04/05 10:35

Epreuves du bac: Plusieurs lycées bloqués à travers la France ce matin après les annonces de Jean-Michel Blanquer sur le déroulé des épreuves

Au lendemain de blocages dans de nombreux lycées, ce mardi, plusieurs lycées sont une nouvelle fois perturbés à travers la France. Les lycéens ont répondu à l'appel de syndicats lycéens pour bloquer les établissements afin de protester contre le maintien de certaines épreuves du baccalauréat en juin prochain en présentiel.

Sur les réseaux sociaux, des internautes ont diffusé des vidéos montrant les opérations de blocages. Des blocus ont notamment été organisés au lycée Pierre D’Aragon à Muret près de Toulouse, dans un lycée de Narbonne ou encore au lycée Balzac dans le 17e arrondissement de Paris. Selon La République du Centre, une centaine d'élèves bloquent, ce matin, l'entrée principale du lycée Duhamel-du-Monceau à Pithiviers.

Hier soir, sur Europe 1, face à la protestation des lycéens, le ministre de l'Education nationale Jean-Michel Blanquer s'est dit "ouvert à des aménagements possibles" pour le bac 2021 sans toutefois passer au "contrôle continu intégral". "Je reste ouvert sur les aménagements possibles, mais je tiens quand même à ce qu'on ne passe pas au contrôle continu intégral", a-t-il déclaré.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de stbx00
4/mai/2021 - 16h24
pasfacile a écrit :

Les "bloqueurs" n'attendent qu'une chose : Que ce Diplôme, qui autrefois récompensait l'Excellence, continue, année après année, à devenir un vulgaire bout de papier qui a moins de valeur qu'un ticket de métro : Les Bâcheliers des 10 dernières années échoueraient lamentablement à l'épreuve du Brevet des Collèges telle que je l'ai connue en 1983.

Aujourd'hui les Bacs dit "généraux" ont vu leur supériorité relative complètement remise en cause par les Bacs "technologiques". La filière d'Excellence est désormais celle des Bacs technologiques.

Ca fait bien longtemps que ça ne récompense plus l'excellence mais est avant un tout un point de passage avant les études supérieures. Le BAC simple ne permet pas d'entrer dans le monde du travail dans de bonnes conditions et c'était déjà le cas il y a 30 ans.

J'ai passé le BEPC en 88 et ayant un fils qui passe le BAC cet année je peux vous dire qu'il aurait ce brevet avec la moitié du temps imparti sans aucune difficulté. Les bacheliers d'aujourd'hui ont une culture générale nettement supérieure, des compétences multiples, un niveau de langue à des années lumières de celui que nous avions. L'enseignement de l'histoire, de la géopolitique a été complètement transformé (en bien).

Si le niveau baissait tout le temps comme je l'entends depuis des décennies, le niveau serait en dessous de 0... Ce n'est clairement pas le cas...

Portrait de LOIC 33
4/mai/2021 - 14h04

Ils ont raison!  cours a la maison,  examen en présentiel, ce n'est que contradictions et mesures changeantes , même  dispositions qu'en 2020 ce sera plus logique...... surtout que le bac n'est pas une référence en matière d'études

Portrait de Bigareau
4/mai/2021 - 13h20 - depuis l'application mobile

ces bêta ne se rendent même pas compte que le bac qui ne vaut déjà plus grand chose vaudra zéro pour la session 2021 .
Maintenant on pourrait repousser les épreuves en septembre histoire de leur faire oasser de bonnes vacances d'été.

Portrait de pasfacile
4/mai/2021 - 12h13

Les "bloqueurs" n'attendent qu'une chose : Que ce Diplôme, qui autrefois récompensait l'Excellence, continue, année après année, à devenir un vulgaire bout de papier qui a moins de valeur qu'un ticket de métro : Les Bâcheliers des 10 dernières années échoueraient lamentablement à l'épreuve du Brevet des Collèges telle que je l'ai connue en 1983.

Aujourd'hui les Bacs dit "généraux" ont vu leur supériorité relative complètement remise en cause par les Bacs "technologiques". La filière d'Excellence est désormais celle des Bacs technologiques.

