30/03 10:31

Un collégien scolarisé à Toul en Meurthe-et-Moselle mis en examen après avoir diffusé des vidéos de décapitation sur le réseau social Snapchat

Un collégien scolarisé à Toul (Meurthe-et-Moselle) a été mis en examen au cours du week-end après avoir diffusé des vidéos de décapitation sur Snapchat, a-ton appris auprès du parquet de Nancy.

"Le mineur a été mis en examen samedi après-midi pour diffusion de l'enregistrement d'images relatives à la commission d'une atteinte volontaire à l'intégrité de la personne", a indiqué à l'AFP le procureur de la République de Nancy, François Pérain, confirmant une information de L'Est Républicain.

Le mineur, âgé de 15 ans et scolarisé au collège Amiral Rigny de Toul, a été placé en liberté surveillée préjudicielle, et "sera donc suivi par des éducateurs de la Protection judiciaire de la jeunesse", précise M. Perain.

Il avait été placé en garde à vue vendredi après avoir diffusé sur le réseau social Snapchat plusieurs vidéos de décapitation.

Une cellule d'écoute, composée de personnels d'une assistante sociale, d'une infirmière scolaire et d'une équipe mobile de sécurité, a été mise en place lundi au sein de l'établissement, a indiqué à l'AFP le Rectorat de l'académie de Nancy-Metz.

Une intervention en partenariat avec la police de Toul est également programmée mardi autour des "usages et des risques des réseaux sociaux".

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Partisane266
30/mars/2021 - 11h31

Après sa mise en examen ce week-end, le collégien âgé de 15 ans a été placé en liberté surveillée préjudicielle et « sera donc suivi par des éducateurs de la protection judiciaire de la jeunesse« , a indiqué le procureur. 

Il était inconnu de la police et de la justice. « Ce mineur de 15 ans a déjà été expulsé de deux autres collèges mais depuis son arrivée au collège Rigny, il ne s’était pas fait remarquer », indique aussi le procureur de Nancy François Pérain

Portrait de hummerH2
30/mars/2021 - 11h09
gillesdelors7571 a écrit :

une garde a vue    pour ça  mais il va pas  bien le procureur et mis en examen mais il va y avoir relax   total   c'est une democratie ici un pays libre  un etat  de droit y'a aucun acte aucune menace moi je serais le gamin je porterais plainte   contre l'etat français

Ah bon ???

Pourtant, quelqu'un que vous connaissez certainement s'est vu, pour des faits similaires, inculper pour "diffusion de messages violents ou portant gravement atteinte à la dignité humaine, susceptibles d’être vus par un mineur." infraction passible de trois ans de prison et 75 000 euros d’amende.

Le parquet a même demandé à ce que cette personne subisse un examen psychiatrique !

Son procès a eu lieu, et le parquet à réclamé une amende de 5000 € ! smiley

Portrait de shuffleup
30/mars/2021 - 10h36 - depuis l'application mobile

dans les années 80 les snuff movies étaient une légende, aujourd'hui c'est accessible aux collégiens, belle époque.