18/03 16:14

Polémique à l'hôpital intercommunal de Poissy-Saint-Germain-en-Laye - Des infirmières ont-elles vraiment tourné le dos à Emmanuel Macron hier ? "Oui" répond la CGT, "c'était volontaire !" - Vidéo

Mise à jour jeudi 18 mars 16h08: Une polémique est née avec ces images car certains affirment que le cadrage réalisée par le pool TV sur cette séquence diffusée à la télé fausse la vision, et un plan large montre du personnel à l'écoute du Président. Voir photos ci-dessous. Pourtant, in représentant de la CGT, contacté par le site Actu.fr, assure que "l'action de tourner le dos au Président était bien volontaire. C’était pour lui faire comprendre que sa venue n’allait pas tout résoudre".  

Et une infirmière de compléter : « Scène hallucinante ! Elles ont du cran ! Parfois ne rien dire est tellement puissant. »

Mais l'hôpital a démenti auprès de "20 Minutes" : « Aucun professionnel n’a souhaité tourner le dos ostensiblement à Emmanuel Macron. Ces personnes étaient à l’angle, du côté de la sonnette d’alarme, elles se tenaient prêtes pour aller voir les patients ou les familles » - les visites dans cet établissement n’étant autorisées qu’en réanimation."

.

Le président de la République s’est rendu à l’hôpital intercommunal de Poissy-Saint-Germain-en-Laye (Yvelines). Le chef de l’État souhaitait faire le point avec les soignants et les encourager. Mais l’accueil ne semble pas avoir été des plus chaleureux comme on peut le constater sur les images qui ont été diffusées sur les chaînes infos.

On voit le chef de l’État accoudé à un comptoir d’accueil. Une soignante est au téléphone et à gauche trois blouses blanches, ont clairement le dos tourné alors que Emmanuel Macron est en train de parler et elles l'ignorent clairement, refusant de le regarder où de lui répondre..

«On prendra les décisions qu'on doit prendre» face à l'épidémie de Covid-19, a affirmé mercredi Emmanuel Macron à des soignants du centre hospitalier de Poissy/Saint-Germain-en Laye (Yvelines), en précisant que les mesures devant être annoncées jeudi seraient «proportionnées» et «territorialisées».

«Je peux vous dire qu'on sera là et qu'on continuera de prendre des décisions (...) pragmatiques, proportionnées et territorialisées», qui «correspondent à la vie de l'épidémie», afin de «protéger les plus vulnérables et les soignants», a déclaré le chef de l'Etat devant une douzaine de soignants du service de réanimation.

Après avoir présidé dans la matinée un Conseil de défense sanitaire, Emmanuel Macron a débuté sa visite à Poissy en faisant un point de la situation, en compagnie du ministre de la Santé Olivier Véran, avec des responsables de cet hôpital de plus de 1200 lits et de l'Agence régionale de santé (ARS). Il s'est ensuite rendu dans les services de réanimation et de soins intensifs.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de remarques
19/mars/2021 - 08h19

Ben voyons ! On peut faire dire n'importe quoi à une photo ou une vidéo de nos jours. Rien n'est sur tant que les protagonistes ne l'ont pas dit eux même !

Portrait de Quentin de Montargis
19/mars/2021 - 00h01

Une belle claque pour Macroutesmiley

Portrait de Cathodegauche
18/mars/2021 - 17h33

Tempête dans un verre d'eau, c'est de la pure manipulation d'images. Macron ce n'est pas ma tasse de thé mais j'en ai marre de ces faux rebelles qui piétinent la république en s'en prenant à l'institution sacrée qu'est le président de la république. Tous ces anarchistes inscrits à la sécurité sociale qui ne savent pas qu'en fragilisant le président c'est la France qu'on fragilise. 

Portrait de Marilou52
18/mars/2021 - 17h27

Ah la CGT, les rois de la récup en tout genre!

Portrait de sideng
18/mars/2021 - 17h07

les infirmières belges ont fait de même lors de la visite d'un hôpital de la précédente première ministre.Là c'était carrément une haie de déshonneur depuis le parking

Portrait de bibilababiole
18/mars/2021 - 16h59

Une nouvelle fois, votre titre est trompeur. Soit vous titrez :  "Polémique… Des infirmières ont-elles vraiment tourné le dos à Emmanuel macron hier ? " et vous ne mentionnez pas la CGT, soit vous titrez : "Polémique… Des infirmières ont-elles vraiment tourné le dos à Emmanuel macron hier ? ", Oui, répond la CGT… mais l'hôpital dément".

