02/12 12:25

Loi "sécurité globale": Le collectif opposé à la proposition de loi appelle à une nouvelle manifestation samedi à Paris et en France

Le collectif opposé à la proposition de loi "sécurité globale" appelle à une nouvelle manifestation samedi à Paris et en France afin d'obtenir le retrait de trois articles de loi et du schéma national du maintien de l'ordre jugés "liberticides". "Tant qu'il n'y aura pas retrait réel des articles 21, 22, 24 de la proposition de loi sécurité globale et du schéma national du maintien de l'ordre, les actions se multiplieront", promet le collectif dans un communiqué mercredi.

La "coordination #StopLoiSécuritéGlobale", nom de ce collectif, appelle à la mobilisation samedi à Paris pour une "marche des libertés et des justices" de la Porte des Lilas à la place de la République, dans le nord-est de la capitale, ainsi que "partout ailleurs" sur le territoire. "Des rassemblements ou manifestations sont déjà prévus dans de nombreuses villes cette semaine", souvent en lien avec "les actions menées dans le cadre de la journée nationale contre le chômage et la précarité", ajoutent les signataires.

L'article objet de toutes les critiques, qui prévoit de pénaliser la diffusion malveillante d'images de forces de l'ordre, est pour l'heure neutralisé, en attendant son intégration probable dans le projet de loi "séparatismes", présenté le 9 décembre en Conseil des ministres. Pour prouver que le gouvernement ne veut "pas attenter à la liberté de la presse", l'article sera "retiré de la loi de 1881", a également garanti mardi la présidente de la commission des Lois de l'Assemblée Yaël Braun-Pivet.

Le collectif --qui regroupe des syndicats, notamment de journalistes, diverses associations, ONG de défense des droits ou encore des gilets jaunes-- dénonce pour sa part "la cacophonie la plus complète" tant au sein du gouvernement que du Parlement, après l'annonce lundi de la réécriture de l'article 24. Il condamne la probable réapparition des dispositions de l'article 24 dans l'article 25 de la loi sur le séparatisme, ainsi que les articles 21 et 22 "visant l'instauration d'outils de surveillance de masse".

Les "marches des libertés" ont suscité une forte mobilisation samedi dernier rassemblant en France 500.000 personnes selon les organisateurs, 133.000 selon le ministère de l'Intérieur. Ces rassemblements ont également été émaillés de violences entre policiers et manifestants se soldant par une soixantaine de policiers et gendarmes blessés et 81 personnes interpellées.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Berlioz-
2/décembre/2020 - 22h42
L Écume des choses a écrit :

la pandémie, le confinement, ne doit pas faire obstacle à l'expression citoyenne.

Certains esprits chagrins seraient manifestement heureux de profiter de cette situation pandémique, pour faire passer des lois liberticides.

l'histoire de notre pays montre que nombre de choses ont pu changer, évoluer, autrement que par le bulletin ce vote, qui est une grande illusion

 et si la proposition de loi  est actuellement au sénat, elle ne passera pas: la majorité Sénatoriale y étant opposée...

 et il y aura toujours des demeurés, qui n'ayant pas connaissance de qq chose, partent du principe que cette chose n'existe pas...

Sans parler des autres, qui croient encore dans la valeur d'un bulletin de vote, ou pire au référendum ... et qui, quand ils ne comprennent pas ...ou sont en désaccord ... hurlent comme des voleurs au fascisme ... alors qu'ils représentent eux-mêmes le crypto-fascisme

 

Vous comptez vous citer en ajoutant un paragraphe à chaque fois?

Un bulletin de vote ne vaut rien  .. qu'est ce qu'il ne faut pas lire ..

Heureusement que les gens comme vous ne sont pas au pouvoir, du vrai fascisme !

Portrait de Berlioz-
2/décembre/2020 - 18h02
L Écume des choses a écrit :

la pandémie, le confinement, ne doit pas faire obstacle à l'expression citoyenne.

Certains esprits chagrins seraient manifestement heureux de profiter de cette situation pandémique, pour faire passer des lois liberticides.

l'histoire de notre pays montre que nombre de choses ont pu changer, évoluer, autrement que par le bulletin ce vote, qui est une grande illusion

 et si la proposition de loi  est actuellement au sénat, elle ne passera pas: la majorité Sénatoriale y étant opposée...

 et il y aura toujours des demeurés, qui n'ayant pas connaissance de qq chose, partent du principe que cette chose n'existe pas...

Sans parler des autres, qui croient encore dans la valeur d'un bulletin de vote, ou pire au référendum ... et qui, quand ils ne comprennent pas ...ou sont en désaccord ... hurlent comme des voleurs au fascisme ... alors qu'ils représentent eux-mêmes le crypto-fascisme

 

Nous sommes en 2020 plus en 1789

Nous sommes 67 millions de Français, en quoi la gauche serait-elle plus au fait d'imposer sa vision des choses ? Sous couvert d'un appui médiatique largement en sa faveur !

Vous seriez bien surpris d'un potentiel referundum  sur le sujet .. qui vous pousserez sans doute à de nouveau manifester car le résultat ne vous satisferez pas !

Portrait de Berlioz-
2/décembre/2020 - 15h34
L Écume des choses a écrit :

la pandémie, le confinement, ne doit pas faire obstacle à l'expression citoyenne.

Certains esprits chagrins seraient manifestement heureux de profiter de cette situation pandémique, pour faire passer des lois liberticides.

l'histoire de notre pays montre que nombre de choses ont pu changer, évoluer, autrement que par le bulletin ce vote, qui est une grande illusion

 et si la proposition de loi  est actuellement au sénat, elle ne passera pas: la majorité Sénatoriale y étant opposée...

 et il y aura toujours des demeurés, qui n'ayant pas connaissance de qq chose, partent du principe que cette chose n'existe pas...

Sans parler des autres, qui croient encore dans la valeur d'un bulletin de vote, ou pire au référendum ... et qui, quand ils ne comprennent pas ...ou sont en désaccord ... hurlent comme des voleurs au fascisme ... alors qu'ils représentent eux-mêmes le crypto-fascisme

 

L'expression citoyenne ? C'est le droit de vote.

Si vous n'êtes pas satisfait attendez les élections.

Marre de voir des déchets alcoolisés tout casser, ruiner des commerçants déjà à bout de souffle.

 

Portrait de sergio43
2/décembre/2020 - 13h52

De vrais tarés ! Rien à f..... du confinement, du virus (que les vieux et les malades crévent, ni chaud, ni froid), des commerçants qui rouvrent tout juste (qu'ils crèvent), des gens qui veulent faire des achats de noel (des c... puisqu'ils ne sont pas avec eux dans la rue) ...

Organisé entr'autres par des syndicats de journaleux on voit le niveau et on imagine facilement le ton de leurs médias !...

Bref, pas des confinés mais des confinis smiley

Portrait de Cl
2/décembre/2020 - 13h43

Il faut que le Gouvernement calme la colère  des citoyens au lieu de toujours provoquer et diviser les gens  .... on n'a jamais vu ça dans les gouvernements précédents ..... sans faire de politique  ... les manifs ça repart ::   jusqu'à quand ça va durer !!!! pauvres commerçants  

 

Portrait de Jiben79
2/décembre/2020 - 13h02

Ils nous les brisent avec leurs nids à Covid !

Portrait de Amos
2/décembre/2020 - 12h40

Bon maintenant faut arrêter toutes ses manifestations. Il y en a marre, ils n'ont qu'à aller voter aux prochaines présidentielles.