04/01 07:24

La diffusion d'un enregistrement de Donald Trump, qui demande à un responsable de "trouver" des bulletins de vote à son nom, suscite une onde de choc

La diffusion dimanche d'un enregistrement de Donald Trump, qui demande à un responsable électoral de "trouver" des bulletins de vote pour la présidentielle à son nom, a suscité une onde de choc à Washington, donnant le ton d'une semaine qui s'annonce explosive. En prélude, le 117e Congrès a fait sa rentrée en grande pompe et les élus de la Chambre des représentants ont voté, d'une courte tête, pour reconduire la démocrate Nancy Pelosi, une habile stratège de 80 ans, au perchoir.

A deux jours d'une élection cruciale pour le contrôle du Sénat et à trois d'une session du Congrès destinée à graver dans le marbre la victoire de Joe Biden à la présidentielle, c'est toutefois la révélation d'une conversation entre le président sortant et un responsable de Géorgie qui a monopolisé l'attention.

Deux mois après le scrutin, Donald Trump refuse toujours de concéder sa défaite et, samedi, il a appelé Brad Raffensperger, le républicain en charge des élections dans cet Etat du Sud, pour tenter de le rallier à sa cause. "Il n'y a pas de mal à dire que vous avez recalculé", peut-on l'entendre dire sur un enregistrement de la discussion réalisé à son insu et rendu public par le Washington Post, puis d'autres médias.

"Tout ce que je veux, c'est trouver 11.780 bulletins", ajoute-t-il, soit à peu près l'avance dont dispose Joe Biden en Géorgie, confirmée par un recomptage et des audits. Répétant des accusations de fraudes, dont il n'a jamais apporté la preuve et qui ont été balayées par les tribunaux, le milliardaire républicain justifie ses demandes par sa conviction que l'élection lui a été "volée". "Vous savez ce qu'ils ont fait et vous n'en parlez pas: c'est un délit", "c'est un gros risque pour vous", ajoute-t-il, menaçant. En face, Brad Raffensberger ne cède pas. "Nous pensons que nos chiffres sont bons".

Le camp démocrate a immédiatement dénoncé des pressions "potentiellement répréhensibles". "Le mépris de Trump pour la démocratie est mis à nu", a ajouté l'élu de la Chambre, Adam Schiff. Sa consoeur Debbie Wasserman Schultz a dénoncé l'acte d'un "président désespéré et corrompu". Le trouble était également palpable chez les républicains.

"C'est accablant", a tweeté l'élu Adam Kinzinger, en appelant les membres de son parti à ne pas suivre le président dans sa croisade.

"Vous ne pouvez pas faire ça en ayant la conscience tranquille", leur a-t-il lancé. Si certains poids-lourds républicains, dont le chef des sénateurs Mitch McConnell, ont fini par admettre la victoire de Joe Biden, le président sortant bénéficie encore du soutien indéfectible de dizaines de parlementaires.

A la Chambre comme au Sénat, ces élus ont promis d'exprimer leurs objections mercredi, lors d'une session du Congrès destinée à enregistrer formellement le vote des grands électeurs en faveur de Joe Biden (306 contre 232). Au même moment, les partisans de Donald Trump se rassembleront à proximité de la Maison Blanche pour une démonstration de force.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de stbx00
4/janvier/2021 - 22h03
ThierryG a écrit :

Vous semblez bien mal connaître la structure des institutions américaines pour poser cette réponse, et mal connaître son histoire aussi.

C'est probable je n'y ai passé que quelques années mais ça ne remet pas en cause ce que je dis...

Portrait de Dédérinox
4/janvier/2021 - 18h42
Raouda28 a écrit :

Ca sent le sapin pour Biden et sa clique de mafieux pédophiles.

Si c'est vraiment ça leur dernier mouvement contre Trump, sortir des demi-phrases de leur contexte pour leur faire dire n'importe quoi, comme dans un vieux tabloïd, ça fait pitié.

Sauf que Trump avait lui-même enregistré la conversation et l'a diffusée en entier. 

Ce secrétaire d'état vient de se griller.

En quoi elles sont sorties de leur contexte ? Trump  pleurniche en demandant à un haut responsable de Géorgie de truquer les chiffres .. J'espère que ce bouffon corrompu finira en prison. 

