27/09/2021 11:02

Un influenceur français basé à Dubaï aurait détourné près de 6 millions d’euros d’aides de l’Etat français - Il a été expulsé vers Paris, mis en examen et écroué

Connu des internautes pour ses photos montrant son quotidien à Monaco, Saint-Tropez ou encore Dubaï, Paul A., plus connu sous le pseudo de PA7, a été expulsé de Dubaï le 25 août dernier par les autorités. Selon Le Parisien, le lendemain, il était mis en examen pour "escroquerie en bande organisée" et "blanchiment aggravé". D'après nos confrères, "il est soupçonné d’avoir détourné, selon des estimations encore très partielles, au moins 5,8 millions d’euros d’aides d’État liées à la pandémie de Covid-19 grâce à un montage audacieux et sa petite notoriété sur Internet".

Tout débute au printemps dernier quand la justice s'intéresse à un livreur Uber Eats des Yvelines. Celui-ci vient de recevoir 16.000 euros du fonds de solidarité pour les entreprises, mis en place par l'Etat français pour soutenir les entreprises en pleine crise sanitaire, sauf que les livreurs ne sont pas éligibles à cette aide.

"Entendu sur cette entourloupe par les impôts, le jeune homme explique être entré en contact sur Snapchat avec un influenceur, le fameux « PA7 ». Ce dernier lui aurait expliqué qu’il pouvait lui faire toucher ces subventions Covid-19 en contrepartie du versement d’une commission à son profit", expliquent nos confrères. Dès lors, une enquête est ouverte par la juridiction nationale chargée de la lutte contre la criminalité organisée (Junalco).

Sur les réseaux sociaux, l'influenceur de 24 ans se met en scène dans le but de convaincre autoentrepreneurs et gérants de société de faire appel à lui. "Il récupère les identifiants du site des impôts de ses abonnés puis dépose une demande de fonds de solidarité à leur nom en remplaçant leurs secteurs d’activité par ceux qui restent encore éligibles au gré de l’évolution de la crise sanitaire. Il gonfle également le chiffre d’affaires de 2019 pour faire croire à une perte de revenus en 2020 à cause de la pandémie", indique Le Parisien en précisant que PA7 demande à ses abonnés de lui reverser ensuite entre 30 et 50% du montant de la subvention reçue. L'influenceur aurait été contacté par 657 autoentrepreneurs et gérants, d'après les enquêteurs.

Le 26 août dernier, Paul A a été entendu par le juge d'instruction et a été placé en détention provisoire à la prison de Fresnes (Val-de-Marne). Son avocate "entend contester le nombre de détournements imputés à son client", selon Le Parisien. Un de ses complices a été mis en examen et écroué, quelques jours plus tard. Les 657 bénéficiaires de l'aide devraient être contactés par le Trésor public pour rembourser les sommes indues perçues.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Nico75
27/septembre/2021 - 17h44

Avec sa gueule et son physique il risque de ramasser beaucoup de savonnettes le pauvre dans les douches…

Portrait de Nico75
27/septembre/2021 - 12h39

on a que des problemes avec ce pays et avec son voisin l’Arabie Saoudite

faut prendre des résolutions là 

Portrait de filou034
27/septembre/2021 - 12h25

les influenceurs des parasites pour la société a bannir

Portrait de Blondissime
27/septembre/2021 - 11h52

Donner de l'argent et ne jamais contrôler à qui on le donne et ce qu'on en fait.