16/09 13:32

La ministre de la Culture, Roselyne Bachelot, estime que la décision du CSA de décompter le temps de parole d'Eric Zemmour se justifie par celle de décompter un "courant de pensée" - VIDEO

La ministre de la Culture, Roselyne Bachelot, a estimé jeudi que la décision du CSA de décompter le temps de parole d'Eric Zemmour dans les médias se justifiait par celle de décompter celui d'un "courant de pensée". Le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) "constate que le courant de pensée représenté par Monsieur Zemmour mérite d'être décompté, mais Eric Zemmour peut tout à fait continuer son émission, il n'y a aucune interdiction émise par le CSA", a dit la ministre sur la chaîne CNews.

Le CSA avait demandé le 8 septembre aux médias de décompter, dans la perspective de l'élection présidentielle de 2022, le temps de parole du polémiste, qui tenait alors une émission quotidienne sur CNews. La chaîne s'était dite "surprise" de cette décision, arguant que le polémiste, qui a crié alors à la "censure", n'avait pas déclaré sa candidature à la présidentielle. Elle avait alors dit être "contrainte" de mettre fin à son émission.

Le CSA a justifié sa décision par le fait qu'Eric Zemmour "pouvait être regardé dorénavant, tant par ses prises de position et ses actions, que par les commentaires auxquels elles donnent lieu, comme un acteur du débat politique national". Selon la ministre, la défense du pluralisme des opinions dans la perspective de la campagne présidentielle consiste à "vérifier que pas un courant de pensée soit éliminé d'un média, ou qu'un courant de pensée soit favorisé par un média".

Mme Bachelot a rappelé que le CSA n'avait en aucune façon interdit à M. Zemmour de poursuivre son émission sur CNews, et elle a démenti tout acte de censure à son encontre, notant que l'intéressé était "d'ailleurs hyper présent dans l'espace médiatique". Le chroniqueur a déclaré samedi sur France 2 qu'il "n'avait pas peur" d'être éventuellement candidat à la présidentielle, qu'il en avait "envie", mais qu'il voulait "choisir son moment" pour annoncer sa décision.

M. Zemmour, qui a débuté en tant que journaliste, s'est fait connaître du grand public dans les années 2000 par ses interventions télévisées. Ses prises de position lui valent régulièrement depuis une dizaine d'années des poursuites en justice. Plusieurs fois relaxé, il a toutefois été condamné à deux reprises pour provocation à la haine raciale.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de serguei
16/septembre/2021 - 18h44
djbaxter a écrit :

Apparemment, il faut parler Anglais pour présider la France correctement. On constate effectivement que Macron qui parle un peu Anglais, et Hollande qui arrivait à le lire, ne sont jamais faits entubés par les anglophones sur la scène internationale, et ont mieux défendu les intérêts de la France... hin hin hin

Ah bon ... pour macron, on vient d'avoir ce jour l'affaire des sous marins de l'Australie : c'est ça la defense des intérets de la France ??? hin, hin smiley

Portrait de Nowo
16/septembre/2021 - 17h58

Au moins je suis rassurée, elle est toujours aussi débile Bachelot...

Si on doit décompter "les courants de pensée" où sont les limites ? 

Avant hier il y avait notre ministre de l'éducation chez Hanouna, il a exprimé le courant de pensée du LREM, on décompte ? 

Garrido dans BTP, on décompte ? 

Jean Messiha, on décompte ? 

Dès qu'une personne parle de politique, elle exprime forcément un courant de pensée, on décompte ? 

Débile et infaisable.  

Portrait de Caro3ine
16/septembre/2021 - 17h54
vraimentcompliqué a écrit :

Et bien dites donc elle ne manque pas d'air la Roselyne ! "Veiller à ce que pas un courant de pensée soit éliminé ou favorisé par un média". Question ridicule et négation des réalités la macronie ne vous épargnera décidément rien !

D'ailleurs merci à MM Biden et Johnson d'avoir, au travers du contrat rompu par l'Australie, montré que même pour les affaires Macron était un branque, un guignol, un amateur !

Revoyez votre copie. Contrat signé par François Hollande. Al'époque Emmanuel Macron avait fait pression pour que soient proposés des sous-marins à propulsion nucléaire, ce qu'avait refusé Hollande préférant leur vendre des propulsions conventionnelles.

Portrait de Skall
16/septembre/2021 - 16h26
MichaelH2511 a écrit :

Je sens qu'elle va se faire insulter et par l'intéressé et ici!smiley çà va être Roselyne et les Lions!

Je "sens" interdit?? !!! LOLLLL     smiley

Portrait de djbaxter
16/septembre/2021 - 16h21
serguei a écrit :

hollande, sarko, pompidou, de gaule; mitterand parlaient couramment l'anglais ?...

Apparemment, il faut parler Anglais pour présider la France correctement. On constate effectivement que Macron qui parle un peu Anglais, et Hollande qui arrivait à le lire, ne sont jamais faits entubés par les anglophones sur la scène internationale, et ont mieux défendu les intérêts de la France... hin hin hin

Portrait de serguei
16/septembre/2021 - 16h13
lezappeurfou75 a écrit :

Zemmour n'a qu'à dire si OUI ou NON il souhaite être candidat.

Du moment que lui et ses "amis"' demandent depuis plusieurs semaines des parrainages aux Maires pour avoir 500 signatures, ça ne laisse personne dupe de ses envies.

Après de là à être élu, c'est une tout autre histoire. Avec de la culture et des idées ne suffit pas, lui qui ne parle déjà pas un mot d'Anglais...

hollande, sarko, pompidou, de gaule; mitterand parlaient couramment l'anglais ?...

Portrait de serguei
16/septembre/2021 - 16h12
lezappeurfou75 a écrit :

Zemmour n'a qu'à dire si OUI ou NON il souhaite être candidat.

Du moment que lui et ses "amis"' demandent depuis plusieurs semaines des parrainages aux Maires pour avoir 500 signatures, ça ne laisse personne dupe de ses envies.

Après de là à être élu, c'est une tout autre histoire. Avec de la culture et des idées ne suffit pas, lui qui ne parle déjà pas un mot d'Anglais...

hollande, sarko, pompidou, de gaule; mityerand parlaient couramment l'anglais ?...