10/09 08:02

Val d'Oise : Un jeune homme qui a tué un homosexuel affirme avoir répondu aux injonctions d'une "voix» alors qu'il était possédé"

Un jeune homme de 22 ans, poursuivi devant la cour d'assises du Val-d'Oise pour l'assassinat d'un homosexuel au domicile de ce dernier en 2018, a expliqué  avoir répondu aux injonctions d'une «voix», alors qu'il était «possédé». «Il y a eu cette voix qui sortait de l'extérieur alors que d'habitude elle est à l'intérieur de mon cerveau.

La voix m'a crié 'tue-le c'est un démon'», a expliqué l'accusé, âgé de 18 ans au moment des faits, interrogé pendant deux heures par la présidente de la cour d'assises où il comparaît jusqu'à vendredi. «A ce moment-là, ce n'était pas ma volonté à moi, j'étais possédé», a poursuivi le jeune homme, pull blanc et pantalon noir, voix basse et regard plus souvent fixé au sol que dirigé vers ses interlocuteurs.

Le 22 janvier 2018, les policiers découvrent le corps d'un chef comptable de 55 ans à son domicile de Jouy-le-Moutier, où il vivait seul depuis son divorce en 2008. Il baigne dans une mare de sang, son visage est tuméfié et il présente de longues plaies au niveau du cou et des hématomes au niveau du pubis...

Selon les médecins légistes, outre un couteau, un objet tel qu'un tisonnier a pu être utilisé lors de l'agression. D'après le récit de l'accusé, sa violence a débuté après une approche de la victime.

«Quand il a posé la main sur ma cuisse j'avais le regard figé. J'étais tétanisé», a expliqué le jeune homme, décrivant un «mélange de plein de peurs», dont celle des attentes de la victime, rencontrée une première fois trois semaines avant les faits, via un site principalement utilisé par la communauté gay.

Il dit ensuite s'être réfugié dans la cuisine puis ne plus se souvenir de l'agression.

Durant l'instruction, il avait décrit une lutte, des coups de couteau et de barre de fer. Selon un expert psychiatre qui l'a examiné en janvier 2019, l'accusé était entré en contact avec la victime pour avoir des réponses à des questionnements sur l'homosexualité. L'expert a souligné ses «pulsions homosexuelles (qui) viennent créer une structure conflictuelle».

Pour l'ex-épouse et les quatre enfants du chef comptable, parties civiles, il a été victime d'un guet-apens.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Greenday2013
10/septembre/2021 - 14h07
Lovemusik a écrit :

Espece de FACHO tu devrais faire ela liste des pédophiles bien français blanc qui violent et tuent des enfants..

Pauvre type sans culture. 

Un détail ?? Rien que ce mot démontre l'état de votre cerveau haineux raciste xénophobe antisémite

Ah, j'ai trouvé ! "Mohamed E., est accusé d’avoir tendu un guet-apens et tué Michel Sollossi, un comptable de 55 ans, en janvier 2018, après une rencontre sur Internet."Merci à Marianne pour ce détail important smiley

[/quote]

Bien entendu, puisque dans les familles "extra-européennes", on ne dénonce pas encore ces choses-là.

Portrait de Greenday2013
10/septembre/2021 - 14h06
RED2510 a écrit :

Comment peux-tu annoncer des chiffres que personne n'a?

Petit rappel, les statistiques éthniques ne sont pas autorisées en France et donc les 80% que tu annonces ne reposent sur rien !

Après on peut le regretter, mais c'est la loi.

Ça vous va bien, hein, que l'on dissimule ce type d'informations. Comme ça personne ne peut savoir avec certitudes. On cache bien l'information sur ce qui se passe dans notre pays.

Portrait de Greenday2013
10/septembre/2021 - 14h04
HH2021 a écrit :

C'est vrai que ces connards qui manifestent en hurlant, un papa,une maman, ce sont des arabes, ben non c'est des blancs culs comme vous! 

Vous ne faîtes pas la différence entre des manifestants et des tueurs ?

Portrait de Greenday2013
10/septembre/2021 - 14h03

Heureusement qu'il y a des journaux qui donnent l'identité de l'assassin. Encore un déséquilibré qui entend des voix !

#chuuut