15/12 19:37

Confirmation de la grève à la SNCF - Allez-vous pouvoir partir pour les vacances de Noël ? La SNCF va publier la liste des trains qui circuleront vendredi, samedi et dimanche

19h33: Des prévisions de trafic «très dégradé  seront publiées « à 17 h » mercredi annonce ce soir la SNCF. Cette grève sur « l’axe TGV Sud-Est est un coup dur porté à la réputation de l’ensemble des cheminots auprès des Français », a déclaré Christophe Fanichet, PDG de la société SNCF Voyageurs. La direction affirme avoir « répondu positivement aux demandes formulées par les organisations syndicales », qui « font le choix du maintien » de leur préavis de grève.

« Ce n’est pas vrai », s’est insurgé auprès de l’AFP Érik Meyer, l’un des secrétaires fédéraux de SUD-Rail. « On s’élève en faux », l’entreprise « n’a pas répondu positivement à l’ensemble de nos demandes » et, « sans en aviser notre organisation, elle décide de rompre les discussions », a protesté M. Meyer.

« Ça fait deux jours qu’on y passe jour et nuit, à faire des propositions à la boîte » en vue d’arriver à « un compromis » et « il nous semblait qu’on était en bonne voie », a-t-il dit. « On ne comprend pas. »

Mercredi matin, le PDG du groupe SNCF, Jean-Pierre Farandou, avait pourtant paru optimiste quant à une levée de l’appel à la grève.

« Les discussions se poursuivent. […] On n’était pas très loin d’un compromis hier (mardi) soir », avait-il signalé devant le Club de l’économie du journal Le Monde. « Cette grève, si elle arrivait, […] interviendrait à un très mauvais moment », avec les vacances de Noël et l’arrivée de la concurrence des trains à grande vitesse de Trenitalia à la gare de Lyon samedi, à Paris, avait-il déploré.

La direction a fait des avancées et « j’espère que les […] syndicats comprendront cette nécessité de compromis, mais ce n’est pas gagné, ce n’est pas fait », avait-il souligné, parlant d’un « petit espoir ».

17h47: 1 TGV sur 2 circulera sur l'axe Sud-Est vendredi, il s'agit de l'ace qui dessert notamment Lyon, Marseille et Nice vendredi et sera normal sur les autres. Sur l'axe TGV Atlantique, lui aussi concerné par un préavis de grève, le trafic sera "quasi normal" vendredi, assure la direction. Jugeant "scandaleux" le mouvement de grève sur l'axe Sud-Est, le PDG de SNCF Voyageurs, Christophe Fanichet, précise que les prévisions de trafic pour samedi et dimanche seront publiées ultérieurement, quand le nombre de grévistes sera connu.

17h12: Demain, le trafic des RER et des transiliens va être perturbé en Ile-de-France après un préavis de grève déposé sur le réseau Transilien de la SNCF par le syndicat CGT cheminots pour demain et pour vendredi. Au Parisien, un cheminot de la CGT de Paris Gare du Nord explique "protester contre la surpression des postes en gare : guichetiers, points d’informations…".

Par conséquent, pour demain, le trafic sera perturbé avec deux trains sur trois en moyenne en Ile-de-France. Voici les prévisions de trafic.

RER B : 3 trains sur 4.

RER C : 1 train sur 3.

RER D : non interconnecté, 1 train sur 3 avec du bus entre Corbeil-Malesherbes, Corbeil-Melun et Corbeil-Juvisy via Ris-Orangis. Aucun RER D entre Gare-de-Lyon et Châtelet-les-Halles. Un service de bus de remplacement est mis en place entre Corbeil-Essonnes et Juvisy via Ris-Orangis, entre Corbeil Essonnes et Malesherbes et entre Corbeil-Essonnes et Melun.

Ligne R : 1 train sur 3 en moyenne. Un service de bus de remplacement est mis en place entre Melun et Montereau via Héricy.

RER E : 1 train sur 2.

Ligne P : 4 trains sur 5 en moyenne.

Ligne N : 1 train sur 2.

Ligne U : 1 train sur 2.

Ligne H : 2 trains sur 3. Un service de bus de remplacement est mis en place en Creil et Pontoise.

