16/10/2021 10:31

Benjamin Castaldi règle son compte à Michel Cymes : "Mais pourquoi France 2 lui fait encore confiance ? Il va quand même de bide en bide avec ses émissions !" Regardez

Le moins que l'on puisse dire c'est que Benjamin Castaldi n'a pas caché hier soir dans Touche Pas à mon Poste ce qu'il pensait de Michel Cymes, et surtout l'animateur s'est demandé pourquoi France 2 continuait à lui faire confiance. Ainsi, Benjamin Castaldi a lancé la séquence sur le docteur en affirmant:

"Il y avait une célèbre chanson 'D'aventures en aventures' de Serge Lama.  Ca dit, 'De port en port… de femmes en femmes', lui, c'est 'de bide en bide, de flop en flop' et malgré tout, Michel Cymes "est toujours là. Qu'il appelle ça Thermomètre, comme ça au moins, on saura quoi en faire".

Et de rappeler les audiences de sa nouvelle émission du dimanche : "Le premier numéro de Vitamine C, coanimé avec Bérénice Bourgueil, a été suivi par moins de 750 000 personnes pour 6,8 % de part d'audience, c'est la moitié de ce que faisaient dans cette case les rediffusions de Affaires Conclues".

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de filou034
16/octobre/2021 - 19h53

alors la ça va que je suis assis le cassos du paf qui critique alors que a part être dans une émission poubelle et faire de la pub il est has been 

Portrait de Rustik
16/octobre/2021 - 12h08

Il manque pas de souffle le castaldi, a part secret story, il a jamais présenté une émission qui marche

Portrait de blagounette
16/octobre/2021 - 11h57

Le has been de service critique un confrère alors que lui , tout ce qui lui reste c'est d'être chez Hanouna , la télé poubelle, car il ne peut plus rien faire d'autre, personne n'en veut! Il fait de la pub pour maigrir et là on rigole, c'est tout ce qui lui reste! Bon le ridicule ne tue pas. Qu'il se remette en question et laisse tomber la télé, plus d'Hanouna, plus de Castaldi à la télé, fini, terminé, aux oubliettes.

Portrait de Jse
16/octobre/2021 - 10h50

ça lui va bien de se moquer de Cymes !!!!

Il est au placard personne en veut et il se permet de faire des réflexions