23/06 10:31

Delphine Jubillar - Ecoutez l'avocat de son mari qui décortique chaque élément contre son client: "Ils ne sont pas objectifs et sont contestables" - VIDEO

Invité de Jean-Marc Morandini dans la quotidienne de "Crimes et faits divers" sur NRJ12, l'avocat de Cédric Jubillar est revenu sur la mise en examen de son client vendredi dernier. "Les juges ont considéré que des indices graves et concordants étaient réunis pour permettre cette mise en examen. Il s'agit simplement d'une analyse des pièces. Des éléments qui peuvent faire l'objet de contestations sérieuses. La mise en examen me parait excessive", a débuté maitre Jean-Baptiste Alary.

- La lessive d'une couette que Cédric Jubillar faisait quand les gendarmes sont arrivés à 4h du matin 

"On ne sait pas si c'était une couette. Quelles analyses ont été réalisées sur cette couette ? Est-ce qu'il y en a eu ? Quelles sont les résultats ? Il faut garder une certaine mesure, une certaine distance avant d'affirmer quelque chose (...) Est-ce que la machine tournait depuis longtemps ? C'est trop difficile de simplement dire il y a une machine qui était remplie et d'en tirer des conséquences".

- Le podomètre du téléphone indique que Cédric Jubillar n'aurait réalisé que 40 pas le soir de la disparition de Delphine

"Ça signifie qu'il a fait 40 pas avec le téléphone dans la main et qu'il l'a posé. Il n'a pas fait les recherches autour de la maison avec son téléphone greffé à la main ou dans la poche. Ce ne sont pas des éléments qui sont objectifs. Tous les éléments donnés par le procureur en conférence de presse sont contestables".

- Le véhicule de Delphine Jubillar qui n'était pas dans son sens habituel la nuit de sa disparition

"J'invite tout le monde à faire attention à la manière dont on gare sa voiture. On ne peut pas tirer un argument de ça"

- La dispute du couple le soir de la disparition de Delphine Jubillar entendu par l'un des enfants âgé de 6 ans

"L'enfant a été auditionné à deux reprises. Il est auditionné le jour même de la disparition. Il explique que ses parents se disputent de temps en temps, mais que 'hier soir tout était calme'. Quelques semaines plus tard, il évoquera une dispute (...) Ca peut être difficile pour un enfant de 6 ans de replacer chronologiquement un événement qu'il a peut-être vécu. Je ne dis pas qu'il n'y a pas eu de dispute, de cris ce soir-là (...) Est-ce que ces cris ne venaient pas d'ailleurs ?"

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de KERCLAUDE
24/juin/2021 - 09h30

Le secret de l'enquête et de l'instruction passe devant les médias...... 

Portrait de pasfacile
23/juin/2021 - 12h07

L' Avocat fait son boulot. Mais, "malheureusement" pour lui, il y a de très (trop) nombreuses incohérences tant dans les propos de son client que dans sa façon de se comporter. Si ma femme "disparait" et que je prétends la pleurer je ne me mets pas en couple avec une autre quelques mois après. Delphine n'est plus de ce monde et il ne reste "plus" qu'à trouver sa dépouille. Le crime parfait n'existe pas et le criminel paiera !