 
Portrait de zig et puce
18/mars/2021 - 12h28

Quelle polémique en carton , tout est bon a priori pour faire mousser la sauce rien que:

"Une soignante est au téléphone"

Ah si au bout du fil c'est une urgence? on fait quoi?  c'est le président en face donc on répond pas? 

non mais sérieux ! ca devient lourd la 

Portrait de bibilababiole
18/mars/2021 - 11h04
Wouhpïnaise a écrit :

On n'a pas du voir les même images, ou alors les interpréter différemment. A aucun moment je le les vois ignorer Macron. Elles répondent même a ses questions au début. Et si elles ont le dos plus-ou-moins tourné, parce qu'assises sur le bureau, elles le regardent à chaque fois qu'il prononce une parole. Bref, je n'ai pas la même vision de cette séquence.

La séquence est tronquée, ne montrant pas la quinzaine de soignants en face de Macron. Fake news absolue que j'ai dénoncée également hier soir … mais ce site a effacé mon post . Waouh… les bras m'en tombent

Portrait de BREIZ Mike
18/mars/2021 - 08h17
nina83 a écrit :

pourquoi pas se mettre à poil aussi ! smiley

En effet,je suis d'accord!

Portrait de Calla
18/mars/2021 - 07h49

A force de se moquer des soignants : ils en ont rien à foutre des remerciements ... leur salaire sont minables , ils confrontent depuis un an la Covid ,rien n'a changé pour eux !!!!   font beaucoup d'heures , sont épuisés 

Portrait de thorgal44
17/mars/2021 - 22h48

Article manipulateur et mal honnête de votre part car on a pas en entier la vidéo mais sur le côté y a d autres infirmier.e.s 

cnews même combat que foxnews 

Portrait de caloudoudou
17/mars/2021 - 21h45

moi non plus je n ai pas vu cette situation à la télé...encore une polémique à la MORANDINI...J'ai malheureusement fréquenté plus de 30 ans les hopitaux pour mon fils malade et la situation ne date pas d aujourd hui.... je peux en témoigner

Portrait de Antivirus
17/mars/2021 - 20h57
Dédérinox a écrit :

Beaucoup de mensonges..

Vous pensez que vous êtes le seul à connaitre des soignants ? 

Quelle argumentation !!!!! Et où Seb2746 a t-il écrit qu'il était le seul à connaitre les soignants???? Faut vous faire soigner, mon gars ! Vous croyez que les infirmières ignorent Macron parce qu'elles sont bien traitées et bien payées ?? Y en a vraiment marre de ce pays de cons où on ne fait rien pour le personnel hospitalier, où le gouvernement fait des promesses qu'il ne tient pas, s'apprête à reconfiner parce qu'il n'a ouvert aucun lit supplémentaire, injecté zero euro (ou presque) et en plus il y a des abrutis pour le soutenir ! C'est pathétique

Portrait de Dédérinox
17/mars/2021 - 20h51
seb2746 a écrit :

Quand on prend les gens pour des cobayes, qu'on s'en fout de leur santé et de leur vie, normal de répondre un jour.

 

6600 infirmières décédées en Europe du covid car aucune protection, vous avez conscience que des familles sont sans leurs proches alors qu'ils ont voulu aider les autres ?

 

La prime que -70% du personnel à eux, avec jusqu'à -45% dessus (pourtant non imposable), l'augmentation de salaire "faramineuse", de 50 à 110 euros/mois net (les 180 euros n'existe pas, vous avez rêver) en étant pourtant dans les - biens payées en France. C'est logique vu le travail accompli ?

 

Les milliers d'heures qui ne seront jamais payées, qui ne seront jamais données (vous travaillez gratuitement des milliers d'heures vous ?), les remplacements qui n'arriveront jamais et les ordres de laisser mourir certains car "trop vieux" pour tenter quoi que ce soit, ce qui est ignoble et pourtant contraire

 

Si pour vous c'est normal de traiter les gens comme ça, vous avez un sérieux problème.

Beaucoup de mensonges..

Vous pensez que vous êtes le seul à connaitre des soignants ? 

