24/10 10:02

Présidentielle : Alors qu'elle végète dans les intentions de vote, autour de 5%, Anne Hidalgo a tenté de lancer sa campagne hier à Lille avec "projet de reconquête"

Anne Hidalgo a présenté samedi à Lille un "projet de reconquête", lors d'un premier grand meeting destiné à rassurer la famille socialiste et donner un nouvel élan à sa campagne présidentielle enlisée. "Je viens porter un projet de reconquête. Sociale, écologique, démocratique", a expliqué la maire de Paris qui, un mois et demi après s'être déclarée candidate à Rouen, végète dans les intentions de vote, autour de 4 à 7%, derrière l'écologiste Yannick Jadot et l'insoumis Jean-Luc Mélenchon.

Devant 1.700 personnes, elle a défendu, visant la droite, "une candidature qui refuse la capitulation identitaire", et lâché ses coups contre le sortant Emmanuel Macron.

"Je suis là pour le peuple de France, pour qu'après tant d'indifférence et de condescendance, on lui rende justice et considération", a affirmé celle qui a été investie officiellement samedi par le PS, en promettant à nouveau qu'elle irait "jusqu'au bout". "Je porte en moi la France comme seule peut la porter quelqu'un qui l'a choisie", a déclaré cette immigrée espagnole naturalisée à 14 ans.

La maire de Paris, Anne Hidalgo, investie par le PS pour la présidentielle de 2022, le 23 octobre 2021 en meeting à Lille

"Je représente ce que beaucoup de nos adversaires aimeraient faire taire: une femme, de gauche, d'origine étrangère, profondément européenne. Je suis celles et ceux dont certains cherchent à écraser la voix", a-t-elle déclaré dans un discours multipliant les accents personnels.

Se plaçant en "héritière des combats" sociaux de Lionel Jospin, François Hollande et Ségolène Royal, elle a égrené une longue série de propositions, et d'abord "une rémunération digne pour chacune et chacun.

Digne pour les premiers de corvées en augmentant les salaires, et digne pour les premiers de cordée, qui doivent partager équitablement la valeur ajoutée dans les entreprises". Anne Hidalgo veut aussi lancer "une politique pour encourager massivement le syndicalisme", mettre en place "une assurance chômage universelle", et faire de la santé mentale "une grande cause" de son quinquennat. Elle prévoit également de généraliser "l'encadrement des loyers dans les zones tendues", de créer "un service public de la petite enfance" et de mettre en place une loi pour "le droit de mourir dans la dignité".

La candidate portera aussi dans la campagne les objectifs, entre autres, de porter à "60% d'une classe d'âge le nombre de diplômés du supérieur", "atteindre la neutralité carbone en 2050", "une réforme profonde de nos institutions", et "une loi de programmation sociale dès l'été 2022, pour atteindre l'égalité totale des salaires en 5 ans" entre hommes et femmes.

En matière d'éducation, Anne Hidalgo a répété sa proposition, critiquée par ses opposants qui la jugent irréaliste, "de multiplier par deux le traitement de toutes les personnes au contact avec les élèves, ou pour commencer, d'aligner a minima le salaire des nouveaux professeurs sur le salaire des bac + 5".

Sur le plan écologique, elle prévoit notamment de mettre en place un "ISF climatique" pour "les ménages aisés dont le patrimoine émet le plus de carbone". Alors que les deux-tiers des sympathisants de gauche souhaitent une union de leur camp au premier tour, selon un sondage Ipsos, la candidate doit convaincre qu'elle peut créer une dynamique et faire oublier l'échec de la dernière présidentielle pour le PS (6,3% pour Benoit Hamon).

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Super Zappeur
25/octobre/2021 - 17h08 - depuis l'application mobile

Elle ne sert à rien … à part défoncer paris

Portrait de Super Zappeur
25/octobre/2021 - 17h08 - depuis l'application mobile

Elle ne sert à rien … à part défoncer paris

Portrait de Super Zappeur
25/octobre/2021 - 17h08 - depuis l'application mobile

Elle ne sert à rien … à part défoncer paris

Portrait de Marine70
25/octobre/2021 - 07h19 - depuis l'application mobile

je me demande déjà comment 5% d’électeurs peuvent voter pour elle. Quand on voit comment elle a massacré Paris.

Portrait de YVESM
25/octobre/2021 - 07h06

Le PS : le parti Post Scriptum.

Portrait de Altair44000
24/octobre/2021 - 21h49 - depuis l'application mobile

Je me marre à chaque fois qu elle intervient, elle devrait faire du stand up, et arrêter ses bouffonneries!

Portrait de Romynette12
24/octobre/2021 - 14h13

Je ne me reconnais plus dans cette gauche bobo bouffant des graines germées et adepte de Nature et Découvertes. Ils sont à la ramasse sur le sujet de la laïcité, la précarité, le pouvoir d'achat. Franchement l'abstention en 2022 s'annonce encore en augmentation et pas mieux chez les autres guignols. Ce qu'ils veulent c'est uniquement le pouvoir...

Portrait de nebuleuse75
24/octobre/2021 - 11h44 - depuis l'application mobile

Maintenant au PS après le Capitaine de pédalo...On a une cruche sur un paddle.!!!

Portrait de mikapat
24/octobre/2021 - 11h30

Le PS ne redorera pas son blason avec cette personne. Je n’y crois pas du tout.  5% c’est déjà trop, elle ne donne pas la confiance avec son discours pas emballant du toutsmiley

Portrait de th93100
24/octobre/2021 - 11h19

Projet et reconquête.... aucun des deux mot n'a de  sens appliqué à A Hidalgo

Portrait de Odile75015
24/octobre/2021 - 11h15

Déjà, 1. eux, ne portent pas le masque... 

2.  Le site web «Quefaire.Paris», publié par la mairie, proposait au moins deux ateliers de réparations de vélos interdits aux hommes.

3. elle est pour les ateliers, les associations interdits aux hommes blancs... 

4. L'écologie c'est pas moins de voiture diesel et plus de vélos et trotinnettes, c'est pas plus de parc alors qu'on bétonne pour faire des HLM, c'est pas la voiture électrique ou l'éolienne qui polluent plus par les métaux rares... Anne Hidalgo a une conception bourgeoise et déconnectée de la vie et de l'avenir.  

Portrait de MICMAH458
24/octobre/2021 - 10h33

Végéter à 5% en essayant de ramener des électeurs écolos, cela me semble tout à fait cohérent.