15/07 10:31

Coronavirus - Amendes, prison, licenciement : Voici en 60 secondes les mesures renforcées que veut mettre en place le gouvernement pour ceux qui ne respecteront pas les nouvelles règles sanitaires - Vidéo

Le texte, actuellement soumis au Conseil d’Etat, introduit, si le test Covid est positif, le placement et le maintien en isolement pour dix jours dans le lieu déclaré à l’examen. Cette disposition était jusqu’ici réservée aux personnes entrant sur le territoire. Le respect de ce placement à l’isolement pourra être contrôlé par la police et la gendarmerie, la procédure étant placée sous le contrôle du juge des libertés et de la détention.

Le projet prévoit le maintien d’une autorisation de sortie entre 10 heures et 12 heures, ainsi que des adaptations possibles concernant « la poursuite de la vie familiale », « la condition particulière des mineurs » ou encore le cas de personnes dont la sécurité serait menacée pendant leur isolement.

L’exploitant d’un lieu qui manquerait aux futures obligations de contrôle du passe sanitaire devrait être passible d’une amende allant jusqu’à 45 000 euros et d’un an de prison.

« Le fait, pour un exploitant d’un lieu ou établissement, le responsable d’un événement ou un exploitant de service de transport, de ne pas contrôler la détention par les personnes qui souhaitent y accéder (du passe sanitaire) est puni d’un an d’emprisonnement et de 45 000 euros d’amende », stipule son article 1er.

Les salariés soumis à la vaccination obligatoire (personnels soignants, au contact de populations fragiles, pompiers) ne pourront plus exercer leur activité en cas de manquement au 15 septembre, et pourront être licenciés si la situation perdure pendant les deux mois qui suivent.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de elisabeth 14
18/juillet/2021 - 19h03
Tocinodecielo a écrit :

Pour les prochaines élections j'espère que les français mécontents de ces mesures se déplaceront pour voter. 

oui alors vous faite   quoi   pas de vaccin on laisse mourir les gens??? intelligent

Portrait de elisabeth 14
18/juillet/2021 - 19h02
Tocinodecielo a écrit :

Et la police qui elle n'a pas d'obligation de vaccination, ira dans "les zones de non droit" vérifier les pass sanitaires des clients des kebab ou des bars à chicha,  la bonne blague

ah voila encore le bon raciste

Portrait de ΙΧΘΥΣ
15/juillet/2021 - 13h35
Tocinodecielo a écrit :

Pour les prochaines élections j'espère que les français mécontents de ces mesures se déplaceront pour voter. 

Il faudra un pass sanitaire à jour pour pénétrer dans les bureaux de vote.

Ca sera l’ultime contrainte pour obliger la population à se faire vacciner.

Portrait de Tocinodecielo
15/juillet/2021 - 13h22

Et la police qui elle n'a pas d'obligation de vaccination, ira dans "les zones de non droit" vérifier les pass sanitaires des clients des kebab ou des bars à chicha,  la bonne blague

Portrait de Tocinodecielo
15/juillet/2021 - 13h21
Amos a écrit :

Sa majesté, Manu "roi soleil" 1° a parlé, le peuple doit se conforter à sa parole.

Gloire à Manu 1° notre sauveur.

Vite il faut l'oindre avec le peu d'huile qu'il reste de la sainte-ampoule à Reims.

 

Pour les prochaines élections j'espère que les français mécontents de ces mesures se déplaceront pour voter.