28/11 11:26

Une femme de 44 ans a été tuée à coups de couteau au pied de son immeuble à Épinay-sur-Seine par son compagnon qui venait de sortir de prison

Une femme de 44 ans a été tuée à coups de couteau au pied de son immeuble  à Épinay-sur-Seine (Seine-Saint-Denis) par son compagnon qui venait de sortir de prison après avoir purgé une peine pour des violences, a-t-on appris  auprès du parquet de Bobigny.

La victime rentrait chez elle vers 19h45 lorsqu'elle a croisé son compagnon qui lui a assené plusieurs coups de couteau, a indiqué le parquet, confirmant une information du Point. Les policiers ont tenté un massage cardiaque avant l'arrivée des pompiers qui ont constaté le décès à 20h37, a précisé le parquet de Bobigny dans un communiqué.

«Un couteau ayant vraisemblablement servi au crime était retrouvé dans un buisson à proximité», selon la même source.

L'auteur des faits, âgé de 51 ans, avait été condamné le 25 juillet à un an de prison dont six mois ferme pour des violences et des menaces commises sur sa compagne le 7 juin.

«Selon un rapport de police, il n'était pas entré en contact avec elle et avait quitté les lieux» avant l'arrivée des forces de l'ordre, a précisé le parquet.

Il s'est rendu le soir même au commissariat et a été placé en garde à vue, a précisé le parquet de Bobigny. Depuis juillet, cette femme disposait d'un téléphone grave danger. Mais vendredi, l'appareil a été retrouvé à son domicile.

Cet appareil portable dispose d'une touche «raccourci» préprogrammée, permettant à la victime en grave danger de joindre un service de téléassistance, accessible 24h/24. Ce dernier est chargé de solliciter rapidement l'intervention des forces de l'ordre par un canal dédié.

Elle avait déclenché une alerte le 5 octobre, quand l'homme s'était trouvé en bas de chez elle, et une partie de son sursis avait été révoquée. Puis il avait été libéré le 19 novembre.

Les deux filles du couple âgées de 5 et 14 ans n'ont pas assisté à la scène et ont été prises en charge par le «protocole féminicide» mis en place en Seine-Saint-Denis. Ce protocole prévoit d'abord un soutien psychologique à l'hôpital pendant quelques jours puis leur placement.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de sNow
29/novembre/2021 - 01h42 - depuis l'application mobile

Juillet, 6 mois ferme et en octobre il était déjà dehors ??
Et re-libéré fin novembre… bravo le JAP.. j’espère qu’il a bien honte ce soir

Portrait de Nono75
28/novembre/2021 - 15h36
Paprium a écrit :

Épinay-sur-Seine ? Prison ? Coup de pied sur femme ?? mmm laissez moi devinez l'origine ethnique...

Tu ne crois sérieusement pas que les violences sur les femmes et les féminicides se limitent à une seule "ethnie" j'espère ?

Portrait de BrunoNo
28/novembre/2021 - 14h05
C'est Mon Avis a écrit :

Je ne comprendrais jamais pourquoi les JAP ne sont jamais inquiétés quand ce genre de choses arrivent ! Pour qu'il y ai récidive (voire multi-récidive), il faut qu'un JAP ai signé la sortie de prison de l'individu !

Ces JAP devraient être traités comme des complices de ces "voyous", de ce fait ils réfléchiront à deux fois avant d'apposer leur signature "automatiquement" au bas d'une feuille !!!

Il est certain qu'un jour un de ces juges sera exécuté par un proche de victime.

Il commenceront alors à changer.

Portrait de C'est Mon Avis
28/novembre/2021 - 13h21

Je ne comprendrais jamais pourquoi les JAP ne sont jamais inquiétés quand ce genre de choses arrivent ! Pour qu'il y ai récidive (voire multi-récidive), il faut qu'un JAP ai signé la sortie de prison de l'individu !

Ces JAP devraient être traités comme des complices de ces "voyous", de ce fait ils réfléchiront à deux fois avant d'apposer leur signature "automatiquement" au bas d'une feuille !!!

Portrait de seb2746
28/novembre/2021 - 12h56
Penni a écrit :

C'est bien pour ça que Zemmour est le seul qui veut et va réellement protéger les femmes.

Excellente celle-là, un misogyne qui veut protéger les femmes... Alors qu'il a clairement dit qu'elles ne sont là QUE pour être des esclaves sexuelles de l'homme, s'oqp des enfants et faire la bobonne.

 

elle va faire ma journée, merci à vous. j'espère que demain vous allez dire qu'il aime les homos, histoire de rire encore.

Portrait de canopee3
28/novembre/2021 - 12h32
Penni a écrit :

C'est bien pour ça que Zemmour est le seul qui veut et va réellement protéger les femmes.

Çà me fait penser à Jean-Baptiste botul, le faux vrai philosophe. Dans un des récits, il finit par expliquer qu'il correspond régulièrement avec Landru de sa prison, qu'il considère quasiment comme l'ancêtre des féministes.

Portrait de Penni
28/novembre/2021 - 12h27

C'est bien pour ça que Zemmour est le seul qui veut et va réellement protéger les femmes.