17/10 15:02

Pour les scientifiques qui ont pris la parole sur le Covid-19 dans les médias, le retour de bâton a parfois été violent: Harcèlement en ligne, menaces de mort voire tentatives de passage à l'acte...

Harcèlement en ligne, menaces de mort voire tentatives de passage à l'acte... Pour les scientifiques qui ont pris la parole sur le Covid-19 dans les médias, le retour de bâton a parfois été violent. Lorsqu'il a posé son après-midi de congé le 17 mai, le virologue belge Marc van Ranst ne se doutait pas qu'il était peut-être en train de sauver sa vie. L'expert était la cible d'un militaire d'extrême-droite, Jürgen Conings. Traqué par la police, ce dernier s'est enfui avant d'avoir pu mettre ses menaces à exécution et a été retrouvé mort le 20 juin, suicidé par arme à feu. Dans sa voiture, il y avait quatre lance-roquettes et des munitions. Depuis, l'enquête a montré qu'il était près du domicile de Van Ranst ce fameux 17 mai.

"D'après les caméras de surveillance, sa voiture était stationnée dans la rue et il attendait que je rentre", raconte le virologue à l'AFP. "Ce qu'il ne savait pas, c'est que pour la première fois en 18 mois, j'avais pris une demi-journée de congé et que j'étais donc déjà chez moi". Marc van Ranst et sa famille ont été placés sous protection policière et ont dû vivre dans plusieurs lieux secrets pendant environ un mois. Expert en vue dans les médias durant la crise sanitaire, le virologue flamand est devenu la bête noire des antimasques: "J'ai un énorme dossier d'environ 150 messages de menaces. Certaines sont mineures - on me compare à Hitler ou Mengele (médecin nazi, ndlr) -, d'autres sont des menaces de mort".

Il n'est pas le seul: d'après un sondage publié mercredi par la revue Nature, les scientifiques qui se sont exprimés sur le Covid dans les médias ont souvent récolté menaces et harcèlement. 321 spécialistes ont répondu à l'enquête de la prestigieuse revue médicale, majoritairement au Royaume-Uni, aux États-Unis et en Allemagne. Seul un tiers n'a rapporté aucune conséquence négative après une prise de parole publique sur le Covid. Plus de la moitié disent avoir vu leur crédibilité mise en doute et 15% assurent avoir reçu des menaces de mort. Et selon la revue, un cap a été franchi avec la pandémie.

"C'était extrêmement violent, je n'avais jamais été confrontée à ça", dit à l'AFP l'infectiologue française Karine Lacombe, cosignataire en décembre 2020 dans la revue The Lancet d'une lettre dénonçant le harcèlement des femmes scientifiques. Devenue une figure médiatique avec la pandémie, elle a commencé à être la cible d'attaques quand elle a pris position contre l'hydroxychloroquine, le traitement promu par le contesté Pr Didier Raoult. "C'est à partir de là que les choses ont dérapé", se souvient-elle. "J'ai été injuriée dans la rue. Dans des lettres anonymes, on m'a menacée de me violer avec du barbelé, des choses comme ça. C'était une période très difficile".

"Un jour, j'ai reçu 1.000 mails avec le même texte, et au début du message, certaines personnes avaient mis une phrase personnelle très dénigrante. C'est la répétition qui rend dingue", insiste la Pr Lacombe. Elle fait partie d'un collectif de médecins et scientifiques connus pour leur lutte contre la désinformation sur le Covid qui a dénoncé début septembre les insultes et menaces subies depuis des mois, en accusant justice et monde politique de passivité. "J'ai arrêté de porter plainte", déplore Karine Lacombe, qui dit s'être sentie "psychiquement débordée" et avoir "développé une espèce de stress post-traumatique": "Pendant plusieurs jours je ne suis pas rentrée chez moi parce que je me suis dit qu'il allait y avoir des gens qui allaient m'attendre". Pour "prendre du recul", elle s'est appuyée sur "des psychologues qui connaissent bien ce mécanisme de harcèlement en ligne" et sur "des groupes qui luttent contre la haine en ligne et la désinformation". Au final, "ça a renforcé mes convictions", assure-t-elle: "Ils veulent nous faire taire, il ne faut surtout pas céder à ce chantage". Même diagnostic pour Marc van Ranst: "Je ne suis pas plus prudent, je m'oppose toujours franchement aux messages antivaccination ou à la désinformation. Sinon, c'est eux qui gagnent."

