17/02 14:24

Echange tendu ce matin dans "Morandini Live" quand Jean Messiha affirme qu'"il y a plusieurs catégories de Français en fonction de l'appartenance à l'identité française" - VIDEO

Ce matin, Jean-Marc Morandini présentait un nouveau numéro de "Morandini Live" sur CNews et Non Stop People. Au cours de l'émission, un face à face entre Jean Messiha, Président du cercle de réflexion Institut Apollon, et Hassen Hammou, responsable associatif. "Le carburant de l’islamisme, c’est évidemment l’immigration. Si on coupe l’immigration, on peut se donner une chance de régler la problématique islamiste en France", a lancé l'ex-membre du Rassemblement national. "Beaucoup des terroristes en France sont Français", a rappelé Jean-Marc Morandini.

"Qu’est-ce que ça veut dire ‘français’ ? Pour moi, quelqu’un qui commet des crimes contre la France n’est pas Français. Pour moi, avoir la nationalité française, ça ne suffit pas ! Vous pouvez être administrativement français et n’avoir aucune espèce d’allégeance pour la France, voire haïr la France", a déclaré Jean Messiha avant que Jean-Marc Morandini indique "ça n’existe pas ce que vous dites. On est Français ou on ne l’est pas. Il n’y a pas plusieurs stades".
"Pour moi, Amedy Coulibaly et Chérif Kouachi ne sont pas Français parce que ce sont des ennemis de la France (...) Je ne mets pas en cause la nationalité administrative des gens, mais je dis qu’une carte nationale d’identité, c’est pas un Pass Navigo. Il y a ‘identité’ et ‘national’. Si vous n’avez pas ces deux choses-là, ça ne peut pas se réduire à une carte", a continué Jean Messiha. "Je pense que Monsieur Messiha vit dans un monde parallèle. Il n'a pas compris que ces personnes-là sont nées en France, elles ont fréquenté nos institutions. Certaines personnes ont mal tourné", a indiqué Hassen Hammou.

"Il n’y a pas plusieurs types de Français, Jean Messiha. Ca n’existe pas ! Il y a des Français. Il n’y a pas divers catégories de Français", a déclaré Jean-Marc Morandini à son interlocuteur. "Au regard de la loi et de l’administration, il n’y a pas diverses catégories de Français, mais il y a plusieurs catégories de Français en fonction de l’appartenance à l’identité française", a répondu le président du cercle de réflexion Institut Apollon avant d'ajouter, quelques instants plus tard, "aujourd’hui, il y a énormément de personnes qui sont administrativement françaises qui, en toute objectivité, n’auraient jamais dû l’être".

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Steyr••Schœnauer™
18/février/2021 - 17h21

@arquen et ThierryG

D'accord avec vos deux commentaires. 

J'ajoute qu'on a le droit de dire "on ne nait pas Français, on le devient" comme Simone de Beauvoir disait "on ne nait pas femme, on le devient"

Portrait de Spinoza
18/février/2021 - 08h22

Qu'est ce qu'être Français ? Ceci mériterait un espace de réflexion bien plus large que le simple commentaire. Messiha, né Hossam au Caire, a-t-il la légitimité de définir cette notion ? Si je pose cette question ce n'est pas pour retirer à un de mes concitoyens son droit d'expression, mais je pense (pour l'avoir lu ici même sur ce blog) que si une personne d'origine étrangère avait émis un avis différent du sien, ce serait le premier argument des identitaires pour rejeter son argumentation...

Portrait de l'ecume des choses
18/février/2021 - 07h01

va veut dire quoi être français ? polonais ou monégasque ou anglais?

Chacun nait de parents qu'il n'a pas choisis

Chacun nait sur un sol qu'il n'a pas  choisi...

 

Ensuite chacun vit sur un  sol qu'il choisit, et paie des impôts et le pays sur lequel il se trouve lui apporte certaines prestations.

 

le reste c'est de la masturbation intelectuelle

Portrait de Hola2
17/février/2021 - 17h12

Brillant Jean Messiha...C'est un président comme lui qu'il nous faut.

Portrait de arquen
17/février/2021 - 14h47

C'est quoi aujourd'hui être français ? Voilà la question qu'aurait dû poser Jean-Marc ! Etre français c'est un bout de papier ou une adhésion, tout au long de sa vie, aux valeurs françaises  de Liberté, Egalité et Fraternité ? Voilà ce qu'a essayé de développer M.Messiah. Rien de plus !

Trop de gens disposent aujourd'hui du bout de papier et le conservent uniquement pour des motifs sociaux et financiers mais haissent, et demandent même la disparition de leur voisin au nom d'une religion, parce-que leur voisin est juif, chrétien ou homosexuel !

Ouvrez les yeux M.Morandini ! Les Bisounours c'est fini ! Il y a les français qui veulent vivre en paix dans la concorde, le respect et ceux qui leur refusent ce droit au nom de principes religieux. Ouvrez les yeux !

Portrait de ThierryG
17/février/2021 - 14h32

Monsieur Messiha est peut-être direct quand il développe son idée, mais il est évident qu'avoir la nationalité française ne fait plus le français.

Il y a tout une catégorie de personnes qui ne s'identifient pas aux valeurs de la France, qui refusent de s'assimiler, et pire qui voudraient à moyen et long terme, changer durablement le visage de la France ainsi que ses valeurs.

Même nées en France, ces personnes ne s'identifient pas comme français, ils ont le coeur et l'âme tourné vers le pays d'origines de leur parents / grand-parents. C'est ce type de personnes qui encadraient JMM lorsqu'il a débarqué à Trappes. Il ne se sentait pas en sécurité, limite, il se sentait lui même étranger alors qu'il était sur le sol français