27/03 16:31

Allemagne: Accusé par des femmes, le rédacteur en chef du quotidien allemand "Bild" sera désormais en duo avec une journaliste

Le rédacteur en chef du quotidien allemand Bild, qui s'était mis en retrait après plusieurs plaintes de femmes, est rétabli dans ses fonctions, en tandem désormais avec une journaliste, a annoncé le groupe Axel Springer. Julian Reichelt s'était mis en retrait de ses fonctions le 13 mars après l'ouverture d'une enquête interne, menée par un cabinet d'avocats, sur de "possibles violations de la conformité" avec les valeurs et les règles du journal.

Le journaliste de 40 ans était notamment soupçonné d'avoir promu des femmes avec qui il entretenait des relations, avant de les écarter, voire de les virer. Des salariées auraient alerté depuis plusieurs mois la direction mais celle-ci aurait tardé à vérifier les allégations visant le tout-puissant rédacteur en chef du tabloïd. "Julian Reichelt a admis le mélange de relations professionnelles et privées, mais a nié (tout harcèlement) sous serment", indique le groupe dans un communiqué. "Le conseil d'administration est arrivé à la conclusion qu'il ne serait pas justifié de démettre Julian Reichelt de son poste de rédacteur en chef en raison des erreurs au bureau et de gestion du personnel qui ne sont pas de nature criminelle", ajoute le groupe de médias.

Le rédacteur en chef va donc de nouveau assurer ses fonctions. Mais il sera désormais en tandem avec une journaliste de 52 ans, Alexandra Würzbach, jusqu'ici rédactrice en chef de l'édition dominicale de Bild. "Alexandra Würzbach et Julian Reichelt seront conjointement responsables du contenu de tous les produits du groupe Bild", selon le groupe. Tiré à environ 2 millions d'exemplaires, Bild, créé en 1952, a misé sur les faits divers, les sports et l'actualité des célébrités pour devenir le premier quotidien allemand. Cette affaire est une des répliques du mouvement MeToo en Allemagne. Une autre a récemment impliqué le directeur artistique du célèbre théâtre public berlinois de la Volksbühne, accusé de harcèlement par plusieurs femmes. Klaus Dörr, visé par une enquête de la ville de Berlin, a quitté ses fonctions le 15 mars.

Ailleurs sur le web

Vos réactions