03/11 19:40

Coronavirus - Pire bilan quotidien depuis le 20 avril dernier avec 426 morts en 24 heures en France et 33.330 nouvelles contaminations recensées

19h38: Santé publique France (SpF) a publié ce mardi le bilan actualisé de l'évolution de l'épidémie. Selon les données recueillies, 426 morts liées au Covid-19 ces 24 heures en France. Il s'agit du pire bilan quotidien depuis le 20 avril dernier, auquel s'ajoutent les 428 décès en Ehpad depuis vendredi. Ce qui porte le bilan total à 38.289 morts. Dans le même temps, 33.330 nouvelles contaminations ont été recensées. Une tendance "normale", qui confirmerait que le chiffre d'hier était un rattrapage des jours précédents. 26.242 patients sont hospitalisés (+1122 par rapport à la veille) dont 3869 (+148) en réanimation.

15h24: Le point sur la situation cet après-midi

Les transferts de malades du Covid-19 du nord de la France vers l’Allemagne sont « envisagés » dans les prochains jours face à une deuxième vague épidémique qui continue de monter, malgré le respect des mesures de confinement par une majorité de Français, selon les autorités de santé.

Mardi matin, au lendemain du retour des vacances de la Toussaint, une dizaine de lycées de Paris ont été la cible de blocages ou de tentatives de blocages d’élèves protestant contre le protocole sanitaire dans leurs établissements, jugé insuffisant en raison du grand nombre d’élèves par classe.

Par ailleurs, après une polémique ces derniers jours sur les librairies, closes pendant le confinement, qui a abouti à la fermeture des rayons culture des grandes surfaces, plusieurs secteurs d’activité ont lancé des appels mardi pour rouvrir rapidement : les auto-écoles, les professionnels de l’esthétique et des cosmétiques.

La « pression (de l’épidémie) est extrêmement forte dans certains territoires », en particulier Auvergne-Rhône-Alpes (centre-est) et dans les Hauts-de-France (nord), a expliqué Frédéric Valletoux, le président de la Fédération hospitalière de France (FHF).

« Des transferts vers d’autres régions, voire d’autres pays, vont permettre de faire baisser cette pression et seront parfois indispensables », a-t-il indiqué, en soulignant que les premières évacuations vers l’Allemagne pourraient intervenir « dans les dix jours qui viennent ».

Les autorités sanitaires prédisent « un point de saturation avéré d’ici à une dizaine de jours » dans les services de réanimation, selon M. Valletoux.

Le ministre de la Santé, Olivier Véran, avait indiqué lundi qu’« une quarantaine de transferts avaient déjà été opérés la semaine dernière », dont « un certain nombre avant que la situation ne soit trop critique (...), de manière à faire les choses par anticipation, forts de l’expérience de la première vague ».

Concernant le « respect du confinement », le ministre a indiqué mardi que les premiers chiffres sur la circulation des transports en commun en « attestent », avec « moins de 50% de voyageurs dans les rames de métro parisiennes le matin » et « même 20 à 25% du nombre normal de clients à certains moments ». Les chemins de fer ont annoncé la suppression progressive dans les prochains jours de 70% des TGV à la suite des limitations sur les déplacements d’une région à l’autre.

Pour M. Véran, « les chiffres du télétravail attestent que les entreprises jouent le jeu et les salariés également ».

Le respect du confinement a été au coeur d’un couac de l’exécutif mardi quand le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal a annoncé un retour du couvre-feu nocturne à Paris, « au regard de certaines situations observées en soirée », avant d’être démenti par les services du Premier ministre pour lesquels une telle mesure « n’est absolument pas décidée à ce stade ».

14h33: Le chef de file des députés LR Damien Abad a proposé mardi de rouvrir les commerces de proximité non essentiels en permettant aux clients de s'y rendre "une seule fois par semaine", à l'aide d'une "attestation" via l'application gouvernementale TousAntiCovid.

Le téléchargement de cette attestation sur l'application TousAntiCovid, "une seule fois par semaine", permettrait de la "régulation" et du "contrôle", pour "maîtriser les flux de population", selon le député de l'Ain.

"Le sujet n'est pas les règles sanitaires, elles sont respectées. Le sujet, c'est comment je maîtrise les flux de population", a-t-il estimé lors d'un point presse à l'Assemblée.

Cette attestation hebdomadaire servirait à faire ses courses dans "tous les commerces non essentiels comme les librairies, les fleuristes, les magasins de jouets"... Elle permettrait de se rendre dans plusieurs magasins le même jour, mais durant une durée totale limitée, a suggéré Damien Abad.

Le patron des députés LR considère que cette proposition serait "rentable" pour les commerçants si elle est cumulée aux aides, au système en ligne de "click and collect" ou aux rendez-vous avec des clients.