Tramwat T11 : fréquence à 23′

Lignes L, J, RER A et T4 : service normal

16h50: Le point sur ce que l'on sait cet après-midi

Les négociations pour sauver les départs en vacances de Noël ce week-end ont échoué mercredi à la SNCF pour les TGV Sud-Est: la direction prévoit un trafic "très dégradé" de vendredi à dimanche, compte tenu d'un appel à la grève. La direction "regrette que les négociations menées depuis plusieurs jours" avec les syndicats SUD-Rail, CGT-Cheminots et Unsa ferroviaire "n'aient pas permis d'éviter le mouvement social à ce stade" et "reste à l'écoute", a-t-elle annoncé.

Des prévisions de trafic "très dégradé" seront publiées "à 17H00" mercredi, a-t-elle ajouté. Cette grève sur "l'axe TGV Sud-Est est un coup dur porté à la réputation de l'ensemble des cheminots auprès des Français", a déclaré Christophe Fanichet, PDG de la société SNCF Voyageurs. La direction affirme avoir "répondu positivement aux demandes formulées par les organisations syndicales", qui "font le choix du maintien" de leur préavis de grève. "Ce n'est pas vrai", s'est insurgé auprès de l'AFP Érik Meyer, l'un des secrétaires fédéraux de SUD-Rail.

"On s'élève en faux", l'entreprise "n'a pas répondu positivement à l'ensemble de nos demandes" et, "sans en aviser notre organisation, elle décide de rompre les discussions", a protesté M. Meyer. "Ça fait deux jours qu'on y passe jour et nuit, à faire des propositions à la boîte" en vue d'arriver à "un compromis" et "il nous semblait qu'on était en bonne voie", a-t-il dit. "On ne comprend pas."

Mercredi matin, le PDG du groupe SNCF, Jean-Pierre Farandou, avait pourtant paru optimiste quant à une levée de l'appel à la grève. "Les discussions se poursuivent. (...) On n'était pas très loin d'un compromis hier (mardi) soir", avait-il signalé devant le Club de l'économie du journal Le Monde. "Cette grève, si elle arrivait, (...) interviendrait à un très mauvais moment", avec les vacances de Noël et l'arrivée de la concurrence des trains à grande vitesse de Trenitalia à la gare de Lyon samedi, à Paris, avait-il déploré.

La direction a fait des avancées et "j'espère que les (...) syndicats comprendront cette nécessité de compromis, mais ce n'est pas gagné, ce n'est pas fait", avait-il souligné, parlant d'un "petit espoir". Même espoir au gouvernement, le ministre délégué aux Transports, Jean-Baptiste Djebbari, disant sur RMC qu'il espérait une levée de l'appel à la grève "en fin de matinée" mercredi.

14h14: La direction de la SNCF a annoncé que les syndicats SUD-Rail, CGT et Unsa maintenaient leur appel à la grève sur l'axe TGV Sud-Est de vendredi à dimanche, période où elle prévoit désormais un trafic "très dégradé". La direction "regrette que les négociations menées depuis plusieurs jours (...) n'aient pas permis d'éviter le mouvement social à ce stade" et "reste à l'écoute", a-t-elle indiqué. La direction "a répondu positivement aux demandes formulées par les organisations syndicales", qui "font le choix du maintien" de leur préavis de grève, a-t-elle ajouté. Des prévisions de trafic "très dégradé" seront publiées "à 17H00" mercredi.

14h09: Des négociations pour sauver les départs en vacances de Noël ce week-end se poursuivaient aujourd'hui à la SNCF entre les syndicats appelant à la grève et la direction du groupe ferroviaire, qui avait le "petit espoir" d'arriver à un "compromis". Des appels à la grève cette fin de semaine ont été lancés par différents syndicats sur plusieurs réseaux de la SNCF, dont les TGV Sud-Est et Sud-Ouest. Ils réclament des hausses des salaires, "une prime Covid", l'amélioration des conditions de travail ou encore des embauches pour pallier des effectifs insuffisants.

"Les discussions se poursuivent. (...) On n'était pas très loin d'un compromis hier (mardi) soir", a signalé le PDG de la SNCF, Jean-Pierre Farandou, mercredi matin au Club de l'économie du journal Le Monde. "Cette grève, si elle arrivait, (...) interviendrait à un très mauvais moment", avec les vacances de Noël et l'arrivée de la concurrence des trains à grande vitesse de Trenitalia à la gare de Lyon samedi, a-t-il déploré.

