12/07 10:16

Les radios indépendantes, dont les revenus ont chuté l'an dernier avec la crise sanitaire, demandent au gouvernement de reconduire le fond de soutien mis en place cette année

Les radios indépendantes, dont les revenus ont chuté l'an dernier avec la crise sanitaire, ont demandé au gouvernement de reconduire le fond de soutien mis en place cette année, leurs recettes publicitaires étant toujours déprimées. Promis par le gouvernement durant l'été 2020, ce fonds de soutien destiné à compenser la chute des revenus publicitaires des télévisions locales et des radios n'avait été mis en place qu'au printemps de cette année. Il s'accompagne d'un crédit d'impôt en faveur des diffuseurs.

Ce dispositif a été plébiscité par les membres du Syndicat des radios indépendantes, le Sirti, qui regroupe près de 180 stations privées : alors que les radios locales ont perdu le quart de leur chiffre d'affaires en 2020, 85% de ses adhérents ont demandé à bénéficier du fonds, soit "l'ensemble des radios éligibles". Mais "les conséquences de la crise sanitaire sont encore aujourd'hui très fortes", souligne le Sirti, qui assure que les recettes publicitaires des radios locales étaient inférieures de 30% au premier 2021 par rapport à leurs niveaux d'avant-crise. Il demande donc la reconduction de ces aides.

Et le Sirti suggère au passage la création, dans le cadre du plan de relance, d'une aide à la diffusion en DAB+, cette technologie de radio numérique terrestre qui doit être déployée sur tout le territoire d'ici 2023. Sans ces nouveaux coup de pouce, "de nombreuses radios adhérentes du Sirti, radios locales au plus proche des territoires, devront prendre des décisions économiques, sociales ou éditoriales difficile", prévient son président Alain Liberty, cité dans le communiqué.

Ailleurs sur le web

Vos réactions