09/04/2021 10:31

Françoise Hardy au sujet de l'euthanasie: "Quand on est contre, c’est soit qu’on est un obscurantisme catholique ou autre… Soit qu’on n’a pas d’empathie" - VIDEO

Alors que les députés ont débattu hier à l’Assemblée nationale sur la légalisation de l’euthanasie, Françoise Hardy, qui est en faveur du droit à mourir dans la dignité, n'a pas caché son émotion hier soir sur France 5.
Dans "C à vous", la chanteuse a confié: "Moi j’avais le moral à la perspective qu’enfin la France s’honore de légaliser l’euthanasie… Et depuis ce matin je n’ai plus du tout le moral".
Et de poursuivre: "Moi je pense que quand on est contre, c’est soit qu’on est un obscurantisme catholique ou autre… Soit qu’on n’a pas d’empathie, parce qu’on n’a jamais rencontré dans sa vie des personnes qui souffrent et pour lesquelles il n’y a rien à faire qu’abréger ses souffrances." 

"Il y en a beaucoup !", a-t-elle indiqué, en confiant avoir déjà "songé" à mourir accompagnée d’un médecin, en 2015, lorsqu'on lui avait "administré des chimios", ayant peur "que ça ne marche pas". Seulement, son médecin lui avait confié que "c’était très compliqué". "J’ai compris que pour les médecins, même ceux qui étaient disposés en faveur de ce genre de choses, ils risquaient trop de perdre leur activité".

"Je défends depuis le début quelqu’un comme Emmanuel Macron et je dois dire qu’après la fermeture de la centrale de Fessenheim, qui m’a beaucoup beaucoup déçue… C’est la deuxième fois que je suis extrêmement déçue par ce qui se passe", a-t-elle conclu.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de LesRipoublicains
9/avril/2021 - 19h37

Tiens, bizarre, Castex n'a pas brandi le 49.3 pour faire passer en force ce projet ?

C'est que Castex n'y était pas favorable, comme le gouvernement, alors qu'il faisait mine de soutenir le projet ... à minima.

J'espère sincèrement que ces députés fantôches (tous du parti LR) et tous ceux qui auront fait en sorte de faire capoter ce projet verront prochainement un de leurs proches, ou même mieux eux même, souffrir d'une maladie incurable à leur empoisonner la vie, sans pouvoir abréger leur jours par une aide médicale ... qu'ils ont "légalement" entravée.

Quant à F. Hardy, elle a parfaitement raison, les obscurantistes de tous poils n'ont aucune compassion pour les personnes qui souffrent dans leurs chairs.

Elle avait de l'espoir et soutenait Macron. Hélas, ce pitre est comme ses prédécesseurs, et elle vient de s'en apercevoir, en plusieurs étapes, à ses frais.

On peut espérer que les français vont terminer de bouter dehors en grand nombre les LR et LREM lors des prochaines échéances électorales. Ces pseudos représentants du peuple ne représentent que quelques lobbies au comportement et à la hauteur d'esprit les plus archaïques qui soient.

Portrait de .Kazindrah.
9/avril/2021 - 17h08

Si l'on désire mourir, personne n'a le droit de s'y opposer, surtout si c'est parce que l'on est à bout de force et de souffrances et que la vie est, de ce fait, devenue insupportable. 

Par ailleurs, il faut évidemment faire très attention aux abus et que l'on n'euthanasie pas, pour des motifs d'intérêt personnel, quelqu'un qui ne souhaite pas vraiment l'être.

Portrait de VitamineC
9/avril/2021 - 11h50

Un référendum , point final !

Portrait de Otis dentiste
9/avril/2021 - 11h18
VNBis a écrit :

En Suisse ce problème est réglé depuis des décennies , ici c'est sauve qui peut

Politiciens, juges et administratifs se rejettent la patate chaude . La 5e a été construite par un homme à poigne pour des Hommes à poigne, hors depuis De Gaulle nous n'avons que des mauviettes 

C'est une honte

Il faut dire ça aux députés LR, qui hier, ont faits obstruction en déposant 2500 amendements contre la proposition de loi ouvrant un droit à "une fin de vie libre et choisie" d'Olivier Falorni. Comment on dit déjà? Ah oui, la droite la plus bête du monde.