23/06 13:19

EXCLU - L'avocat de l'un des harceleurs de Mila s'exprime dans "Morandini Live": "Il n’a pas à s’excuser auprès de Mila puisque son tweet ne lui était pas destiné. C’était une simple réaction à sa vidéo" - VIDEO

Ce matin, Gérard Chemla, l'avocat de l'un des harceleurs de Mila, était l'invité de Jean-Marc Morandini dans "Morandini Live" sur CNews et Non Stop People. En exclusivité, il est revenu sur les réquisitions du tribunal rendues hier. "Mon client [trois mois de prison avec sursis ont été requis contre lui, ndlr] regrette d'avoir posté ce tweet. Cependant, il ne l'a posté en direction de Mila. Il n'a pas mis de hashtag, il n'a pas fait de message privé. Pour lui, son message n'était pas destiné à être lu par Mila. Il l'a simplement posté pour ses propres abonnés, qui sont très peu nombreux et qui sont des amis à lui", a-t-il débuté.

Et d'ajouter : "Il regrette la vulgarité du propos, il regrette que Mila ne soit pas dans une situation de vie normale. Clairement, il ne s'en sent pas responsable. Il est dans le regret mais il n'a pas présenté d'excuse puisqu'elle n'a pas reçu son message en réaction à sa vidéo. Ce n'était pas des menaces mais un message du genre 'nique ta mère'. C'est très vulgaire".

"Il a exprimé son sentiment sur l'attitude de Mila pour ses amis à lui. Il trouve anomal ce qu'elle vit, il est désolé pour la vulgarité de son propos, mais il ne se sent pas responsable de cette situation. Si elle l'avait reçu, il lui aurait présenté des excuses", a continué maitre Chemla qui précise avoir "contesté les réquisitions".

"Le droit au blasphème n'est pas contesté. Je n'ai jamais interdit à Mila de s'exprimer (...) Je me bats tous les jours pour que la liberté de Mila soit respectée, qu'elle puisse dire ce qu'elle veut (...) Mon client est athée et vient d'une famille chrétienne. Il vit dans une petite campagne. Ses amis sont de toutes les couleurs. Il ne comprend pas que l'on puisse fonctionner dans le clivage et l'invective", a-t-il ajouté. Et de continuer : "Mon client est prêt à s'excuser de ce qu'il a fait. Le problème, c'est qu'on lui demande de s'excuser aussi de ce que les autres ont fait. Il s'est excusé de ce qu'il a fait. Lui a expliqué qu'à aucun moment il n'imaginait que son post pouvait être lu par Mila".

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de C'est Mon Avis
23/juin/2021 - 17h05
loxo a écrit :

Les agresseurs de Mila se servent du Coran comme prétexte à leur haine homophobe et leur vexation d'avoir été refoulé, ceux qui insultent l'islam, pour moi, ce sont eux.. Surement pas les mots bien garnis d'une ado en colère qui vient d'être agressé au nom de cette religion, ce qu'elle a dit n'a aucun poids dans ce contexte. 

Un vrai musulman ne traine pas sur des lives de gamines pour essayer de se les faire, son/ses agresseurs en ont rien à foutre de l'islam, pour eux, et je me répète, le Coran est juste un prétexte pour commettre des crimes et se cacher derrière.

 

 

Totalement de votre avis !

Portrait de C'est Mon Avis
23/juin/2021 - 16h18

Bizarrement, ce que TOUS les médias omettent de dire, c'est que Mila a d'abord reçu des insultes homophobes sur internet par des individus de confession musulmane, ce qui a déclenché chez elle toute cette logorrhée sur cette religion.

Essayant de la draguer et se faisant refoulés (elle leur a signifié qu'elle était homosexuelle), elle a reçu, à ce moment là, un flot d'injures homophobes. Elle leur a répondu avec la seule arme qu'elle avait en sa possession à ce moment-là : la religion ! Une mauvaise idée ? Certainement ! Mais ne réduisons pas ce procès à des propos anti-musulmans et les médias devraient expliquer le pourquoi de ces propos !!!

Où sont les associations LGBT ? Où est Marlène Schiappa ? Où sont les féministes ? Personne n'ose se mouiller quand il s'agit de la religion musulmane semble t-il !

Pour moi, et ce n'est que mon humble avis, les religions divisent plus qu'elles ne rassemblent ! J'ai pourtant été baptisé, communion, confirmation, mariage à l'église, mais maintenant je suis athée !

Bonne journée

Portrait de djbaxter
23/juin/2021 - 14h40

" Il ne comprend pas que l'on puisse fonctionner dans le clivage et l'invective" c'est faux, il l'a fait lui-même.

"Il est dans le regret mais il n'a pas présenté d'excuse" même schéma, encore un qui a des formules parce qu'il est au tribunal mais qu'il assume alors 100% de ses actes en public

"Le problème, c'est qu'on lui demande de s'excuser aussi de ce que les autres ont fait." FAUX, c'est n'importe quoi. Le juge s'est adressé à chacun individuellement et a toujours réagi directement contre les mots relevés et cités en audience de chacun d'eux.

"il ne l'a posté en direction de Mila. Il n'a pas mis de hashtag, il n'a pas fait de message privé. Pour lui, son message n'était pas destiné à être lu par Mila." Ahaha, twitter c'est juste pour être lu par ses amis. Ahaha, ben assume ton sursis mon gars, et arrête de faire ton fragile.