16/08 15:02

Le budget des étudiants a été durement touché par les réformes du gouvernement d'Emmanuel Macron, selon l’UNEF - Le coût de la vie étudiante devrait encore augmenter à la rentrée 2021 - VIDEO

Le budget des étudiants a été durement touché par les réformes du gouvernement d'Emmanuel Macron, alors que le coût de la vie étudiante devrait encore augmenter à la rentrée 2021, selon l'enquête annuelle du syndicat Unef publiée dimanche. Le syndicat estime a près de 40 euros «l'argent que les étudiant.e.s ont perdu chaque année en aides directes depuis l'arrivée au pouvoir d'Emmanuel Macron en 2017», alors que le coût de la vie étudiante a augmenté de plus de 10% sur la même période. En cause, «près de 41,2 millions d'euros de coupures budgétaires» dans les aides directes aux étudiants entre 2017 et 2019, selon un calcul de l'Unef.

À titre de comparaison, le rapport cite l'impact des deux mandats présidentiels précédents sur le budget des étudiants : +45 euros par étudiant et par an pour celui de Nicolas Sarkozy et +92 euros par an pour celui de François Hollande. En plus de la baisse des aides directes aux étudiants, l'Unef dénonce également «de multiples attaques sur le montant des APL» (aide personnalisée au logement) en citant la réforme qui s'applique depuis janvier 2021 et qui modifie leur mode de calcul.

Pour l'année scolaire 2021-2022, l'Unef prévoit une augmentation moyenne du coût de la vie étudiante de 2,5% par rapport à 2020, soit 247 euros par an. «Cette hausse résulte notamment de l'augmentation des loyers en province et en banlieue parisienne», explique le rapport. Le logement reste le premier poste de dépense des étudiants. Pour lutter contre la précarité étudiante, l'Unef demande une réforme du système des bourses pour augmenter leur montant, étendre le nombre des bénéficiaires et intégrer les étudiants étrangers. Le syndicat prône également la mise en place d'une «allocation d'autonomie pour chaque jeune en formation, sans condition de ressources».

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de emsuppl_50
18/août/2021 - 10h40

Aïe aïe, on ne peut pas défendre les intérêts de Macron et ceux des étudiants... ce n'est pas le même monde.

Portrait de bergil
17/août/2021 - 15h32

247 € par an , une sortie en boite de moins par mois et le tour est joué !

Portrait de mbagnick
16/août/2021 - 17h01

Cela fait partie du plan de talibanisation de la France. Surtout ne faites pas d'enfant! Ils ne pourront pas avoir une bonne éducation (sauf si vous payez des écoles privées). Laissez-vous remplacer par des Afghans!

Portrait de POKEMON69
16/août/2021 - 15h17

Les étudiants arrêtez de vous plaindre. Les études sont quasiment gratuites en France, celà coûte une blinde aux contribuables. Alors celà suffit !!!!  Maintenant il faut peut être se sortir les doigts et bosser pendant les vacances scolaires.   Plein de restaurants sont fermés actuellement car il manque de personnel. Les paysans cherchent de la main d'œuvre, les supermarchés également manque de personnels cet été.... Alors on bosse un peu et les 247 euros d'augmentation de la vie étudiantes cette année seront indolores.