29/09 14:47

Emmanuel Macron installe une commission chargée de faire des propositions face à l'emprise des théories complotistes et de la désinformation dans le débat public

Emmanuel Macron a installé aujourd'hui une équipe d'une quinzaine d'universitaires et personnalités, présidée par le sociologue Gérald Bronner, chargée de faire d'ici à la fin de l'année des propositions face à l'emprise des théories complotistes et de la désinformation dans le débat public. La commission, intitulée Les lumières à l'ère numérique, "devra formuler d'ici la fin de l'année des propositions concrètes dans les champs de l'éducation, de la régulation, de la lutte contre les diffuseurs de haine et de la désinformation", indique la présidence de la République dans un communiqué.

Lors d'un point de presse mercredi, Gérald Bronner a évoqué une société qui a la "chance" de vivre dans une profusion d'informations, qui représente un "formidable espoir" en termes de capacité "d'intelligence collective". Mais cette profusion s'accompagne d'une certaine "cacophonie", avec une "mise en concurrence directe de toutes les visions du monde", qu'elles relèvent "de la science, de la rationalité, de la croyance, de la magie, de la superstition", a-t-il souligné. Les algorithmes des réseaux sociaux en particulier "ne nous donnent peut-être pas les meilleures conditions pour que s'exerce l'intelligence collective", a-t-il estimé. "C'est ce défi" de l'intelligence collective et des menaces qui pèsent sur elle que la commission propose d'aborder, a-t-il ajouté.

La commission fera "un état des lieux de la recherche, des connaissances qu'on a accumulées sur ce sujet", et des auditions pour explorer huit thématiques. Parmi celles-ci, les algorithmes et la façon dont ils peuvent provoquer un "asservissement numérique" en modelant la conversation au sein de la société, la façon dont le marché publicitaire tire profit de ces fausses nouvelles, mais aussi les moyens de développer l'esprit critique, la liberté éditoriale des médias face à la pression des plateformes, ou encore les ingérences étrangères.

La commission est composée de chercheurs comme le sociologue Laurent Cordonier, la spécialiste du cyberespace Frédérick Douzet, l'historien Jean Garrigues, l'anthropologue Rahaf Harfoush, mais aussi des personnalités comme Rudy Reichstadt (directeur de Conspiracy Watch), la professeure des écoles Rose-Marie Farinella, la journaliste web Aude Favre ou Rachel Kahn, ancienne athlète de haut niveau devenue juriste, actrice et écrivaine.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Lexpertdelamaisonmere
30/septembre/2021 - 07h37

Je vois 8 noms dans l'article, 2 sont clairement connus pour être des agents d'un lobby puissant mais on peut pas en parler sinon ce serait du complotisme.

Même avec le casting de cette commission ils arrivent à s'auto tirer une balle dans le pied.

Portrait de cochepa
29/septembre/2021 - 23h21
emsuppl_50 a écrit :

Un bon coup de canif dans la liberté d'expression, la censure en marche !

vous m'enlevez les mots de la bouche !!! c'est une ébauche du "comment censurer ceux qui nous font chiez" comment technologiquement on peut censurer les gens sans qu'ils s'en rendent compte ! 

un exemple ! j'ai publié quelques 'etats d'ames sur fac2book ou relayé et partagé quelques infos que je trouvais tres pertinentes .... je peux vous assurer que la plus part de mes "amis" ne les ont jamais vu ! il a fallu que je leur  en parle pour en avoir l'info ! Bref la censure existe déjà sur les reseaux !  

Je n'arrive toujours pas à le croire que notre pays ....pays de la liberté ...avec notre devise "liberté egalité fraternité" en ait été bafouée, giflée, .... de voir les gens accepter cela .... 

voir pleins de pays qui n'ont pas mis en place de passe qui s'en sortent mieux que nous ... ce gouvernement qui continu a faire peur....     j'ai toujours l'impression d'etre dans un cauchemar je me répète sans arret ..."pincez moi je ...."   je n'aurais jamais imaginé que la France soit devenue si résignée, dans l'acceptabilité de toutes ses paroles que se gouvernement nous vomi chaque jours.   Si c'est ça cette nouvelle France ... je ne peux l'accepter ... et s'il faudra la quitter et bien tant pis je le ferais... continuer à accepter cette prolongation de pass sanitaire ... c'est comme vous tenir en laisse permanente.  Et avec ce nouveau projet c'est un moyen pour vous museler quoi qu'il coute 'n'a t il pas dit une fois....???  il n'y aura jamais de pass sanitaire....  c'est quoi le prochain mensonge ? qu'il se représentera pas ? 

j'espère qu'on finira par le mettre dehors !! mais j'ai bien peur qu'il se reproduise un meme évenement (2002) ... se serait la fin  de tout !

Portrait de emsuppl_50
29/septembre/2021 - 21h15

Un bon coup de canif dans la liberté d'expression, la censure en marche !