Portrait de stbx00
4/mai/2021 - 12h05
SULLY a écrit :

Il sera gratos dans certains lycées et il coutera très cher dans d'autres, sans compter les profs qui notent à la tête... Dans cette mesure, en quoi c'est plus légitime qu'un examen qui permet de donner la même chance à tout le monde et l'anonymat ?

C'est tout à fait exact que la notation peut être différente d'un prof à un autre, d'un lycée à un autre etc... Mais la prise en compte du contrôle continu représentait initialement 40% du BAC. Avec 10% pour les notes classiques et 30% en épreuves communes anonymes.

Cette année les choses ont été adaptées et la partie contrôle continu va représenter plus de 80% du total mais avec malgré tout une grosse part de résultats corrigés de manière commune et anonyme.

Portrait de hummerH2
4/mai/2021 - 11h39
Jb02 a écrit :

J'AI LA SOLUTION .Au lieu de donner le bac à 96% des lycéens, comme l'an dernier, l'offrir à 100% , SANS MÊME LE PASSER , nous ne sommes quand même pas à 4% prés. Ça évitera les continuelles manifs !!!!

Et en bonus de belles économies réalisées car l'organisation du Bac coute très cher, 1,5 milliards d'Euros selon des sources concordantes.

Que du bénef pour un résultat final quasi similaire avec cette excellente idée ! smiley

Portrait de Jb02
4/mai/2021 - 11h21 - depuis l'application mobile

J'AI LA SOLUTION .Au lieu de donner le bac à 96% des lycéens, comme l'an dernier, l'offrir à 100% , SANS MÊME LE PASSER , nous ne sommes quand même pas à 4% prés. Ça évitera les continuelles manifs !!!!

Portrait de Yanik65
4/mai/2021 - 11h20

Le débat revient souvent, et COVID ou pas, le contrôle continu me semble le plus légitime pour évaluer les étudiants.

Il faut néanmoins garder le principe de l'oral en fin d'année et une épreuve type TP/mise en situation pour les filières qui le permettent. Etre sous pression à un instant T, ça fait parti de l'apprentissage.

Portrait de SULLY
4/mai/2021 - 11h13
stbx00 a écrit :

Le contrôle continu ce n'est pas "gratos". C'est d'ailleurs probablement plus légitime qu'un examen final qui peut être raté le jour J....

Il sera gratos dans certains lycées et il coutera très cher dans d'autres, sans compter les profs qui notent à la tête... Dans cette mesure, en quoi c'est plus légitime qu'un examen qui permet de donner la même chance à tout le monde et l'anonymat ?

Portrait de stbx00
4/mai/2021 - 11h04
lxa75 a écrit :

Ils veulent qu'ont leur donne l'examen gratos ??? 

Le contrôle continu ce n'est pas "gratos". C'est d'ailleurs probablement plus légitime qu'un examen final qui peut être raté le jour J....

Portrait de stbx00
4/mai/2021 - 11h03
Darren441 a écrit :

Mais bien sûr qu'est ce qu'ils croient ces lycéens, qu'on va leur filer le diplôme sans rien passer comme examen. C'est pas Ça la vraie vie. Tout ne tombe pas tout cuit et ce n'est que le début.... 

Ca n'a aucun rapport. Le problème c'est qu'il n'y a aucune équité entre les lycéens pour les 2 épreuves prévues (Grand oral et Philo). Certains ont eu l'ensemble des cours, d'autres très peu. Le grand oral est une nouvelle épreuve, le mois de mais devait être consacré à la préparation de cet oral. Dans certains lycées, les élèves n'ont même pas commencer à choisir leurs problématiques. Le fait d'être en distanciel n'aide clairement pas à la préparation d'une épreuve orale et là encore la situation est très variable d'un lycée à un autre.

A mon avis, la bonne solution serait de faire passer ses épreuves dans les lycées d'origine des élèves afin que les professeurs puissent tenir compte de ces différences...

Portrait de lxa75
4/mai/2021 - 11h00

Ils veulent qu'ont leur donne l'examen gratos ??? 

Portrait de Darren441
4/mai/2021 - 10h50

Mais bien sûr qu'est ce qu'ils croient ces lycéens, qu'on va leur filer le diplôme sans rien passer comme examen. C'est pas Ça la vraie vie. Tout ne tombe pas tout cuit et ce n'est que le début....