11:46

La cour d'appel de Paris a renvoyé au juge d'instruction le dossier du hacker franco-israélien Ulcan, dont le renvoi aux assises pour un canular mortel a été annulé par la Cour de cassation

La cour d'appel de Paris a renvoyé au juge d'instruction le dossier du hacker franco-israélien Ulcan, dont le renvoi aux assises pour un canular mortel a été annulé par la Cour de cassation pour des raisons procédurales, a appris l'AFP de sources concordantes. Dans un arrêt daté du 18 novembre, dont l'AFP a eu connaissance, la chambre de l'instruction de la cour d'appel a annulé un mandat d'arrêt qui avait été délivré en 2015 contre le hacker installé en Israël, dont le vrai nom est Grégory Chelli.

Elle a par ailleurs annulé plusieurs autres pièces du dossier, dont l'ordonnance de mise en accusation d'Ulcan rendue en juin 2019, et renvoyé le reste de la procédure au juge d'instruction pour qu'il reprenne ses investigations. A l'été 2014, Ulcan, déjà connu pour les canulars extrêmes de son site "ViolVocal", avait ciblé à deux reprises les parents d'un journaliste de Rue89, Benoît Le Corre. Piratant leurs lignes, l'activiste leur avait fait croire à la mort de leur fils. Puis, il s'était fait passer auprès de la police pour un homme retranché qui avait tué sa femme et son bébé, donnant l'adresse des parents du journaliste. Une vingtaine de policiers avaient cerné la maison à 4H30 du matin.

Quatre jours plus tard, le père du journaliste était victime d'un infarctus et en décédait un mois et demi après. Le 19 juin 2019, un juge d'instruction avait décidé de renvoyer le hacker aux assises pour "violences volontaires avec préméditation ayant entraîné la mort sans intention de la donner" et pour plusieurs délits liés aux harcèlements d'autres victimes. Mais en décembre 2020, la Cour de cassation, saisie par le hacker, a renvoyé le dossier devant la chambre de l'instruction. Elle estimait que le juge ne pouvait "délivrer un mandat d'arrêt à l'encontre d'une personne résidant hors du territoire de la République, mais qui n'est pas en fuite, sans avoir effectué les démarches requises pour l'entendre et sans avoir apprécié le caractère nécessaire et proportionné de cette mesure".

Or, la défense soulignait que l'adresse de M. Chelli était connue de la justice, qui l'avait interrogé en Israël en juillet 2015 dans une autre enquête. "Je me félicite de ce que la chambre de l'instruction ait suivi la Cour de cassation qui avait stigmatisé l'absence de toute instruction honnête et loyale sur ce dossier", a déclaré à l'AFP Me Gilles-William Goldnadel, avocat de M. Chelli. Sur la reprise des investigations, il a estimé que la question de la "prescription" pourrait se poser. "L'affaire est loin d'être terminée, et en aucun cas, de mon point de vue, M. Chelli va bénéficier d'une immunité en fuyant à l'étranger", a pour sa part estimé l'avocat de la famille Le Corre, Me Antoine Comte.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de DUSCO
24/novembre/2021 - 15h35

qualifier de canular le fait d'informer des parents que leur fils est mort est pour le moins inadapté , ce qui m'étonne c'est que bon nombre de Hacker de haut niveau ont pignon sur rue en Israel sans que cela pose de problème, complicité ?

Portrait de Lexpertdelamaisonmere
24/novembre/2021 - 14h24

Intouchable de part la souffrance de ses ancêtres.

Il va continuer de fumer des joints et vivre sous le soleil d'Israel avec la benediction des commentateurs des chaines infos qui pensent que la justice est trop laxiste avec les voleurs de bonbons.

Portrait de Greenday2013
24/novembre/2021 - 14h00

J'espère que ce sale type aura ce qu'il mérite.

Portrait de Assier de Pompignan
24/novembre/2021 - 12h26
seb2746 a écrit :

Dire que le CRIF et la Licra avec la LDJ défendent cette ordure car c'est un sioniste bien ami avec le pouvoir Israélien et planqué là-bas, il n'y a pas d'extradition pour les criminels Israéliens vers chez nous malheureusement, ça ne marche que dans un sens.

Défendu par cette ordure de Goldnadel en +.

Aucun respect pour les victimes françaises cet "avocat"

 

Portrait de seb2746
24/novembre/2021 - 12h18

Dire que le CRIF et la Licra avec la LDJ défendent cette ordure car c'est un sioniste bien ami avec le pouvoir Israélien et planqué là-bas, il n'y a pas d'extradition pour les criminels Israéliens vers chez nous malheureusement, ça ne marche que dans un sens.

Portrait de Nico75
24/novembre/2021 - 12h07
Vu qu'il s'est lâchement enfui dans son pays, il ne sera pas extradé et un français aura encore été victime d'eux.