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Tomy-Rose
18/octobre/2021 - 09h20
stbx00 a écrit :

La roulette russe c'est justement de ne pas être vacciné...

Pourquoi se sentir obligé de dire de pareilles conneries ... ? Hôpital de Blois, septembre, réa : 2 personnes, c'est tout. Les deux doublement vaccinées.

Voilà ce qui est insupportable. Un bordel pareil et une désinformation aussi ahurissante pour un virus qui a fait dans le monde moins du tiers du nombre de suicides, et ultra-majoritairement des victimes en train de succomber à d'autres choses autrement plus sérieuses.

Les seuls trucs réellement intéressants étaient :

1/ de compter avec précision et limoger l'armée colossale de médecins et journalistes arrosés massivement par Gilead et les autres labos pour pousser le Remdesivir et la vaccination (on est en centaines de milliers d'euros pour certains)

2/ de statuer avec précision là aussi sur l'origine du virus, dont on sait qu'il a été fabriqué en labo,

Mais alors ça, tout le monde s'en fout royalement ! les français sont bien des veaux. On les manipule en 20 secondes.

Portrait de buggybunny
17/octobre/2021 - 20h40
Poufinish Him a écrit :

Comme beaucoup de gens, je ne connais personne qui est mort du covid et ceux qui l'ont attrapé sont en parfaite santé aujourd'hui.

Pareil pour la grippe.

Maintenant à votre tour : combien pesait le jeune dont vous me parlez ?

Tant mieux pour vous.

Je ne le connaissais pas personnellement, j'ai vu sa photo à l'hopital sur le portable de la connaissance commune, il paraissait juste en léger surpoids, pas d'obésité, pas de commorbidité connue.

Donc si je lis entre les lignes, ça n'est pas plus mal cette "grippe", elle fait une sélection naturelle ?Le problème aussi c'est que les malades de cette grippe encombrent les hôpitaux, a moins qu'on cesse de les soigner... Dans les pays où les gens se foutent des gestes barrières, c'est d'autant plus vrai. Le premier ministre Britannique a failli y passer et est resté plusieurs jours en soins intensifs.

Bon j'arrête là, vous produisez des arguments fallacieux (aucun danger, coup monté) pour nous expliquer pourquoi vous refusez de vous faire vacciner. La peur du risque associé est compréhensible, enfin pour moi, même si bien sûr les anti-vax exaggèrent ceux sur le court terme et feignent de croire que pour les autres vaccins il y a 0 risque. Monter des arguments bidons sur l'absence de risque liés au covid19, des théories fumeuses complotistes sur la vaccination, aussi ça ça ne passe pas.

 

Portrait de buggybunny
17/octobre/2021 - 19h57
Poufinish Him a écrit :

Combien pèse le jeune dont vous parlez ?

Il y a entre 300 000 et 800 000 décès dus à la grippe chaque année dans le monde.

Et la grippe peut également laisser des séquelles pulmonaires comme les fibroses.

Vous n'avez pas répondu.

Connaissez vous quelqu'un (en excluant les personnes publiques) affectées par le covid19 (décès, séquelles sur le long terme), même chose concernant la grippe ?

 

Portrait de buggybunny
17/octobre/2021 - 19h49
Poufinish Him a écrit :

Les hommes jeunes ne risquent absolument rien avec cette grosse grippe.

Les myocardites et les péricardites laissent des lésions au cœur et ça, c'est beaucoup plus réel que le covid long.

Bref, n'oublie pas ta 3ème dose, hein...

Sinon plus de pass.

