27/11 07:31

Coronavirus : Les Pays-Bas craignent de nouvelles émeutes après un durcissement des restrictions sanitaires pour lutter contre une flambée des cas

Le gouvernement néerlandais a annoncé un renforcement des restrictions sanitaires pour lutter contre une flambée des cas de Covid-19 aux Pays-Bas, où la police "se prépare" à de nouvelles émeutes et protestations. Lors d'une conférence de presse prévue à 19H00 (18H00 GMT), le Premier ministre Mark Rutte devrait annoncer la fermeture des bars et des restaurants à 17H00 au lieu de 20H00, les écoles devant elles rester ouvertes, ont rapporté les médias locaux.

Les hôpitaux annuleront également des opérations prévues pour libérer des lits alors que les cas atteignent des niveaux record, malgré les dernières restrictions et le fait qu'environ 85% des adultes néerlandais sont vaccinés, a déclaré le ministre de la Santé. Les autorités néerlandaises ont enregistré 21.350 nouvelles infections vendredi, légèrement en dessous de la moyenne de 22.258 cas sur les sept derniers jours.

Selon la chaîne publique NOS, le gouvernement néerlandais a décidé au cours d'une réunion vendredi que les magasins, bars, cafés, restaurants, cinémas et magasins non essentiels devaient fermer de 17h à 5h du matin.

Les écoles resteront ouvertes en dépit du fait que la plus forte augmentation des infections concerne les enfants, mais les élèves, à partir de 10 ans, devront vraisemblablement porter des masques, a précisé la NOS, citant des sources au sein du cabinet.

Les experts en santé de l'équipe néerlandaise de gestion des épidémies auraient estimé qu'une nouvelle fermeture d'écoles, comme ce fut le cas au début de la pandémie, serait nocive pour les enfants.

Un renforcement des mesures actuelles risque d'enflammer une situation déjà tendue aux Pays-Bas, théâtre de quatre nuits sous haute tension dans différentes villes depuis vendredi, notamment à Rotterdam et La Haye.

Un cycliste passe, le 23 novembre 2021, devant une facade dégradée par les émeutes contre les restrictions sanitaires à Rotterdam

"On garde les oreilles et les yeux ouverts et on se prépare", a déclaré Gijs van Nimwegen, porte-parole de la police de Rotterdam. "Nous espérons que cela restera calme, partout aux Pays-Bas et à Rotterdam", a-t-il ajouté auprès de l'AFP.

Ailleurs sur le web

Vos réactions