La direction a fait des avancées et "j'espère que les (...) syndicats comprendront cette nécessité de compromis, mais ce n'est pas gagné, ce n'est pas fait", a-t-il souligné, parlant d'un "petit espoir". Même espoir au gouvernement: "J'ai eu un des leaders syndicaux qui a dit espérer une sortie de conflit en fin de matinée (mercredi), c'est en tout cas le souhait que j'ai", a déclaré sur RMC le ministre délégué aux Transports, Jean-Baptiste Djebbari, en lançant un "appel à la responsabilité" en direction des syndicats.

Mais "il reste des points bloquants", a déclaré à l'AFP Érik Meyer, l'un des secrétaires fédéraux de SUD-Rail. "Il y aura des trains pour partir en vacances. Le sujet, c'est de savoir combien", a noté M. Djebbari. "De toute façon", les prévisions de trafic seront "communiquées aux voyageurs dans le courant de l'après-midi", a précisé M. Farandou. "La SNCF est en perte", a rappelé le PDG, et "dans ces conditions, envisager une augmentation salariale n'est pas chose aisée".

10h59: Le secrétaire général de la CFDT, Laurent Berger, a expliqué que son syndicat ne s'associait pas à ce mouvement "pour une raison simple: c'est qu'on continue à privilégier la discussion et la négociation et que, franchement, le premier week-end des congés de Noël, ça ne nous paraît pas approprié à l'égard de la population".
"Je le rappelle, la SNCF est en perte", a également souligné M. Farandou. Le groupe public devrait perdre "entre 1,5 et 2" milliards d'euros cette année et, "dans ces conditions, envisager une augmentation salariale n'est pas chose aisée". "On ne peut pas être hyper généreux à la SNCF en ce moment. J'emprunte sur les marchés financiers pour payer les salaires du mois de décembre!"

10h26: Le ministre délégué aux Transports, Jean-Baptiste Djebbari, a dit espérer une fin de conflit à la SNCF « d’ici à la fin de la journée », sur fond d’appels à la grève pour réclamer notamment des hausses de salaires. « Il y a notamment des discussions depuis hier, qui vont se poursuivre ce matin », entre la direction de la SNCF et les syndicats, a souligné M. Djebbari sur RMC.

« J’ai eu un des leaders syndicaux qui a dit espérer une sortie de conflit en fin de matinée, c’est en tout cas le souhait que j’ai », a ajouté le ministre. Le PDG de la SNCF, Jean-Pierre Farandou, « a fait des propositions depuis de nombreuses semaines » au sujet de la « prime Covid » réclamée par les salariés, « il a pris d’ores et déjà des actes, moi j’espère que l’on va vers une sortie de conflit d’ici à la fin de la journée », a poursuivi M. Djebbari.

« C’est un souhait réaliste et, honnêtement, c’est une nécessité », a-t-il affirmé: « ce serait quand même un sacré cadeau fait à un opérateur étranger qui arrive en concurrence sur le Paris-Lyon en TGV ce week-end », a-t-il insisté, faisant allusion à la compagnie italienne Trenitalia. Il a aussi jugé que cette grève interviendrait au moment où « les Français (...) sont fatigués, ont envie de retrouver les leurs, de se projeter dans leur voyage en toute sérénité ».

« C’est un appel à la responsabilité », a-t-il ajouté, en rappelant que l’Etat avait consenti d’importants efforts en faveur de la SNCF avec la reprise de 35 milliards d’euros de dette de SNCF Réseau, une relance de petites lignes ou de trains de nuit, ainsi que des avancées sociales en particulier pour les plus bas salaires. Des appels à la grève ont été lancés sur différents réseaux SNCF, dont les TGV Sud-Est et Sud-Ouest pour le premier week-end des vacances de Noël.

Les syndicats réclament l’amélioration des conditions de travail, des embauches pour pallier des effectifs insuffisants, des hausses des salaires ou encore « une prime Covid ». « Il y aura des trains pour partir en vacances, le sujet c’est de savoir combien », a reconnu M. Djebbari, en refusant de se prononcer sur une proportion précise dans l’attente de l’aboutissement éventuel des négociations.

Il a cependant estimé que ce serait « plus d’un train sur deux, et en tout cas pas un train sur cinq ».

