05/06 08:15

Mort de Clément Méric en 2013: Deux ex-skinheads ont été condamnés cette nuit condamnés à 8 et 5 ans de prison lors de leur procès en appel

Condamnés en première instance à sept et onze ans de prison, deux anciens skinheads comparaissaient en appel depuis mardi 25 mai devant les assises de l’Essonne, dans l’affaire de la mort de Clément Méric, en 2013. Ils écopent de peines de huit et cinq ans de prison lors de ce procès en appel.

Esteban Morillo, 28 ans, et Samuel Dufour, 27 ans, tous deux vêtus d’une chemise, ont accueilli leur condamnation dans le calme. « Vous allez être reconduits à la maison d’arrêt », a indiqué le président de la cour d’assises Thierry Fusina, précisant que la feuille de motivation expliquant le choix de la cour sera communiquée lundi.

« Une rencontre fortuite », une « rixe soudaine » et une « scène unique de violence » : des peines de sept et onze ans d’emprisonnement avaient été requises vendredi à l’encontre des deux anciens skinheads jugés en appel à Évry pour la mort du militant antifasciste Clément Méric en 2013 à Paris.

« Si la rencontre est fortuite, le dossier démontre que la mort de Clément Méric n’était pas le fruit du hasard, il y a eu une montée en puissance et une forme de haine », avait lancé l’avocat général, Philippe Courroye, devant la cour d’assises de l’Essonne.

Il avait requis la peine la plus lourde à l’encontre d’Esteban Morillo, 28 ans, déjà condamné à onze ans en première instance et qui a reconnu être l’auteur des coups mortels.

Il encourait jusqu’à vingt ans de réclusion pour coups mortels portés en réunion et avec une arme. Sept ans avaient été demandés pour son co-accusé Samuel Dufour pour sa « co-action » dans la bagarre, même s’il n’a pas frappé Clément Méric. Il avait déjà été condamné à cette peine en 2018. 

Le 5 juin 2013, Clément Méric, étudiant de 18 ans et militant antifasciste, s’était écroulé sur le bitume en plein Paris, après avoir été frappé au visage, lors d’une brève rixe entre militants d’extrême gauche et d’extrême droite, en marge d’une vente privée de vêtements de la marque Fred Perry.

Les accusés « ne sont pas jugés parce qu’ils sont ou ont été skinheads, mais qu’on le veuille ou non, dans l’enchaînement des faits, en toile de fond il y a un carburant inquiétant, celui du sectarisme, de l’ostracisme, de l’exclusion de celui qui ne pense pas comme nous », poursuivait l’avocat général, évoquant leur « dérive commune » vers une « idéologie toxique ».

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Columbine
5/juin/2021 - 19h13

La jeunesse Hitlérienne du blog est étrangement silencieuse au vu de cette petite peine...

Portrait de seb2746
5/juin/2021 - 19h09
VNBis a écrit :

Ce petit trou duc à eu ce qu'il méritait

Il a attaqué par derrière et s'en ai pris une

Je trouve la peine totalement exagérée pour de la légitime défense

LES CAMERAS ONT PROUVE LA LEGITME DEFENSE, LES  JUGES N'EN ONT PAS TENU COMTE !!!

Fake, faux encore et encore, comment les FN/RN ré-écrivent encore l'histoire... 

 

Cour d'assises de Paris septembre 2018 : "La lecture des images de la vidéo-surveillance permet de retenir que Samuel Dufour, Esteban Morillo et Alexandre Eyraud se sont dirigés vers le groupe de Clément Méric en se portant au devant d'eux sans que les images démontrent le déplacement du groupe de Clément Méric vers le groupe adverse "

 

 

Le pro-extreme droite avait des armes de poing pour tuer mais vous osez dire que c'était une "victime" est une insulte pour la vraie victime.

Portrait de VNBis
5/juin/2021 - 15h19
seb2746 a écrit :

Car sinon vous aurez tout le RN qui va vous sautez à la gorge...

 

Là bizarrement, aucun commentaires des haineux qui fréquente le site pour demander des peines - lourdes pour leurs amis du parti (FN à l'époque).

Ce petit trou duc à eu ce qu'il méritait

Il a attaqué par derrière et s'en ai pris une

Je trouve la peine totalement exagérée pour de la légitime défense

LES CAMERAS ONT PROUVE LA LEGITME DEFENSE, LES  JUGES N'EN ONT PAS TENU COMTE !!!

Portrait de Odile75015
5/juin/2021 - 13h36

Le mot "skinhead" est jouissif pour les juges islamo-gauchistes. C'est certain qu'ils allaient avoir des peines de prison et qu'on allait dévoiler leurs noms aux médias... S'ils avaient été issu de l'immigration, il aurait eu des relaxes ou du sursis et surtout les noms n'auraient pas été divulgués... Il y a 3 cancers en France : les juges, les médias, et les politiques islamo-gauchises. Si l'éthique existait chez ces gens on vivrait dans un pays en paix. 

 
Portrait de seb2746
5/juin/2021 - 11h24
piedsdansleplat a écrit :

les lois votées par les Chambres, députés et sénateurs, prévoient des peines ; pourquoi ces peines ne sont pas appliquées, jamais. A quoi ça sert de voter des lois.

Car sinon vous aurez tout le RN qui va vous sautez à la gorge...

 

Là bizarrement, aucun commentaires des haineux qui fréquente le site pour demander des peines - lourdes pour leurs amis du parti (FN à l'époque).

Portrait de piedsdansleplat
5/juin/2021 - 11h10

les lois votées par les Chambres, députés et sénateurs, prévoient des peines ; pourquoi ces peines ne sont pas appliquées, jamais. A quoi ça sert de voter des lois.