31/03 14:02

Le fils d'un commissaire de police de Clermont-Ferrand, âgé de 18 ans, identifié sur des vidéos au volant de la voiture de fonction de son père, roulant à vive allure et sans permis de conduire!

Le fils d'un commissaire de police de Clermont-Ferrand, âgé de 18 ans, a été identifié sur des vidéos au volant de la voiture de fonction de son père, roulant à vive allure et sans permis de conduire, selon le parquet.

Le jeune homme, qui avait emprunté le véhicule du numéro 2 de la Direction départementale de la sécurité publique (DDSP) du Puy-de-Dôme, était "en grand excès de vitesse, puisqu'il roulait à 120 kilomètres/heure" sur une portion limitée à 50 km/h, précise le procureur de Clermont-Ferrand Éric Maillaud, confirmant une information du quotidien régional La Montagne.

La police nationale a précisé à l'AFP avoir déposé plainte pour "vol" de ce véhicule qui appartient à l'administration.

Une enquête a été ouverte notamment pour "conduite sans permis". Identifié sur des vidéos diffusées sur les réseaux sociaux, le jeune homme devrait être placé en garde à vue dans les jours qui viennent.

Deux vidéos montrent le conducteur, vêtu d'un pull rouge, roulant à vive allure de nuit, toutes sirènes hurlantes, filmé avec un téléphone portable par un passager du véhicule.

Sur l'une d'elles, un commentaire apparaît au moment où le véhicule franchit un ralentisseur dans une zone limitée à 30 km/h: "quand tu prends un dos d'âne à 120, ça donne ça". "Il est complètement fou!", lance alors le passager.

Une autre vidéo montre le même conducteur dans le même véhicule, circulant très vite de nuit dans les rues de la ville et grillant plusieurs feux rouges. Une voix imite alors un policier: "On a une information sur un individu qui se dirige vers Saint-Jacques (un quartier de Clermont-Ferrand), envoyez une équipe de renfort..."

"La question se pose de savoir comment il a pu récupérer la voiture" stationnée dans le parking du commissariat, alors que son père était en vacances, a souligné M. Maillaud.

Une expertise psychologique doit être réalisée car le jeune homme était déjà poursuivi pour des faits similaires.

Le 13 décembre, des policiers l'avaient repéré après un dépassement dangereux mais il avait pris la fuite. Interpellé après une course-poursuite, il avait brandi la carte professionnelle de son père.

Il doit comparaître le 6 avril devant le tribunal correctionnel de Clermont-Ferrand pour "conduite d'un véhicule sans permis", "mise en danger de la vie d'autrui", "usurpation de titre" et "refus d'obtempérer".

"Toute la lumière devra être faite sur ces faits graves et intolérables qui entachent l'image de la Police nationale", a déclaré le directeur de la DDSP, Arnaud Bavois, à La Montagne.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de LesRipoublicains
1/avril/2021 - 09h39

C'est ballot, il va passer devant le tribunal correctionnel.

S'il était passé devant le tribunal d'exception qu'est le Tribunal de Police, il était acquitté d'office.

Bah oui, le procureur des T.P. étant un gradé officier de police (minimum commandant), il aurait eu droit à un "Pater Noster" comme réprimande.

Portrait de gillesdelors7571
31/mars/2021 - 14h12

qu'un gamin fasse des conneries on a l'habitude ce qui  est  tres grave dans cette hsitoir c'est que le fils a pu   recuperer la voitude de fonction de son pere au commisairiat la police français  n'est pas serieuse   elle fait tres mal son boulot  il n'y a quasiment  pas de sanction disciplinaires a la difference de la gendarmerie source rapport cours des comptes  la gendarmerie fait bcp mieux son boulot

autre point important  il y a 150000 policiers  mais seulement 100000 gendarmes  pour une competence  de chacun la moitie de la population  avec une difference importance le territoire surveillee par  la gendarmerie en superficie est bcp plus important