25/08/2021 15:31

L’avocat de Cédric Jubillar s’exprime dans "Crimes" sur NRJ12: "Cédric est innocent ! Il n’a même pas été entendu par la justice depuis son incarcération !" - VIDEO

Aujourd'hui, à 13h35, maitre Alexandre Martin, l'un des avocats de Cédric Jubillar, était l'invité de Jean-Marc Morandini dans la quotidienne de "Crimes et faits divers" sur NRJ12. Il est revenu sur la nouvelle demande de remise en liberté de son client, incarcéré depuis le 18 juin dernier, qui est déposée aujourd'hui.

"Il est vrai qu'à un moment donné, Cédric Jubillar a dit à sa mère, sous le coup de l'énervement, qu'il allait tuer Delphine. Ce sont des paroles tenues en l'air. Si on en est là pour essayer d'accabler Cédric Jubillar, c'est bien parce qu'à côté on a un dossier qui est particulièrement vide. Il faut revenir sur des éléments tangibles, objectifs, qui seuls sont de nature à assoir la culpabilité d'un individu", a-t-il débuté.

Et d'ajouter : "Cédric Jubillar est innocent. Il est détenu depuis deux mois. Depuis deux mois, il n'a pas été entendu par la justice alors qu'il attend de répondre aux questions. Les magistrats instructeurs ont de la matière pour l'interroger. Jusqu'à présent ce n'est pas le cas. Ça le sera à priori au mois d'octobre. Il attend avec impatience de pouvoir s'expliquer, comme il a fait en garde à vue".

Pour l'avocat, "les charges sont inexistantes pour démontrer la participation de cet homme au crime qu'on lui reproche". "La remise en liberté n'entrainera pas l'arrêt de l'instruction. Il répondra à toutes les convocations". "Quatre mois pour entendre un homme qui, depuis le début, dit qu'il est innocent et qui attend qu'on l'interroge. Il y a eu une enquête pendant sept mois, le dossier est épais de 10.000 cotes. Les magistrats instructeurs ont tout loisir d'interroger Monsieur Jubillar sur tous les éléments qui ont déjà été évoqués à plusieurs reprises", a-t-il continué.

Concernant la fameuse couette, maitre Alexandre Martin précise que "cette couette n'a jamais été retrouvée le soir de la disparition de Delphine". "Elle a été retrouvée par les gendarmes 34h après, dans la machine à laver. Elle a été saisie. Elle est à la disposition des enquêteurs depuis le 17 décembre. Cette couette a été envoyée à l'expertise à la fin de juillet dernier. La défense ne peut rester sans rien faire en attendant des expertises", a précisé l'avocat en indiquant que son client vit "une détention difficile, à l'isolement. Il ne voit personne, il ne voit pas ses enfants, sa famille".

"Le moral de Cédric Jubillar oscille entre désarroi d'être dans cette situation, d'un innocent incarcéré dans des conditions extrêmement difficiles, et une attitude offensive, combative, qui lui laisse espérer que la justice s'aperçoive de l'erreur qu'elle est en train de faire en l'accusant d'avoir tué son épouse", a confié maitre Alexandre Martin.

Concernant la demande de remise en liberté, la réponse devrait être donnée sous "huit à dix jours". "Ca sera une réponse par écrit. Si cette réponse devait être négative, nous formulerons alors un appel qui serait évoqué devant la chambre d'instruction", a conclu l'avocat.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de TROLLITATOR5
25/août/2021 - 20h20
Zemmour Zozotte a écrit :

And you a monkey face

et le verbe il est opu duschmol ?

opu opi opa tralalala 

Portrait de TROLLITATOR5
25/août/2021 - 20h15
Zemmour Zozotte a écrit :

On dirait un antivax smiley

Asshole !

And you a monkey face

Portrait de mikapat
25/août/2021 - 17h36

Même si il n’y a que des suspicions, je pense que les enquêteurs espèrent encore trouver des preuves car ils savent qu’il est coupable. Raison pour laquelle ils préfèrent le laisser en prison au maximum. Perso je pencherai pour la culpabilité, je sais, faudrait pas, mais c’est ce que je pense