La réouverture des commerces de proximité, proposée par LR, serait soumise à une "autorisation des préfets comme on l'a fait pour les marchés alimentaires", réclame-t-il encore. "Car ce n'est pas la même chose d'ouvrir un commerce en centre-ville à Paris ou dans un village de 500 habitants".

Dans les autres groupes politiques, le communiste Sébastien Jumel a regretté le "déconfinement pour Amazon qui se gave sans être taxé", tandis que c'est un "confinement pour les commerces de proximité". Les députés PCF voudraient taxer les grandes surfaces et les plateformes.

L'UDI Jean-Christophe Lagarde juge "incohérentes les mesures prises": "seules les universités et les commerces de proximité sont fermés en fait. Or quand on touche un produit alimentaire, on a plus de chance d'être contaminé que quand on touche un vêtement", selon lui.

13h06: Des transferts de malades du Covid-19 depuis les Hauts-de-France vers l'Allemagne sont «envisagés dans les prochains jours», ainsi que des évacuations vers d'autres régions françaises, indique Frédéric Valletoux, le président de la Fédération hospitalière de France (FHF).

La deuxième vague épidémique n'en finit pas de monter, et «la pression est extrêmement forte dans certains territoires», en particulier Auvergne-Rhône-Alpes et dans les Hauts-de-France, a déclaré Valletoux lors d'une visioconférence de presse. «Des transferts vers d'autres régions, voire d'autres pays, vont permettre de faire baisser cette pression et seront parfois indispensables», a-t-il ajouté.
11h52: La SNCF va supprimer progressivement jusqu'à 70% des TGV --inOui et Ouigo-- circulant en France à partir de mercredi, la fréquentation s'étant effondrée avec le reconfinement de la population, a-t-elle annoncé mardi dans un communiqué.

En fonction de l'évolution de la situation, «des adaptations supplémentaires pourraient être mises en oeuvre dans le courant de la semaine prochaine», précise la compagnie, rappelant que 93% des TGV avaient été supprimés au plus fort du premier confinement au printemps.

L'offre des trains Intercités sera également réduite, à partir de jeudi, avec le maintien d'un à deux allers-retours quotidiens.

«Les clients ayant réservé un billet pour un train annulé sont avertis au moins 48 heures avant le départ, afin d'être placés sur un autre train ou d'»être remboursés sans frais", assure la SNCF.

Les services de restauration à bord ont été suspendus lundi, tout comme le service Juniors & Cie d'accompagnement des enfants.

Alors que le taux d'occupation des trains grandes lignes était en moyenne de 50% environ ces dernières semaines, dépassant même les 60% lors du week-end de la Toussaint, il a chuté à quelque 15% à partir de ce mardi, relève la compagnie.

Les billets TGV et Intercités --avec le cas échéant les TER en correspondance-- sont échangeables et remboursables sans frais jusqu'au 4 janvier 2021.

Concernant les TER, d'éventuelles adaptations interviendront «au fil des prochains jours» en concertation avec les régions.

Quant à l'Ile-de-France, les trains circulent à l'horaire habituel jusqu'à 21H00 et de manière réduite plus tard dans la soirée.

Les horaires des trains du quotidien circulant le lendemain seront affichés au plus tard à 17H00 sur l'application L'Assistant SNCF et tous les autres canaux d'information habituels, assure la SNCF.

Du côté des trains internationaux, l'offre des Thalys --vers le Benelux-- a été réduite à 30% de la normale lundi, en attendant un nouvel allègement ces prochains jours. Seuls 15% de Eurostar --vers Londres-- circulent.

10h39: En Ile-de-France, la fréquentation des transports franciliens était en baisse de 50% hier. Une annonce faite ce matin sur BFMTV par le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal.

"Quand vous prenez les métros et les réseaux ferrés en Ile-de-France avant 7 heures du matin, c'est une baisse de 50% de fréquentation, une baisse de moitié", a-t-il déclaré en ajoute que sur le créneau 7h/9h, il y a "une baisse entre 25 et 40% selon les lignes".

10h20: Le point sur la situation

Un couvre-feu venant s’ajouter au confinement à Paris et en Ile-de-France n’est « absolument pas décidé à ce stade », a affirmé Matignon mardi matin à l’AFP, alors que le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, venait d’annoncer une telle mesure.

« Le préfet de police a évoqué cette mesure au regard de certaines situations observées en soirée à Paris », a précisé Matignon. Mais cette mesure, qui consisterait à « fixer une heure nocturne de fermeture des commerces autorisés à fonctionner », « va être concertée avec la municipalité parisienne par la préfecture mais n’est pas décidée à ce stade. Une décision sera prise dans les prochains jours », a-t-on ajouté de même source.

