10/09 08:21

Temps de parole d'Eric Zemmour : Christine Kelly, ex membre du CSA, explique comment cette décision va mécaniquement donner plus de place aux membres du gouvernement sur les antennes - Regardez

Décryptage passionnant de Christine Kelly, hier soir sur C8 dans "Touche pas à mon poste". La journaliste qui est également une ex-membre du CSA, a explique comment la décision de décompter le temps de parole d'Eric Zemmour allait en fait donner plus de temps de parole au gouvernement et moins de temps à l'opposition, y compris à Jean-Luc Mélenchon ou Marine Le Pen. 

Une conséquence liée à la règle des 3 tiers, puisque le CSA oblige qu'un tiers du temps de parole soit consacré au gouvernement, un tiers à la majorité en l'occurrence En Marche et un tiers à l'opposition.

Eric Zemmour, dont le temps de parole dans les médias audiovisuels est désormais décompté, a accusé jeudi "le gouvernement" d'avoir exercé une pression sur le Conseil supérieur de l'audiovisuel, à l'origine de cette décision.

"Les politiques sont tellement lâches qu'ils se cachent derrière (le CSA) soi-disant indépendant, qui n'est absolument pas indépendant et qui est soumis à toutes les pressions, de gens d'En marche, (du) gouvernement et (d')Emmanuel Macron", a lancé le chroniqueur sur CNews.

"Bien sûr que j'accuse sans preuve, oui, j'ai aucune preuve, mais c'est un fait. Je dis d'où ça sort. On voit bien d'où ça vient, donc oui, j'accuse, j'accuse ces gens de vouloir me faire taire", a-t-il poursuivi.

Les prises de parole d'Eric Zemmour portant sur "le débat politique national" feront donc l'objet d'un décompte, selon la décision publiée mercredi par le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA), qui désormais considère Eric Zemmour comme une personnalité politique.

Ecoutez ci-dessous ses explications. 

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de serguei
10/septembre/2021 - 14h49
Turbo Poufion a écrit :

Je n'aimais guère Madame Kelly.

Mais désormais elle m'éblouit.

Elle n'a fait que citer et expliquer la régle qu'elle connait bien ayant fait partie avant du csa !

Portrait de serguei
10/septembre/2021 - 14h47
Agnostique rebelle a écrit :

Il va être obligé maintenant. Je pense qu'il se servait de tout ça pour vendre son livre. Pub à peu de frais.

Mais là, il est obligé. 

Obligé à rien du tout, si en final, il a décidé de ne pas se présenter !...

Aux autres partis de se démerder : cqfd  smiley

Portrait de serguei
10/septembre/2021 - 14h45
lotcon a écrit :

A partir du moment où Zemmour est comptabilisé, il ne devrait plus représenter que très peu de temps de parole pour respecter l'équité des partis car il n'a pas de représentativité : Pas d'élu, pas de groupe parlementaire, mais seulement une participation au débat public.

Donc ce que dit Kelly est vrai seulement en théorie. Dans la pratique, cela ne devrait pas avoir d'impact.

donc il a tout à fait raison de ne pas se déclarer pour l'instant, de promouvoir son livre, de passer à la caisse pour ses interventions TV et de toute façon de ne pas se présenter en final ! Cela ne regarde finalement que tous les autres partis qui sont lésés et n'ont qu'à se démerder pour contester la décision du csa et demander une règle commune !

Portrait de zincocoyote
10/septembre/2021 - 12h41

Il suffirait juste que Zemmour déclare "je ne suis et ne serai pas candidat" pour éviter cette décision du CSA. Mais il ne le déclare pas et beaucoup d'indices démontrent que s'il peut y aller, il ira. Je n'ai pas entendu l'intervention complète de mme Kelly mais si je me réfère à l'extrait, elle n'est pas exhaustive et oublie de préciser que le temps de parole de Barnier et Montebourg étaient également décompté avant qu'ils s'annoncent candidat, car des indices allaient en ce sens. Zemmour n'est donc  pas un cas unique. Quant à la répartition du temps de parole, il suffirait juste qu'à droite ils s'entendent sur une candidature unique pour que leur temps de parole ne soit pas "divisé" et réduit à peau de chagrin.

Portrait de lotcon
10/septembre/2021 - 12h40

A partir du moment où Zemmour est comptabilisé, il ne devrait plus représenter que très peu de temps de parole pour respecter l'équité des partis car il n'a pas de représentativité : Pas d'élu, pas de groupe parlementaire, mais seulement une participation au débat public.

Donc ce que dit Kelly est vrai seulement en théorie. Dans la pratique, cela ne devrait pas avoir d'impact.

Portrait de ayeduque
10/septembre/2021 - 11h23
BeeBee a écrit :

Christine est vraiment une Femme brillante qui, en deux secondes, a démonté la nouvelle (quoique sempiternelle) tactique pourrie de EM. Bravo et, enfin, on a tout compris, surtout que le CSA est à la botte de Macron ...

On peut être français en mangeant du couscous ?

Portrait de BeeBee
10/septembre/2021 - 09h50

Christine est vraiment une Femme brillante qui, en deux secondes, a démonté la nouvelle (quoique sempiternelle) tactique pourrie de EM. Bravo et, enfin, on a tout compris, surtout que le CSA est à la botte de Macron ...

Portrait de KEYZER
10/septembre/2021 - 09h02
vraimentcompliqué a écrit :

Donc selon les règles du CSA le Gouvernement et ses Parlementaires concentreront 2/3 des temps de parole. Il est évident que pour être certain que la parole des oppositions ne soit pas entendue il n'y a pas de meilleur moyen que de les empêcher de parler. Cela vaut pour toutes les oppositions.

Yep, le système sert avant tout le système , c'est bien pour cela que ce sont toujours les mêmes qui sont au pouvoir.