15/03 10:10

Mila, de nouveau ciblée par des menaces, voit son compte Twitter fermé pour… harcèlement: "J'ai été bloquée purement et simplement"

Hier, peu après 20h, la jeune Mila a vu son compte Twitter suspendu par le réseau social. Ce dernier a pris cette décision "pour violation des règles. Spécialement pour violation des règles contre le harcèlement", d'après un mail reçu par l'adolescente. "Je venais de retrouver de vieux dessins que j'avais faits quand j'étais petite et je me suis amusée à en publier un sur Twitter. Il représentait un pain au chocolat et divers objets avec plein de fautes dans le titre", explique Mila au Point. Quelques minutes plus tard, elle découvre "des messages bizarres avec des messages glauques" avant de recevoir "des messages par centaines, criblés d'insultes" sur son compte ainsi que sur sa messagerie.

Après avoir passé son compte en privé, Mila décide de remettre son compte en public pour demander à ses abonnés des informations sur l'internaute "qui semblait avoir activé son réseau pour s'en prendre à [elle]". "J'avoue, je l'ai traité de “puceau frustré”, tout comme j'ai répondu à deux types qui me promettaient de me violer en leur disant que c'est moi qui violais leur Dieu", confie-t-elle en précisant que, peu de temps après, elle était "bloquée purement et simplement". "La règle sur Twitter, c'est que les victimes sont sanctionnées et les harceleurs récompensés", a réagi, de son côté, son avocat, Me Richard Malka.

Sur le réseau social, un internaute se félicitait d'avoir "fait sauter Mila", en accompagnant son message d'une capture d'un message de Twitter le remerciant pour son signalement. Ce matin, Marlène Schiappa a interpellé Twitter France. "Il devient urgent de faire la transparence sur vos méthodes de modération et sur le nombre de personnes que vous y affectez. Laisser faire les raids numériques (interdits depuis la loi de 2018) de cyber harcèlement est une faute en droit & en conscience", a-t-elle déclaré. La Ligue Internationale Contre le Racisme et l'Antisémitisme (Licra) a également réagi à cette suspension. "Mila poste un dessin d’enfant, se fait immédiatement conspuer et harceler.Twitter, n’écoutant que son courage qui ne lui disait rien, bloque le compte de la victime sous les applaudissements fanatiques des sycophantes haineux. Twitter France vous devriez avoir honte".

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Calla
16/mars/2021 - 08h27
Liberté45 a écrit :

Pour la protéger il faut lui fermer l’accès aux réseaux sociaux, car elle est incapable d'arrêter d'écrire des choses inconvenables, qu'elle aille au vert !!!  

¢'est ça 

Portrait de Liberté45
16/mars/2021 - 05h19

Pour la protéger il faut lui fermer l’accès aux réseaux sociaux, car elle est incapable d'arrêter d'écrire des choses inconvenables, qu'elle aille au vert !!!  

Portrait de chaton
15/mars/2021 - 11h06

quand je vois le mal qu'on a à faire fermer certains comptes pour usurpation d'identite sur les réseaux sociaux  et là en 10 min le compte est fermé 

2 poids 2 mesures 

Portrait de ThierryG
15/mars/2021 - 10h26

Compte réactivé, elle s'est prise en fait un ban automatique suite au raid du #fcSinge (me frappez pas, c'est sous ce hashtag que ce sont regroupés ceux qui ont décidé de la raid).La petite à juste eu à prouver son identité pour récupérer son compte je crois.Bref, l'honneur est sauf, et Mila va pouvoir continuer à faire rager les haineux, tout en continuant à foutre un doigt dans le uc à vous savez qui !

Portrait de jarod.26
15/mars/2021 - 10h19

qu'elle se fasse oublier