Portrait de Citoyen87
4/janvier/2021 - 15h40 - depuis l'application mobile
ThierryG a écrit :

En partant du principe que des bulletins de vote estampillés "Trump" ont éffectivement 'disparus" de certains états clés, il est normal que Trump donne un coup de pression pour retrouver les dits bulletins!

@ThierryG Trump se plaint en même temps de la soi-disante disparition de bulletins à son nom ET d'un soi-disant nombre trop élevé de bulletins de vote ! C'est juste un mauvais perdant ! Il dit d'ailleurs dans ce dernier coup de téléphone qu'il ne sait pas comment contester ces résultats.

Portrait de ThierryG
4/janvier/2021 - 14h36
stbx00 a écrit :

C'est extraordinaire. Le gars est pris la main dans le sac mais dans son cas c'est "un coup de pression". Aucune preuve de quoi que ce soit concernant la triche supposée de Biden mais là c'est une évidence !

On peut quand même rappeler que globalement lorsqu'il y a des triches électorales c'est quand même plus facile pour celui qui est au pouvoir non ? Il se plaint auprès de gouverneurs républicain... C'est quand même costaud...

Vous semblez bien mal connaître la structure des institutions américaines pour poser cette réponse, et mal connaître son histoire aussi.

Portrait de RED41800
4/janvier/2021 - 13h54
itsmeagainagain a écrit :

effectivement , ils s en rappelleront parce qu il a fait baisser le chomage et que ma fois l amerique se portait pas si mal que ca avec lui (contrairement aux precedents) !

le chômage avait déjà commencer à baisser fortement sous OBAMA et TRUMP n'y ai pour rien. Par contre il s'est fâché avec ses principaux alliés (nous les européens) et avec ses ennemis (La chine en premier et une partie du monde arabe). On ne gouverne pas la 1ère puissance mondiale avec des tweets ( souvent mensongés qui plus est), la fonction méritait franchement mieux.

Pour faire un parallèle avec la France : le peuple a voulu virer les "élites" pour mettre à la place de nouvelles têtes débutantes et on voit le résultat (amateurisme dans les décisions, de nombreuses lois retoquées car inconstitutionnelles). Maintenant, peut-être que le peuple va comprendre que n'est pas politiciens qui veut. Quand à ce gouvernement je ne lui taperais pas dessus car il est à l'image de français.

Portrait de stbx00
4/janvier/2021 - 10h56
ThierryG a écrit :

En partant du principe que des bulletins de vote estampillés "Trump" ont éffectivement 'disparus" de certains états clés, il est normal que Trump donne un coup de pression pour retrouver les dits bulletins!

C'est extraordinaire. Le gars est pris la main dans le sac mais dans son cas c'est "un coup de pression". Aucune preuve de quoi que ce soit concernant la triche supposée de Biden mais là c'est une évidence !

On peut quand même rappeler que globalement lorsqu'il y a des triches électorales c'est quand même plus facile pour celui qui est au pouvoir non ? Il se plaint auprès de gouverneurs républicain... C'est quand même costaud...

Portrait de stbx00
4/janvier/2021 - 10h52
itsmeagainagain a écrit :

effectivement , ils s en rappelleront parce qu il a fait baisser le chomage et que ma fois l amerique se portait pas si mal que ca avec lui (contrairement aux precedents) !

Même pas ! Le taux de chômage était en baisse continue depuis 2010 aux USA. Le mandat de Trump était dans la suite logique (même si plus modeste qu'avec le 2ème mandat d'Obama) jusqu'à la crise Covid19. 

 

Portrait de Yanik65
4/janvier/2021 - 10h01

Le mandat de Trump, même le meilleur des scénaristes, n'aurait pu l'écrire. C'est un film de A à Z.

Portrait de ThierryG
4/janvier/2021 - 10h00

En partant du principe que des bulletins de vote estampillés "Trump" ont éffectivement 'disparus" de certains états clés, il est normal que Trump donne un coup de pression pour retrouver les dits bulletins!

Portrait de LOIC 33
4/janvier/2021 - 08h43

l'Amérique se souviendra longtemps de ce Président, il devrait être interné dès la passation de pouvoir, il est un danger pour le monde entier.....