28/09 10:45

Pour consommer moins de plastique, McDonald’s décide de bannir les bouteilles d’eau de ses restaurants d’ici à la fin de l’année, mais déclenche une vive polémique

Dans un souci écologique, pour consommer moins de plastique, la firme américaine a décidé de bannir les bouteilles d’eau de ses restaurants d’ici à la fin de l’année. Une mesure qui a créé la polémique.

En effet, pour pallier la suppression des bouteilles en plastique, McDonald’s a décidé de servir de l’eau filtrée dans des gobelets en carton recyclables, comme c’est déjà le cas pour divers sodas. Une décision prise en avril dernier, et qui doit, selon un communiqué de l’enseigne, permettre de faire l’économie de 10.000 tonnes de plastique par an. Une mesure qui vient compléter l’abandon des plastiques jetables (pailles, couvercles etc.) prévu par la loi anti-gaspillage. Problème : l’eau désormais proposée aux consommateurs a un prix compris entre 5 et 7 euros le litre, rapporte le journal Le Monde.

Le gobelet d’eau est vendu à 1,70 euros pour 25 cl, et monte à 2,30 euros pour la taille supérieure, 50 cl, et des suppléments de quelques centimes sont ajoutés si le consommateur choisit un arôme en plus. Cette nouvelle offre «Eau by Mcdo» doit être généralisée dans tous les points de vente de l’Hexagone d’ici la fin de l’année, et les bouteilles d’Evian et de Badoit vont progressivement disparaître. Pour justifier ce prix, McDonald’s affirme que l’eau mise à la vente n’est pas simplement de l’eau du robinet, mais de l’eau du robinet filtrée. Un gérant de restaurant McDo a affirmé auprès de franceinfo qu’il s’agissait de «l’eau de la ville filtrée plus plus plus plus». Contactée par le HuffPost, la firme a justifié ce prix par son «coût de revient supérieur à certaines eaux en bouteille que l’on peut trouver sur le marché» et «l’investissement» nécessaire aux enseignes «pour proposer une eau purifiée à 99,99%».

Une offre qui a toutefois fait bondir les consommateurs, qui ont crié à l’arnaque sur les réseaux sociaux.

L’adjoint à la mairie de Paris Dan Lert, également président d’Eau de Paris, entreprise publique qui gère l’eau potable dans la capitale, a aussi dénoncé cette pratique : «Les calculs sont pas bons McDonald’s : l’eau by McDo : 7 € le litre. L’eau by Eau de Paris : 0,003€ le litre», a-t-il souligné sur Twitter. Plutôt que de faire payer l'eau du robinet et pour lutter contre la production de plastique, il propose à McDo d'offrir à ses clients de remplir gratuitement leur gourde réutilisable. 

Une pratique jugée immorale, mais qui n’en reste pas moins légale. En effet, la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) rappelle que le verre d’eau gratuit n’est pas obligatoire dans tous les établissements. Dans les bars ou les cafés par exemple, cette obligation n’existe pas, et les établissements sont tenus d’afficher le prix du verre d’eau sur la carte, comme pour les autres boissons. En revanche, dans les restaurants, «la carafe d’eau ordinaire en accompagnement du repas est inclue dans le prix du repas», tout comme le pain, la vaisselle, les épices et les serviettes, une disposition prévue par l’arrêté n°25-268 du 8 juin 1967. 

Ainsi, rien n’empêche les consommateurs de demander une carafe d’eau du robinet chez McDonald’s, qui ne peut pas être facturée, mais qui ne sera pas la même que «l’Eau by Mcdo», qui est filtrée et n'est pas donc pas de «l'eau ordinaire».

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de SICODU
28/septembre/2021 - 17h58
Noifuop a écrit :

Ouiii, les sacs en papier, ça pollue mdr

parfaitement que ces emballages polluent, en tout cas visuellement car ils sont souvent éventrés et leur contenu éparpillé, Mcdo en est parfaitement conscient car il a mis en place un "programme des emballages abandonnés" mais comme cela n'a pas l'air de vous interpeller je pense que vous faites partie de ceux qui balancent leurs déchets par la fenêtre du véhicule.

Portrait de SICODU
28/septembre/2021 - 14h36

la vente a emporter devrait être interdite dans les fast foods en raison de la pollution générée par les sacs qui sont jetés dans la nature oubien l'on consigne tout ce qui est emporté.

Portrait de seb2746
28/septembre/2021 - 12h38

Part de l'investissement à Paris, +0.98 euros/ litre, soit 0.983 euros dans ce dossier, tva INCLUSES.

 

Mc do qui veut juste ce faire 6 euros/litre dans sa poche en bénef direct... on comprends pkoi ils perdent des clients et du CA depuis 8 ans.

Portrait de LeBonSens
28/septembre/2021 - 12h03

C'est pour cela que l'écologie ne fonctionnera jamais. L'écologie chez nos dirigeants et dans l'économie n'est qu'un prétexte pour gagner plus d'argent. Aucune décision n'est jamais prise dans le simple but d'améliorer l'avenir de notre planète.

L'écologie n'est qu'un argument marketing pour inciter les consommateurs à dépenser plus. Pourtant, des solutions vraiment écologiques, il y en a plein, mais si ça ne rapporte pas, alors ça n'intéresse personne.

Et si en plus ça coûte de l'argent, alors là, n'en parlons même pas. 

Portrait de ayeduque
28/septembre/2021 - 11h56

"Le plastique c'est fantastique" Lolo Ferrari

Portrait de ayeduque
28/septembre/2021 - 11h43

Supprimer du plastique jetable, très bien, on ne peut pas être contre. Mais facturer l'eau du robinet ou en ajoutant 3 bulles de sodastream pour la version gazeuse au même prix que le reste c'est du foutage de gueule.

Portrait de djbaxter
28/septembre/2021 - 11h06

Et pour avoir une eau gazéifiée équivalente de Badoit à partir de l'eau du robinet, est-ce que Sardine Ruisseau pète dans ton gobelet ?