08h16: Des appels ont été lancés sur différents réseaux SNCF, dont les TGV Sud-Est et Sud-Ouest pour le premier week-end des vacances. Mais le ministre des Transports, Jean-Baptiste Djebbari, se veut optimiste. Il « espère » une fin de conflit d’ici à la fin de la journée, comme il l’a expliqué ce mercredi matin sur RMC. Les syndicats réclament l’amélioration des conditions de travail, des embauches pour pallier des effectifs insuffisants, des hausses des salaires ou encore « une prime Covid ».

Les contrôleurs et agents d’escale (en gare) des TGV Sud-Ouest sont appelés à faire grève de vendredi à dimanche par la CGT-Cheminots, SUD-Rail, l’Unsa ferroviaire et FO-Cheminots. Pour les TGV Sud-Est, SUD-Rail, l’Unsa ferroviaire et FO-Cheminots appellent à la grève les vendredis, samedis et dimanches des trois week-ends des vacances.

D’autres mouvements sociaux à la SNCF Même configuration en Occitanie, où l’Unsa ferroviaire, SUD-Rail et la CFDT-Cheminots appellent les contrôleurs à la grève les vendredis, samedis et dimanches à partir du week-end prochain.

Scénario identique pour les TER de Nouvelle-Aquitaine, où la CFDT, SUD-Rail et l’Unsa ont déposé le même type de préavis sur trois jours à partir de vendredi. Les salariés des TGV Atlantique sont eux appelés à faire grève par SUD-Rail « à partir » de vendredi.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Patrick7373
16/décembre/2021 - 17h24

Quelle honte à l'UNSA d'avoir participé à ce mouvement !

Scandaleux de la part d'un tel syndicat soi-disant réformiste et progressiste !

Honte à vous ! Vous êtes tous tombés bien bas !

Portrait de Tristan96
16/décembre/2021 - 10h37

900€ proposés par la SNCF....   REFUSÉS  !!!  Qu'ajouter d'autre à part que ça confirme ce que je disais précédemment. Aucune intention de négocier. La grève était décidée d'avance. Donc je confirme aussi ce que je disais : abrutis de syndicalos.

Portrait de soly
16/décembre/2021 - 07h57
vraimentcompliqué2 a écrit :

Pourquoi peu de gens postulent ? Parce la sncf c'est comme chez edf : Les syndicats placent avant tout leur famille et leurs copains et la DRH la ferme pour ne pas avoir d'ennuis et suivre une "évolution de carrière et de rémunération" normale ! sncf et edf c'est la lâcheté à tous les étages face à la mafia syndicale ! Même pour pour les petits avantages il faut obligatoirement être syndiqué ! 

Parfaitement d'accord avec vous. J'en connais un qui a pris sa retraite à 52 ans et qui reçoit à la retraite 3000 € par mois. Il était fils de cheminot, son père l'a fait rentrer à la SNCF. C'est une vraie "mafia" que nous payons tous car leur régime de retraite très avantageux est financé, en grande partie, par tous les français, un vrai scandale...

Portrait de KERCLAUDE
16/décembre/2021 - 07h41

Les syndicats sont présents pour mettre le bordel une nouvelle fois, quand on voit le nombre de personnes syndiquées c'est afférant. 

Portrait de vraimentcompliqué2
16/décembre/2021 - 05h44
Nono75 a écrit :

Je réitère, si c'est aussi idyllique que cela pourquoi si peu de gens postule ? Ou bien les seuls et uniques branl... sont tous à la SNCF et il n'en reste plus un seul en France ou bien tous ces avantages décrits ne sont que dans la tête de certains, en tout cas ils ne font pas envie visiblement.

Pourquoi peu de gens postulent ? Parce la sncf c'est comme chez edf : Les syndicats placent avant tout leur famille et leurs copains et la DRH la ferme pour ne pas avoir d'ennuis et suivre une "évolution de carrière et de rémunération" normale ! sncf et edf c'est la lâcheté à tous les étages face à la mafia syndicale ! Même pour pour les petits avantages il faut obligatoirement être syndiqué ! 

Portrait de Azrael68
15/décembre/2021 - 21h47 - depuis l'application mobile

Vivement que des boites privées viennent venir concurrencer la sncf ! J’espère que ces grèves à répétition plombent définitivement la sncf qu’on vire tous ces cheminos une fois pour toute ! Qu’ils ouvrent des entreprises , créer des emplois que leurs salariés se mettent en grève tous les quinze jours … ils comprendront à quel points ils font chier le monde ! Bande de fainéants !

