25/06 17:30

Lucas Tronche - Le Procureur s'exprime: "Son blouson, sa montre, son sac à dos ont été retrouvés" - "Il faudra plusieurs semaines pour les résultats ADN d'identification"

17h30: Le point sur ce qu'il faut retenir de la conférence de presse du procureuur

"Il est quasiment certain" que les affaires découvertes depuis jeudi dans le Gard, à proximité d'ossements, notamment un blouson et une montre, appartiennent à Lucas Tronche, un adolescent porté disparu depuis 2015 à Bagnols-sur-Cèze, a indiqué vendredi le procureur. "De nouveaux objets ont été découverts par les enquêteurs qui continuent à chercher activement sur le terrain", là où des ossements ont été découverts jeudi, notamment un blouson et les débris d'une montre dont "il est quasiment certain" qu'ils appartenaient à Lucas Tronche, a précisé lors d'un point presse le procureur de Nîmes Eric Maurel.

Un sac à dos dont il "est de plus en plus probable" qu'il ait été aussi celui du jeune garçon a aussi été retrouvé dans une falaise escarpée située à proximité du domicile de la famille. Il reste une ambiguïté sur des tennis "tout récemment" retrouvées, sa mère ne les ayant pas "reconnues formellement", a-t-il précisé. De nouveaux ossements ont également été retrouvés depuis jeudi sur place, le long de la paroi d'une falaise difficile d'accès: "les éléments de vraisemblance sur l’identification des ossements et des restes humains qui ont été découverts s'orientent de plus en plus vers l'identification de Lucas Tronche", a en outre expliqué le magistrat.

"Les expertises médico-légales et génétiques nous permettront de nous assurer que nous sommes bien en présence des ossements de Lucas Tronche", a-t-il ajouté, précisant que les résultats de ces analyses n'étaient pas attendues avant quelques semaines, "le plus vite possible". "Il est impossible de privilégier une piste plus qu'une autre", a aussi insisté le procureur de Nîmes. Jeudi il avait indiqué que la cause de la mort pouvait "aussi bien être une chute accidentelle, qu'un geste volontaire de se jeter dans le vide ou une altercation".

D'après le procureur, la zone avait déjà été "ratissée" dans le passée mais les parois rocheuses de la falaise elles "n'ont pu être fouillées que par les pompiers en pendulaire". Les enquêteurs savaient que cette zone était fréquentée par Lucas, selon M. Maurel. L'adolescent passionné de géologie venait y chercher des pierres qu'il collectionnait. "La découverte d’un corps pouvant être celui de Lucas nous semble mettre un terme à ces six années de recherches mais aussi d’espoir", ont réagi jeudi sur Twitter les parents de Lucas.

Lucas Tronche, 15 ans, avait disparu le 18 mars 2015 après avoir quitté son domicile pour se rendre à un cours de natation dans une commune voisine. Son frère qu'il devait rejoindre à un arrêt de bus avait tenté de le joindre mais le portable de l'adolescent était coupé.

17h00: Le procureur de la République de Nîmes s'exprime

"Ce point presse a été organisé car les investigations ont connu des évolutions (...) Un blouson, une montre, un sac à dos ont été retrouvés. De nouveaux ossements ont été découverts", a-t-il déclaré. "Il est de plus en plus probable que le sac à dos découvert soit celui de Lucas Tronche. Il est quasiment certain que le blouson découvert était à Lucas", a-t-il précisé.
Et d'ajouter : "Les éléments de vraisemblance sur l'identification des ossements s'orientent de plus en plus vers l'identification de Lucas Tronche (...) Il faudra plusieurs semaines pour les résultats ADN d'identification". "Il est difficile d'imaginer que le corps ait été transporté", a estimé le Procureur en précisant "[qu'] il est impossible de privilégier une hypothèse plutôt qu'une autre". "La configuration du terrain permet d'envisager une chute accidentelle", a continué Eric Maurel.

16h00: Le procureur de Nîmes s’exprime à 17h au lendemain de la découverte d’ossements, de débris de vêtements et d'un sac dans le Gard

07h00: Des ossements, des débris de vêtements et un sac ont été découverts jeudi à Bagnols-sur-Cèze (Gard), à proximité du domicile de Lucas Tronche, un adolescent porté disparu depuis 2015, a annoncé ce jeudi 24 juin le procureur de Nîmes. « Des examens médico-légaux et si possible génétiques des ossements seront réalisés », a indiqué à la presse le procureur Eric Maurel. Le sac retrouvé est « similaire à celui de Lucas Tronche », a-t-il ajouté. Ces découvertes ont été faites par des pompiers qui intervenaient jeudi dans le cadre d’opérations ordonnées par la juge d’instruction, « dans un milieu particulièrement escarpé ». Les indices retrouvés jeudi sont situés à moins d’un kilomètre du domicile des parents de l’adolescent, a constaté un correspondant de l’AFP, en pleine campagne, entre un mas et une paroi rocheuse. 

Ces fouilles ont été effectuées par des unités d'intervention en milieu périlleux GRIMMP 30, la police judiciaire de Montpellier et l'Office central de la répression de la violence faite aux personnes. Elles avaient été ordonnées par la juge d'instruction dans le cadre de l'affaire. "Ces ossements ont été trouvés dans le cadre des recherches effectuées par la juge d'instruction en charge du dossier de Lucas Tronche", a détaillé une source judiciaire à Objectif Gard.
La découverte a eu lieu en début d'après-midi ce jeudi. Il s'agissait d'une opération délicate, dans une zone boisée, difficile d'accès et escarpée. Elle se situe "sur la commune de Bagnols-sur-Cèze, sur des parois rocheuses qui n'ont pu être fouillées que par les pompiers en pendulaire", a précisé le procureur de Nîmes, Éric Maurel, dans son communiqué.

La juge d'instruction va désormais "ordonner très rapidement des examens médico-légaux de ces ossements humains, probablement une analyse génétique pour nous assurer qu'il s'agit bien de Lucas Tronche", a ajouté le procureur à Midi Libre.

Selon lui, cette découverte n’exclut aucune hypothèse : « Ça peut aussi bien être une chute accidentelle qu’un geste volontaire de se jeter dans le vide ou une altercation ». Les enquêteurs savaient que cette zone était fréquentée par Lucas, selon Eric Maurel. L’adolescent passionné de géologie venait y chercher des pierres qu’il collectionnait.

« La découverte d’un corps pouvant être celui de Lucas nous semble mettre un terme à ces six années de recherches mais aussi d’espoir », ont réagi sur Twitter les parents de Lucas . « Aujourd’hui vient le temps du silence. Ce silence, autrefois assourdissant, est nécessaire pour nous permettre de nous recueillir, de tenter de nous apaiser et de continuer désormais sans lui ».

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions