23/02 08:02

Coronavirus - Le président Joe Biden a ordonné une mise en berne des drapeaux sur l'ensemble des bâtiments fédéraux pendant cinq jours

Les Etats-Unis ont dépassé  le demi-million de morts du coronavirus, sinistre jalon rappelant combien la situation sanitaire reste grave dans le monde entier, malgré la lueur d'espoir que constituent les vaccins. "Davantage d'Américains sont morts pendant cette pandémie que lors de la Première Guerre mondiale, la Seconde Guerre mondiale et la guerre du Vietnam combinées", a souligné lundi le président Joe Biden dans une proclamation, moins d'un an après l'annonce, le 29 février 2020, du premier mort du virus aux Etats-Unis.

Le président démocrate a aussi ordonné une mise en berne des drapeaux sur l'ensemble des bâtiments fédéraux pendant cinq jours. "C'est quelque chose qui restera dans l'histoire", a souligné l'immunologue Anthony Fauci, conseiller du président américain Joe Biden.

Le seuil des 400.000 décès avait été dépassé un mois plus tôt, à la veille de l'investiture de Joe Biden, qui a fait de la lutte contre l'épidémie la priorité absolue de son début de mandat. Aux Etats-Unis, le rythme actuel des vaccinations (1,7 million d'injections quotidiennes en moyenne) donne cependant espoir. "Je crois que nous allons nous rapprocher de la normalité d'ici la fin de cette année", a ainsi affirmé vendredi Joe Biden. Plus de 44,1 millions de personnes ont déjà reçu au moins une dose des deux vaccins autorisés aux Etats-Unis (Pfizer/BioNTech et Moderna), dont 19,4 millions ont eu les deux injections requises.

Selon Joe Biden, 600 millions de doses, de quoi vacciner l'ensemble de la population, seront disponibles d'ici fin juillet.

Et les Etats-Unis pourraient bien avoir un troisième vaccin autorisé d'ici la fin de la semaine, celui de Johnson & Johnson, sur lequel un comité doit rendre un avis consultatif vendredi.

Un timide optimisme auquel faisait écho, lundi, l'annonce de la réouverture des cinémas de New York, prévue le 5 mars, avec une jauge maximum de 25% de la capacité d'accueil habituelle et une limite de 50 spectateurs par salle.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de lucieat
23/février/2021 - 11h26

Encore quelques mois et il pourra rajouter la guerre de Sécession aux trois autres en nombre de morts. Trump est en partie responsable, il n'a pas géré du tout la pandémie, il interdisait presque les masques, faisait de méga réunions sans aucun gestes barrière, Biden a bien essayé de redresser la situation, mais c'était trop tard

Portrait de Benoit.2021
23/février/2021 - 08h57

Ils doivent changer de vieux présidents 

Entre l autre poupée barbie et encore un vieux 

Poutine doit bien se marrer 

Entre un vieux et encore un vieux 

Vive les états-unis 

Bon ...bref c est pas gagné 

Bon...bref vive les jeunes américains