le plus fort sur Djokovic sont les abrutis sans cervelle qui ne cessent de brandir à l'année les soi-disants "droits de l'Homme" et qui soutiennent les migrants.

Portrait de COLIN33
16/janvier/2022 - 09h03 - depuis l'application mobile
Nono75 a écrit :

Et comme a dit Macron, on en fait quoi de celles et ceux qui refuseront encore, parce qu'évidemment il y en aura un paquet ?

Injection de force ? Ben voyons. On est pas en Chine hein. Même la Russie ne l'a pas fait.

Amende de 1 000 € ? 2 000 € ? Une fois pour toute (mais ceux qui ont les moyens paieront et basta) ? Une fois par semaine ? Une fois par mois ? Mouaip. Ils ne paieront pas, et après ? On saisit leurs biens et on les expulse de chez eux ?

Prison ? Déjà qu'on n'a du mal à enfermer les vrais criminels vu que, malgré ce que pensent nos habituels accoudés aux comptoirs, nos prisons sont archi pleines...

@Nono75
consultez les nouvelles mesures prises en Grèce, malheureusement il faut aller voir si l' herbe est plus verte ailleurs, ce n'est pas une minorité d'invidus qui va mettre en danger une grande partie des vaccinés....

Portrait de COLIN33
16/janvier/2022 - 08h39 - depuis l'application mobile

Regrettable pour Novak le sportif de haut niveau,
Ce pays qui a confiné pendant très longtemps ne va pas tout remettre en cause pour plaire à Novak, comme quoi il faut que tous les pays en particulier la France rendent le vaccin obligatoire, on évitera ainsi de telles situations...

Portrait de YVESM
16/janvier/2022 - 08h38

Jeu, set et match.

Portrait de Angelussauron
16/janvier/2022 - 08h38
Pluton a écrit :

Sa détention n'a rien à voir avec le vaccin ou la Covid.

C'est les irrégularités de son visa et des papiers qu'il a rempli qui sont en cause d'où sa détention en vue d'être expulsé.

Omettre des éléments à la police des frontières ne pardonnent pas même si on est célèbre.

A mon avis, sa participation à l'Open d'Australie est terminée pour cette année, sauf dernier rebondissement dans ce feuilleton.

Les irrégularités pour obtenir son visa c'est notamment le fait qu'il devait être vacciné pour aller en Australie. Et il a menti sur ça quand il a rempli sa demande de visa.

Alors même si je me doute bien que ce n'est pas lui qui fait ses papiers, il sait très bien que dans certains pays c'est obligatoire soit d'être vacciné, soit testé (X fois par semaine).

Oui il va avoir du mal, dans cette période, à jouer au tennis car l'Australie n'est pas la seule à avoir le pass vaccinal smiley mais c'est un choix qu'il a fait. Il y a d'autres sportifs de concerner comme Herbert aussi on en entends moins parler bizarrement.

Pas mal de footballeurs aussi et même de l'équipe de France, Deschamps a dit que tout le monde n'était pas vacciné.

Portrait de nina83
16/janvier/2022 - 08h35

et les prochains tournois, ce sera pareil..... dommage de finir sa carrière ainsi.

Portrait de Angelussauron
16/janvier/2022 - 08h26
raslefion a écrit :

L'Australie n'est pas une dictature ?

Allez donc voir comment ils traitent les gens non vaccinés ou double vaccinés !

C'est pire que dans les états totalitaires ! Ils sont suivis par drones, enfermés, vous avez les flics qui défoncent votre porte à six heures du matin et ils vous emmènent en centre de rétention, etc...

 

Mais allez en Chine ou pire Corée du Nord  où chaque geste est contrôlé... Cela me fait toujours marré ceux qui crie à la dictature à tout bout de champs...

Heureusement qu'il y a aucun pays avec 100% de liberté sinon cela s’appelle la dictature du peuple et ce n'est guère mieux. (Un peu ce que voulait les GJ chez nous enfin pas ceux du début)

En gros si je suis votre logique dès qu'il y a des lois il y a une dictature? J'espère que vous n'allez pas voter extrême gauche ou droite car vous allez être étonné.