Bonne roulette russe ptdr

Je connais indirectement un jeune de moins de 30 ans qui est paralysé des jambes suite à une infection covid. Cas sans doute extrêment rare mais il y a d'autres personnes de moins de 40 ans qui ont reporté des symptomes de covid long.Sa mère n'est pas vaccinée à ce jour (lui ne l'était pas), elle attend d'ailleurs un vaccin classique, celui de Sanofi...mais je pense qu'elle ne se fera pas vacciner.

Vous devez être chanceux des décès covid j'ai plusieurs histoires dans mon entourage indirect, dont le beau père d'un collègue la cinquantaine sans "commorbidités" mort en 2 semaines.

Connaissez vous 1 seule personne morte d'une grippe ou qui a des symptômes sur plusieurs mois ? A un moment il faut ouvrir les yeux et arrêter de parler de simple grosse grippe. Vous avez du mal avec la réalité, oui il y a un virus en circulation + mortel que la grippe.

 

Portrait de stbx00
17/octobre/2021 - 19h27
Poufinish Him a écrit :

Les hommes jeunes ne risquent absolument rien avec cette grosse grippe.

Les myocardites et les péricardites laissent des lésions au cœur et ça, c'est beaucoup plus réel que le covid long.

Bref, n'oublie pas ta 3ème dose, hein...

Sinon plus de pass.

Bonne roulette russe ptdr

La roulette russe c'est justement de ne pas être vacciné...

Portrait de stbx00
17/octobre/2021 - 19h27
Poufinish Him a écrit :

Et il ne recevra jamais l'autorisation du fait des risques d'inflammation cardiaque désormais reconnus par tous.

D'ailleurs, comment se fait-il que je connaisse des gens qui ont reçu le Moderna en rappel alors qu'il n'est pas autorisé ?

En tout cas, à l'arrivée, il ne reste plus que le Pfizer.

Jusqu'à quand ?

La décision de la HAS date du 14/10 alors que les rappels ont commencé depuis plusieurs semaines. Rien de surprenant qu'il y ait eu des rappels à base de Moderna... La HAS indique d'ailleurs que de "très rares cas de myocardites et de péricardites" ont été observés à la suite d’injections de vaccin à ARN messager, notamment chez des hommes jeunes. Les cas ont été d’une grande rareté, "jamais mortels" et bien soignables.

Quand on compare avec les dégâts du COVID, il n'y a pas photo... Que les vaccins aient des effets secondaires ça n'est pas une nouveauté et c'est le cas de tous les vaccins et toute médication.  A un moment ça devient ridicule...

Portrait de buggybunny
17/octobre/2021 - 19h25
francois842021 a écrit :

Que c'est bête ce que vous dites.....encore un enfant de Karine latombe je suppose 

Lol, réflexion d'une intelligence extrême. Je ne sais même pas qui sait cette Karine Lacombe. Je n'ai plus de télé depuis 3ans. Je ne lis juste quelques sites d'infos Français, le reste ailleurs.Si vous lisez l'anglais allez sur la chaine reddit.com/r/covid19. Pas mal d'articles intéressants, beaucoup cassaient à juste titre le professeur au melon.

 

 

Portrait de croco2
17/octobre/2021 - 18h43 - depuis l'application mobile
Poufinish Him a écrit :

Oui oui, je l'ai lu, le Moderna est suspendu en raison des risques d'inflammation cardiaque mdr

D'où sa suspension dans de nombreux pays Européens.

Me dis pas que c'est ce que tu t'es fait injecter ptdr

@Poufinish Him Pour l'instant le moderna n'a pas encore reçu l'autorisation d'être injecté pour la 3e dose en France. Il n'a pas été suspendu. Tu racontes fakenews sur fakenews. Si ça peut t'occuper tes dimanches, tant mieux pour toi. Quand on est au RSA, c'est sûr que les autres loisirs sont limités. Et au passage, les inflammations cardiaques sont un des effets indésirables du Covid.

