07/05 17:41

Autriche: Un animateur télé annonce sa mise en retrait provisoire de l'antenne après des accusations de harcèlement sexuel

Un magnat autrichien de la presse, animateur de talk-show et éditeur de tabloïd, a annoncé vendredi sa mise en retrait provisoire de l'antenne, après des accusations de harcèlement sexuel défrayant la chronique. Une ancienne présentatrice affirme avoir été intimidée puis congédiée après s'être insurgée contre une tentative d'agression sexuelle lors d'une séance photo, un licenciement qu'elle conteste devant les tribunaux. Elle a reçu le soutien d'une autre ex-employée, qui porte des accusations similaires.

Wolfgang Fellner, 66 ans, une personnalité à l'influence crainte par la classe politique de son pays, nie s'être livré à des paroles ou actes déplacés. Il explique dans un communiqué avoir "choisi la voie du congé volontaire" pour préserver son entreprise des dommages causés par cette affaire. Il sera remplacé en studio par son fils et une journaliste politique à l'animation d'un show diffusé chaque soir en direct, qui porte son nom et où se pressent d'ordinaire de nombreux élus autrichiens. L'animateur a déposé une plainte pour dénonciation calomnieuse, tandis que son entreprise a ordonné un audit interne sur le climat de travail dans ce groupe employant 350 personnes.

L'Autriche n'a pas réellement vu déferler de vague #Metoo depuis 2017 et cette affaire est prise très au sérieux par plusieurs femmes politiques qui avaient menacé de boycotter son émission avant que M. Fellner n'annonce sa mise en congés. La ministre conservatrice en charge des droits des femmes, Susanne Raab, a fait part vendredi de son "respect" envers celles qui ont "le courage" de parler ouvertement du "harcèlement sexuel au travail". En 2017, la puissance fédération autrichienne de ski ÖSV avait été ébranlée par des accusations d'abus sexuels remontant aux années 1970. Un an plus tard, elle avait limogé un entraîneur accusé de participation à un viol collectif.

Ailleurs sur le web

Vos réactions