Portrait de vraimentcompliqué2
15/décembre/2021 - 17h34

SNCF avait annoncé une information sur les trains annulés à 17h00 : A 17h33 erreur 404 ! Même pour ça ils sont mauvais !

Portrait de Tristan96
15/décembre/2021 - 15h59

"Échec des négociations..."  Ha, ha, ha !! quelle barre de rire !!!  Ils savaient très bien qu'ils feraient grève quoiqu'il arrive, avant même de rentrer dans le bureau, ces abrutis de syndicalos. Qu'ils arrêtent de nous prendre pour des cons en essayant de faire croire à tout le monde qu'ils veulent négocier.

Portrait de YVESM
15/décembre/2021 - 15h48

Noël sentira encore le sapin cette année.

Portrait de johnpeter221
15/décembre/2021 - 15h42
bergil a écrit :

Avant d'affirmer il faut se renseigner : PDG SNCF c'est JP Farandou !

Autant pour moi, vous avez raison

Portrait de bergil
15/décembre/2021 - 15h23
johnpeter221 a écrit :

Guillaume Pepy est enarque et toujours PDG de la SNCF

Avant d'affirmer il faut se renseigner : PDG SNCF c'est JP Farandou !

Portrait de johnpeter221
15/décembre/2021 - 15h09
DUSCO a écrit :

à en lire certains le statut du salarié de la SNCF constitue le graal, le privilège ultime, qu'attendez vous, allez sur le site de la SNCF il y a actuellement 771 offres d'emploi disponibles, faites vous embaucher au lieu de pleurer sur votre misérable condition en demandant de retirer aux autres ce que vous n'avez jamais pu obtenir.

Vous avez raison:smiley

Portrait de johnpeter221
15/décembre/2021 - 14h47
Pirate 92 a écrit :

La patron actuel de la SNCF, ingénieur des mines (et non X), a été chef de gare à ses débuts, et pas énarque en ministère ou au Conseil d'Etat.

Guillaume Pepy est enarque et toujours PDG de la SNCF

Portrait de Pirate 92
15/décembre/2021 - 14h44
johnpeter221 a écrit :

Je me pose une question, on critique les syndicats, c'est bien mais les patrons de ces grosses boites sont ils à la hauteur. Ce sont souvent des enarques, et , quand on les voit gouverner  ça fait peur

La patron actuel de la SNCF, ingénieur des mines (et non X), a été chef de gare à ses débuts, et pas énarque en ministère ou au Conseil d'Etat.

Portrait de johnpeter221
15/décembre/2021 - 14h43
COLIN33 a écrit :

Qu'ils en profitent, ils ne tarderont pas à en payer les conséquences...,. beaucoup de gens souhaiteraient avoir leur emploi, mais surtout les avantages..,...

Il suffit de poser candidature et passer les concours

Portrait de COLIN33
15/décembre/2021 - 14h28 - depuis l'application mobile

Qu'ils en profitent, ils ne tarderont pas à en payer les conséquences...,. beaucoup de gens souhaiteraient avoir leur emploi, mais surtout les avantages..,...

Portrait de vraimentcompliqué2
15/décembre/2021 - 14h28

Les syndicats jusqu' au-boutistes de la sncf creusent leur propre tombe. Et c'est tant mieux ! Eux ils vont faire grève mais le soir-même ils seront bien au chaud chez eux ! Bande de salopards égoïstes et corporatistes indignes de leur statut. Plus un €uro ne doit être versé pour renflouer ni les caisses de la sncf ni le système de retraite dispendieux dont ils dépendent !

Portrait de johnpeter221
15/décembre/2021 - 14h26

Je me pose une question, on critique les syndicats, c'est bien mais les patrons de ces grosses boites sont ils à la hauteur. Ce sont souvent des enarques, et , quand on les voit gouverner  ça fait peur

Portrait de Blondissime
15/décembre/2021 - 11h59

Vivement la concurrence partout !

Portrait de jpapoo
15/décembre/2021 - 11h21

La SNCF en grève!!! Pourquoi, d'habitude il travaillent???

Comme quoi, rien ne change.

Portrait de vraimentcompliqué2
15/décembre/2021 - 08h41

A cette heure aucune communication sur le site institutionnel de la sncf des trains qui rouleront et ceux qui seront annulés.