Après il y a des degrés de libertés différents selon les pays, le notre par exemple tu peux raconter des conneries sur internet sans avoir de soucis ce qui n'est pas le cas en Chine. (Enfin dans le respect de la loi et encore la loi n'est pas toujours respectée chez nous).

Par exemple si en Chine tu dis je vis dans une dictature on te revoit plus ensuite tu disparais.

Portrait de Julien92
16/janvier/2022 - 08h13
Nono75 a écrit :

On parle de l'Australie hein, Australie qui est... une île / continent permettant par définition un contrôle maximal des entrées et sorties y compris des terroristes.

C'est un peu comme en Nouvelle Zélande où le simple fait d'arriver avec du matos de camping / montagne (tente, chaussures, etc.) sale et souillé coutera près de 250 euros d'amende + devoir attendre le nettoyage à l'aéroport.

Vu de chez nous on se dit "où va t'on, vers la fin des démocraties libres ?", vu de chez eux ils se préservent.

Quand on rentre dans un pays on en respecte les règles. Si on les trouve absurdes ou dures, on reste chez soi. Un joueur de tennis a cru qu'il pourrait faire plier un pays. Mais il était en Australie, pas en France.

Portrait de yann5978
16/janvier/2022 - 08h00

Par pitié arretez avec cette histoire dont tout le monde se fout !

Portrait de kennynos
15/janvier/2022 - 11h04

Tout ce cirque pour un vaccin qui n'empêche pas la contamination, ce sketch, cette secte mondiale smiley

Portrait de Kraepelin
15/janvier/2022 - 10h56
MS54840 a écrit :

Un terroriste a plus de chance d'entrée dans le pays qu'un non vacciné, personne se pose la question, où vas t'on, vers la fin des démocraties libres ? comme en Chine ou l'on voit les gens enchainés dans la rue et défilant devant les gens avec leur portrait sur eux ? le virus rend fou ! HEUREUSEMENT que ce n'est pas la peste ! là se sera quoi, la mort et le meurtre des gens non vaccinés ?

Si aujourd'hui, la peste était de retour, le procédé serait sensiblement le même que pour la COVID-19, nous sommes au 21ème siècle et la médecine a fait de grandes avancées depuis. Vos propos sont un peu excessif pour un joueur de tennis, même si il est excellent dans son domaine, les règles d'un pays s'appliquent pour tous. Sa richesse ou sa notoriété devrait lui servir de passe-droit ? Je ne pense pas. 

 

Portrait de FrenchDreamer
15/janvier/2022 - 10h11

Quel cirque pour amuser la populasse.

Portrait de djelloul
15/janvier/2022 - 10h10

ils en mettent du temps pour regler ce probleme.....C est bon ou pas Si c est pas bon  bin c est demi tour

Portrait de MS54840
15/janvier/2022 - 09h08

Un terroriste a plus de chance d'entrée dans le pays qu'un non vacciné, personne se pose la question, où vas t'on, vers la fin des démocraties libres ? comme en Chine ou l'on voit les gens enchainés dans la rue et défilant devant les gens avec leur portrait sur eux ? le virus rend fou ! HEUREUSEMENT que ce n'est pas la peste ! là se sera quoi, la mort et le meurtre des gens non vaccinés ?

Portrait de yann5978
15/janvier/2022 - 09h05

Par pitié arretez avec cette histoire tout le monde s'en fout ! vous allez nous emm avec ce truc tout le week end ?

Portrait de KERCLAUDE
15/janvier/2022 - 09h04

Le tournoi commence lundi et toujours aucune décision ..... il faut cesser ce cirque. 

Portrait de jarod.26
15/janvier/2022 - 08h41

le cirque continue décidément !

Portrait de COLIN33
15/janvier/2022 - 08h36 - depuis l'application mobile

Qu'il rentre chez lui au lieu de subir cette situation, mais on peut comprendre l'enjeu financier, si c'est le cas il doit se faire vacciner.......