09/12 08:02

Ce soir, Eric Zemmour va participer à sa première grande émission politique sur France 2 avec un duel face au ministre de l'Économie Bruno Le Maire

08h00 : Après son meeting électoral, Éric Zemmour se plie ce soir à l'exercice de sa première grande émission politique depuis l'annonce de sa candidature ce soir sur France 2 (21H05), avec un duel face au ministre de l'Économie Bruno Le Maire. Mardi, le candidat avait expliqué avoir annulé un déplacement en région lyonnaise en partie pour préparer ce rendez-vous médiatique. "J'ai une émission importante jeudi soir, il faut que je travaille. Moi, vous savez, je prépare les choses, je suis un laborieux", disait-il sur BFMTV.

Cette émission "Elysée 2022" aura pour principale attraction le débat face à Bruno Le Maire. "Plusieurs ministres étaient candidats" pour débattre avec Éric Zemmour, indique un cadre de la majorité.

"Le Maire est un bon choix car il a une capacité de recul et de théorisation, mais qu'il saura aussi l'emmener sur des sujets plus concrets et techniques" sur le plan économique. "Jusqu'ici, Zemmour ne s'est pas emmerdé avec les détails", commente ce marcheur.

Durant son premier meeting, dimanche à Villepinte (Seine-Saint-Denis), Eric Zemmour a listé quelques propositions économiques comme la baisse des impôts de production, sa volonté de "contraindre la commande publique à privilégier les entreprises françaises" ou de réduire les cotisations pour "redonner du pouvoir d'achat" aux salariés modestes, avec "100 euros de plus" par mois. Mais son meeting a été parasité par des tensions et des scènes de violence.

Des journalistes de l'émission Quotidien (TMC-TF1) ont été hués et mis brièvement à l'abri. Le candidat a été empoigné par un individu avant de monter sur scène.

L'homme suspecté vient d'être mis en examen Au début de son discours, des militants de SOS racisme venus mener une action se voulant "non violente" ont été agressés par des partisans d'Éric Zemmour. Une journaliste de l'AFP a vu une cinquantaine de personnes identifiées par les forces de l'ordre comme appartenant aux Zouaves - un groupuscule d'ultra droite - qui ont pris la pose à la sortie du meeting, en scandant: "on est chez nous".

Une enquête a été ouverte par le parquet de Bobigny. Eric Zemmour a condamné mardi "toutes les violences", tout en qualifiant les militants de SOS Racisme de "provocateurs", de "chiens truffiers des subventions", et les médias de "complaisants".

L'ancien éditorialiste devrait à nouveau être interrogé sur le sujet, tout comme sur son rapport aux médias.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Bob28
9/décembre/2021 - 13h03

J'espère qu'il va lui demander comment on fait pour obtenir moins de 30% de parts d'une entreprise (Air France KLM) qui vaut 2 milliards, en lui filant 4 milliards.

 

Portrait de vraimentcompliqué2
9/décembre/2021 - 08h54
I ' écume des choses a écrit :

sauf erreur de ma part, il a déclaré vouloir être candidat, mais pour l'instant il ne l'est pas ...

Il a beau avoir réuni 12 000 pékins pour son meeting de Villepinte, le Z n'a toujours pas ses 500 parrainages qui pourraient lui permettre d'être vraiment candidat, et il n'y a rien de moins sur .

Selon lui il ne disposerait que de 200 promesses de parrainages : on est loin du compte .

Entre la Blondinette et lui, il faudrait donc 1000 parrainages.

Le parti de la blondinette compte 330 élus : cela semble déjà plus facile pour elle que pour le polémiste qui part de zéro, le nom des maires qui donne leur parrainage étant désormais public, certains n'ont pas forcément envie que leurs électeurs apprennent qu'ils ont parrainé Z…

Et plus il s'exprimera  comme il  l'a fait à Villepinte, moins il a de chances d'obtenir ses signatures.

 

M. Mélenchon est aussi dans cette situation car il ne dispose que de 300 promesses. Tant pour lui que pour M.Zemmour je considérerais comme anti-Démocratique qu'ils ne disposassent pas des 500 parrainages.

Portrait de vraimentcompliqué2
9/décembre/2021 - 08h41
FF95 a écrit :

Zemmour mon héros...

Pathétique...

Zemmour n'est pas mon héros; Il s'agit-là, simplement, de dépeindre qui sont ces 2 personnes en terme de solidité de leurs convictions. Qu'on soit d'accord ou pas avec Zemmour on peut, au moins, lui reconnaître qu'il ne change pas une virgule à ses propos.

Quizz : Qui a dit le 19/02/2017 en parlant de Macron : "Il n'est pas apte à gouverner. Il dit tout et son contraire en fonction de l'auditeur qu'il a en face de lui. Emmanuel Macron, c'est un homme sans projet, car c'est un homme sans conviction" ? 

Portrait de FF95
9/décembre/2021 - 08h28
vraimentcompliqué2 a écrit :

Un technocrate pur-jus, aux convictions fluctuantes en fonction des biscuits que peut lui offrir la République, contre un Journaliste issu d'un milieu très modeste et devenu à force d'efforts et de travail homme Politique avec des convictions fortes et ancrées . Ce débat va valoir le détour ! 

Zemmour mon héros...

Pathétique...

Portrait de COLIN33
9/décembre/2021 - 08h26 - depuis l'application mobile

Regrettable de débattre avec Zemmour, il serait préférable de l'ignorer tant qu'il n'a pas ses 500 signatures......c'est lui donner trop d'importance pour ensuite le dénigrer après le débat....

Portrait de vraimentcompliqué2
9/décembre/2021 - 08h25

Un technocrate pur-jus, aux convictions fluctuantes en fonction des biscuits que peut lui offrir la République, contre un Journaliste issu d'un milieu très modeste et devenu à force d'efforts et de travail homme Politique avec des convictions fortes et ancrées . Ce débat va valoir le détour !