22/12/2021 12:03

Valérie Pécresse ne souhaite débatte qu'avec "les candidats qui ont leurs parrainages" et ne veut pas "servir de marche-pied aux candidats en recherche d'un souffle"

Valérie Pécresse, sollicitée pour un débat par Marine Le Pen, s'est dite favorable à une confrontation télévisée "avec des candidats ayant leurs parrainages" mais a refusé de "servir de marche-pied aux candidats en recherche d'un souffle". "Les chaînes ont fait différentes propositions de format de débats, et plusieurs candidats ont exprimé des souhaits de débattre avec Valérie Pécresse. Nous envisageons toutes les possibilités d'ici avril de débattre avec des candidats ayant leurs parrainages", a indiqué la direction de la campagne de la candidate des Républicains, interrogée par l'AFP.

Les candidats à la présidentielle d'avril ont jusqu'à début mars pour déposer leurs parrainages. "Mais nous n'avons pas vocation à servir de marche-pied aux candidats en recherche d'un souffle, ni à intervenir dans la primaire sauvage actuelle entre Marine Le Pen et Éric Zemmour", a ajouté la direction de campagne de Mme Pécresse. Cette dernière est donnée par l'institut Elabe à 17% au premier tour, derrière Emmanuel Macron (26%), et talonnée par Marine Le Pen (16%). Eric Zemmour est donné à 13%. La candidate du Rassemblement national avait laissé entendre en marge d'un déplacement à Mayotte qu'elle comptait débattre "fin janvier" avec Mme Pécresse.

Marine Le Pen "va proposer à Valérie Macron-Pécresse, Pécresse-Macron un débat pour voir quelles sont les vraies différences", a affirmé mercredi sur France Inter le porte-parole du RN Sébastien Chenu. "Mme Pécresse ressemble beaucoup au président de la République. (...) C'est le même profil, la même logique, la même philosophie qu'Emmanuel Macron", selon lui. Devant la presse à Mayotte, la candidate du RN avait estimé que Valérie Pécresse "ne transpirait pas la sincérité". Valérie "Pécresse c'est (Alain) Juppé, avec tout l'aspect le moins séduisant de LR: accommodements raisonnables, impasse totale sur les classes populaires, les promesses non tenues", avait-elle estimé.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de YVESM
22/décembre/2021 - 12h12
GDG a écrit :

LOL la grosse ficelle. Alors que la direction LR interdit et menace aux Maires LR de ne pas donner de parrainage aux autres candidats, sinon, les demandes de subvention pour les projets municipaux seront suspendues ou supprimées.

smiley

Oui.

C’est tout ce qu’il reste...du RPR.

Portrait de YVESM
22/décembre/2021 - 12h11
SCHOENAUER a écrit :

Donc elle va débattre avec Annie Dingo, Poutou, Lassalle et Macron mais pas Marine et Eric qui, lui et elle le sait, la mangerait façon sushi. 

Oui, direct en sushi, la Valérie avec Z.

smiley

Portrait de YVESM
22/décembre/2021 - 12h09

Elle risque de rendre...Macron sympathique. Quel exploit !