Portrait de Wouhpïnaise
17/mars/2021 - 20h45

On n'a pas du voir les même images, ou alors les interpréter différemment. A aucun moment je le les vois ignorer Macron. Elles répondent même a ses questions au début. Et si elles ont le dos plus-ou-moins tourné, parce qu'assises sur le bureau, elles le regardent à chaque fois qu'il prononce une parole. Bref, je n'ai pas la même vision de cette séquence.

Portrait de muzo 28
17/mars/2021 - 20h44
Wouhpïnaise a écrit :

On n'a pas du voir les même images, ou alors les interpréter différemment. A aucun moment je le les vois ignorer Macron. Elles répondent même a ses questions au début. Et si elles ont le dos plus-ou-moins tourné, parce qu'assises sur le bureau, elles le regardent à chaque fois qu'il prononce une parole. Bref, je n'ai pas la même vision de cette séquence.

entièrement d'accord, là c'est une interprétation tronquée d'une partie des images.

Portrait de Wouhpïnaise
17/mars/2021 - 20h44
seb2746 a écrit :

Quand on prend les gens pour des cobayes, qu'on s'en fout de leur santé et de leur vie, normal de répondre un jour.

 

6600 infirmières décédées en Europe du covid car aucune protection, vous avez conscience que des familles sont sans leurs proches alors qu'ils ont voulu aider les autres ?

 

La prime que -70% du personnel à eux, avec jusqu'à -45% dessus (pourtant non imposable), l'augmentation de salaire "faramineuse", de 50 à 110 euros/mois net (les 180 euros n'existe pas, vous avez rêver) en étant pourtant dans les - biens payées en France. C'est logique vu le travail accompli ?

 

Les milliers d'heures qui ne seront jamais payées, qui ne seront jamais données (vous travaillez gratuitement des milliers d'heures vous ?), les remplacements qui n'arriveront jamais et les ordres de laisser mourir certains car "trop vieux" pour tenter quoi que ce soit, ce qui est ignoble et pourtant contraire

 

Si pour vous c'est normal de traiter les gens comme ça, vous avez un sérieux problème.

"La prime que -70% du personnel à eux, avec jusqu'à -45% dessus (pourtant non imposable), l'augmentation de salaire "faramineuse", de 50 à 110 euros/mois net (les 180 euros n'existe pas, vous avez rêver) en étant pourtant dans les - biens payées en France. C'est logique vu le travail accompli ?"

Ce que vous dites est FAUX et ARCHI FAUX !!!! Et ce n'est pas la première fois que vous mentez à ce sujet et que je me permets de vous en faire la remarque. Je bosse dans un hôpital et non seulement la prime soignant n'était pas imposable, et la prime Ségur est bien versée à hateur de 183 € net ! Ça vous avance à quoi de mentir sérieux ?

Portrait de seb2746
17/mars/2021 - 20h34
Dédérinox a écrit :

Elle se sont empressées de rendre leur prime exceptionnelle et  de refuser leur augmentation de salaire de 180 € net   je suppose ? 

 

 

Quand on prend les gens pour des cobayes, qu'on s'en fout de leur santé et de leur vie, normal de répondre un jour.

 

6600 infirmières décédées en Europe du covid car aucune protection, vous avez conscience que des familles sont sans leurs proches alors qu'ils ont voulu aider les autres ?

 

La prime que -70% du personnel à eux, avec jusqu'à -45% dessus (pourtant non imposable), l'augmentation de salaire "faramineuse", de 50 à 110 euros/mois net (les 180 euros n'existe pas, vous avez rêver) en étant pourtant dans les - biens payées en France. C'est logique vu le travail accompli ?

 

Les milliers d'heures qui ne seront jamais payées, qui ne seront jamais données (vous travaillez gratuitement des milliers d'heures vous ?), les remplacements qui n'arriveront jamais et les ordres de laisser mourir certains car "trop vieux" pour tenter quoi que ce soit, ce qui est ignoble et pourtant contraire

 

Si pour vous c'est normal de traiter les gens comme ça, vous avez un sérieux problème.

Portrait de Dédérinox
17/mars/2021 - 20h30

Elle se sont empressées de rendre leur prime exceptionnelle et  de refuser leur augmentation de salaire de 180 € net   je suppose ? 

 

 

Portrait de nina83
17/mars/2021 - 20h25

pourquoi pas se mettre à poil aussi ! smiley

Portrait de Marilou52
17/mars/2021 - 20h15

Et c'est lui qui est arrogant!

Portrait de LOIC 33
17/mars/2021 - 19h54

Normal, il faut bien que certains réagissent !!!