03/10 14:02

Mais qu'est-ce donc Astro, le robot qu'Amazon souhaite commercialiser d'ici à la fin de l'année au tarif de ... 1250 euros ? - VIDEO

Si Astro Le Petit Robot parlera sans doute aux amateurs de la célèbre série Ulysse 31 nés dans les années 1980, il faudra aussi compter sur Amazon pour populariser ce surnom. Le géant américain vient en effet de dévoiler son premier compagnon domestique.

Prévu pour être commercialisé -de manière confidentielle- aux Etats-Unis d'ici à la fin de l'année, le dernier né d’Amazon est un concentré de technologie de 10 kg. Alors que sa grande sœur Alexa a essaimé la plupart des appareils connectés de la maison, ce petit frère compte bien prendre le relais en se déplaçant dans le foyer.

Ce robot, haut de 60 cm et monté comme un tricycle, est capable de s'introduire dans toutes les pièces (sauf en passant par les escaliers) et de jouer les super-gardiens avec sa caméra télescopique. Il peut ainsi patrouiller et envoyer les images en direct et différencier ses maîtres des intrus grâce à la reconnaissance faciale. De quoi s’assurer que tout va bien chez soi, ou encore chez des personnes âgées à distance. Les premiers utilisateurs pourront l'acquérir pour 1.000 dollars (environ 860 euros), tandis qu'ils participeront à une phase précommerciale et expérimentale. La commercialisation à grande échelle serait prévue pour 2022, à un tarif de 1.450 dollars (1250 euros). 

Si Amazon présente l’objet comme une avancée pour les consommateurs soucieux de leur sécurité, certains experts redoutent que ce type de robot puisse servir de cheval de Troie à d’éventuels hackers ou à la police s'il venait à être piraté à distance. D'autres objets connectés, comme des caméras de surveillance pour les bébés, ayant montré des failles qui peuvent servir de porte d'entrée à des personnes malveillantes.

Outre-Atlantique, plusieurs médias ont pointé du doigt la place grandissante de la multinationale dans notre vie quotidienne, qui est susceptible d'accéder à toujours plus de données, entre nos habitudes de consommation sur sa plate-forme d'e-commerce, ou encore nos goûts musicaux et vidéos autour de ses services notamment. En 2019, Amazon avait notamment été critiqué pour avoir fait écouter des conversations recueillies par son assistant vocal. Concernant Astro, le groupe américain veut rassurer les consommateurs en précisant qu'elle n’aurait elle-même pas accès aux caméras et qu'il ne pourrait par conséquent pas fournir aux autorités les moyens d'y accéder. Lors de sa présentation à la presse ce mardi 28 septembre, Dave Limp, l'un des vice-présidents d’Amazon, a précisé qu'il sera possible de désactiver les caméras à tout moment. En outre, le robot serait capable de se manifester par des sons ou en affichant des messages sur l'écran qui lui sert de visage.

D'anciens salariés d'Amazon qui auraient travaillé sur ce type de projets ont révélé auprès des médias que cette technologie n'était pas infaillible, rapporte le site spécialisé Motherboard. Reste que tout objet connecté, y compris les smartphones, est vulnérable et que le risque zéro n'existe pas. 

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Karim el_Karim
3/octobre/2021 - 17h52

waooo j'en veux un ! le début d'une nouvelle ère 

Portrait de alain34
3/octobre/2021 - 14h13

Astro le petit robot n'a rien à voir avec Ulysse 31, très belle accroche!