25/05/2021 10:57

Propos sur la police: Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin annonce qu'il va proposer de rencontrer Audrey Pulvar "dans les prochains jours"

La tête de liste socialiste pour les régionales en Île-de-France, Audrey Pulvar, a porté plainte hier contre Gérald Darmanin, lui-même candidat dans les Hauts-de-France. Le ministre de l'Intérieur avait annoncé, la veille, avoir attaqué l'ex-journaliste en justice pour des propos "diffamatoires" envers la police.

Ce matin, sur le plateau de LCI, Audrey Pulvar a expliqué que "la police française n'est pas raciste". "La plupart des policiers et policières de notre pays remplissent leurs missions avec coeur et parfois paient de leur vie pour cet engagement. Il arrive que certains et certaines se comportent mal. Dans ces cas-là, il faut les sanctionner", a-t-elle indiqué. "Si l'un doit appeler l'autre, c'est lui, puisque c'est lui qui m'attaque", avait-elle ajouté en précisant que si le ministre l'appelle, "bien sûr" qu'elle décrochera son téléphone.

Quelques minutes après les déclarations, le ministre de l'Intérieur a réagi sur son compte Twitter. "J’ai entendu, ce matin, les propos de madame Audrey Pulvar sur LCI explicitant clairement que, pour elle, la police n’était pas raciste. J’en prends acte. Je lui propose de la rencontrer dans les prochains jours", a-t-il déclaré.

Gérald Darmanin a annoncé dimanche porter plainte contre Audrey Pulvar, tête de liste des socialistes aux élections régionales en Ile-de-France, qui avait jugé "assez glaçante" la manifestation des policiers mercredi devant l'Assemblée nationale."Les propos de Madame Pulvar dépassent le simple cadre d'une campagne électorale et viennent profondément diffamer la police de la République. Je porte plainte au nom du ministère de l'Intérieur", avait tweeté le ministre de l'Intérieur, vivement critiqué par l'opposition pour avoir salué les policiers au début du rassemblement.

Une manifestation «soutenue par l'extrême droite, à laquelle participe un ministre de l'Intérieur, qui marche sur l'Assemblée nationale pour faire pression sur les députés en train d'examiner un texte de loi concernant la justice, c'est une image qui pour moi était assez glaçante», avait déclaré Audrey Pulvar samedi sur franceinfo.

"J’ai entendu, ce matin, les propos de madame Audrey Pulvar sur LCI explicitant clairement que, pour elle, la police n’était pas raciste", a-t-il indiqué. Et d'ajouter : "J’en prends acte. Je lui propose de la rencontrer dans les prochains jours".

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de LOIC 33
25/mai/2021 - 13h46

Souhaitons qu'elle ne lâche rien ! Il s'est mis tout seul en difficulté, qu'il assume, il porte tord à la police, aux français et au gouvernement auquel il appartient et où il n'a pas sa place. Oups.......

Portrait de MICMAH458
25/mai/2021 - 13h04

Quand on fait l'un envers l'autre et inversement, des poursuites en diffamation, ce n'est pas pour se rencontrer 3 jours après pour discuter, à moins que ce soit pour dire "on s'est un peu emballés, restons bons amis, c'est bientôt les élections et on aura peut-être besoin de collaborer".  Bref, du faux-cul, comme d'habitude...

Portrait de Nerfertiti
25/mai/2021 - 12h38

des 2 cotés c'est une belle bande de branquignoles

hier, ils se bouffaient le nez et portaient plainte et aujourd'hui, ils vont finir par boire le thé ensemble