Portrait de BRETZEL68
17/octobre/2021 - 18h19
Poufinish Him a écrit :

Le "vaccin" Moderna vient d'être suspendu par la Haute Autorité de Santé mdr

Salut toi, je constate plusieurs choses

1) tu as encore changé de pseudo donc t'as été banni pour 732eme fois

2) tu t'arrête toujours sur le titre des articles de presse au lieu de lire l'intégralité (je te conseille l'article sur moderna du site France info paru il y a 1 heure) 

3) t'es toujours aussi c*n mais ça ce n'est pas une surprise

Portrait de francois842021
17/octobre/2021 - 18h03
buggybunny a écrit :

Que vous ne vouliez pas vous faire c'est une chose et ça peut se comprendre.

Par contre, refuser aux autres le droit de se faire vacciner, dénier que le vaccin a jusqu'à permis de désencombrer les hôpitaux, non.

Regardez au Brésil, 72,9% de primo vaccinés, la courbe du nombre de décès est descendue en flèche et a suivi la courbe de vaccination. Partout où il y a une vaccination importante, les hôpitaux ont été soulagés des malades covid.

Le pass sanitaire c'est la seule réussite de Macron, sans ça la France serait un des derniers pays d'Europe en terme de vaccination et dans notre pays les gens ne respectent pas beaucoup les gestes barrières. Pas besoin de pass en Espagne, Portugal, Royaume-Uni, ils ont d'excellents ou très bons taux de vaccination sans ça. Je ne comprends pas pourquoi il y a tant de gens anti-vaccins dans ce pays même si j'ai ma petite idée.

Peut-être que l'apparition d'un nouveau variant mettra tout à plat, mais pour le moment la vaccination est au moins un demi-succès.

 

Que c'est bête ce que vous dites.....encore un enfant de Karine latombe je suppose 

Portrait de buggybunny
17/octobre/2021 - 17h02

Que vous ne vouliez pas vous faire c'est une chose et ça peut se comprendre.

Par contre, refuser aux autres le droit de se faire vacciner, dénier que le vaccin a jusqu'à permis de désencombrer les hôpitaux, non.

Regardez au Brésil, 72,9% de primo vaccinés, la courbe du nombre de décès est descendue en flèche et a suivi la courbe de vaccination. Partout où il y a une vaccination importante, les hôpitaux ont été soulagés des malades covid.

Le pass sanitaire c'est la seule réussite de Macron, sans ça la France serait un des derniers pays d'Europe en terme de vaccination et dans notre pays les gens ne respectent pas beaucoup les gestes barrières. Pas besoin de pass en Espagne, Portugal, Royaume-Uni, ils ont d'excellents ou très bons taux de vaccination sans ça. Je ne comprends pas pourquoi il y a tant de gens anti-vaccins dans ce pays même si j'ai ma petite idée.

Peut-être que l'apparition d'un nouveau variant mettra tout à plat, mais pour le moment la vaccination est au moins un demi-succès.

 

Portrait de francois842021
17/octobre/2021 - 16h48
Spock a écrit :

Et pourtant il faut qu'ils continuent de promouvoir les vaccins. Le vaccin c'est LA solution contre la covid. Nous vivons déjà beaucoup mieux depuis que beaucoup sont vaccinés mais il faut aller encore plus loin . Pourquoi ne pas rendre la vaccination obligatoire ?

Vous avez raison, il faut aussi exiger l'intelligence obligatoire et l'euthanasie des cons, et bien sur le vaccin anti con on sera bien mieux apres ,ouffffff heureusement que les labos sont là  

Portrait de Jse
17/octobre/2021 - 15h32

Au début de la pandémie ,lorsqu'on ne possédait pas de masques je me souviens que Karine  Lacombe affirmait à le TV que ce n'était pas nécessaire ça ne servait à rien les masques  ........

Ensuite lorsqu'on a été approvisionné : là , au contraire ils protégeaient du virus 

Portrait de francois842021
17/octobre/2021 - 15h23

Quand on est complotiste forcement cela attire les regards