Citant 14.000 verbalisations sur 100.000 contrôles effectués en France depuis le début du confinement, le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal avait pourtant été catégorique quelques minutes plus tôt sur BFMTV et RMC: « Au regard de ces situations, nous allons réinstaurer un couvre-feu sur Paris et peut-être en Ile-de-France (...), à 21H00 je crois », avait-il annoncé en évoquant un arrêté du ministère de l’Intérieur à paraître « dans la journée ».

Interrogé pour savoir si d’autres régions pourraient rétablir un couvre-feu, Gabriel Attal avait aussi indiqué que « les préfets d’autres territoires pourront le décider, s’il jugent que la situation le nécessite ».

« Il faut prendre toutes les mesures pour lutter contre l’épidémie et protéger les Français », a-t-il justifié.

Évoquant les exemples de fêtes clandestines dans une arrière-cour à Paris ou dans un bar, il a souligné que « c’est insupportable pour beaucoup de Français qui respectent les règles de voir d’autres Français qui ne respectent pas les règles et d’avoir le sentiment qu’il y a une forme de laisser-faire ».

Il a par ailleurs critiqué « l’attitude » de la maire PS de Paris Anne Hidalgo qui appelle à « tout rouvrir » selon M. Attal, « les commerces, les musées, les piscines », en pleine deuxième vague de Covid-19.

« C’est un crève-coeur » de voir des commerces fermés, mais « quand on est un responsable politique d’une grande collectivité en grande difficulté, la responsabilité c’est aussi d’avoir ce discours sur le sanitaire », a-t-il jugé.

Interrogé par ailleurs pour savoir si les librairies allaient rouvrir, Gabriel Attal a confirmé qu’il y aurait « réévaluation » de la situation des commerces 15 jours après les annonces d’Emmanuel Macron de la semaine passée.

Faudra-t-il fermer les écoles si la situation épidémique ne s’améliore pas ? Dans la situation actuelle « on n’exclut jamais rien par principe », a-t-il de nouveau souligné.

Interrogé par ailleurs pour savoir si les élections régionales de mars 2021 pourraient être maintenues, il a répondu « en douter beaucoup » dans « le contexte actuel », et a souligné la difficulté à « tenir une campagne aujourd’hui ». Mais il faut attendre les conclusions de l’ancien président du Conseil constitutionnel Jean-Louis Debré, chargé d’y réfléchir, a-t-il dit.

10h02: Les premiers chiffres «attestent d'un respect du confinement» réimposé depuis vendredi sur l'ensemble de la France, a déclaré le ministre de la Santé Olivier Véran, assurant que le pays était désormais «armé pour combattre ce virus».

«Les chiffres attestent d'un respect du confinement. Hier par exemple les chiffres de la RATP montraient qu'on était à moins 50% de voyageurs dans les rames de métro parisiennes le matin, on est même tombé à certains moments à 20 à 25% du nombre normal de clients prenant les transports en commun», a déclaré le ministre, interrogé sur RTL sur un possible durcissement des conditions du reconfinement national décrété par le président Emmanuel Macron.

«Les chiffres du télétravail attestent que les entreprises jouent le jeu et les salariés également. Par contre par rapport au premier confinement les gens emmènent leurs enfants à l'école, ils peuvent aller les chercher et peuvent aller travailler. C'est une différence notable (...) mais pour le reste tout est mis en place pour pouvoir lutter contre l'épidémie».

«Nous sommes armés pour combattre ce virus, nous l'avons battu une première fois et nous avons aussi l'expérience internationale: on sait ce qui ne marche pas dans certains pays,» a poursuivi M. Véran, insistant sur le fait que la priorité était de «protéger les Français face à ce virus», et que le gouvernement «le fait avec rigueur et constance».

«Si nous respectons le confinement (...) nous arriverons à faire reculer le virus. Est-ce que ça prendra quelques semaines, est-ce que ça sera un peu plus court, un peu plus long? Nous aurons des données rapidement,» a-t-il poursuivi.

«L'idée ce n'est pas de vivre des confinements-reconfinements-déconfinements», a poursuivi le ministre, alors que le Conseil scientifique a mis en garde sur la possibilité de «vagues successives» de résurgence du virus cet hiver. «L'idée c'est de vivre avec le virus, c'est-à-dire vivre le plus normalement possible avec un niveau le plus bas possible de circulation du virus».

«Mais par moments l'épidémie reprend. (...) Dans tous les pays qui nous entourent elle a repris au même moment. Et donc lorsqu'il y a une montée de l'épidémie il faut être capable de mettre des mesures coupe-feu et le reste du temps il faut que nous restions extrêmement vigilants et prudents,» a-t-il insisté.

09h38: Matignon corrige le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal et affirme que "le couvre-feu n'est pas acté" à Paris, selon BFMTV.
"Le Préfet de police a évoqué cette mesure au regard de certaines situations observées en soirée à Paris. Elle consiste à fixer une heure nocturne de fermeture des commerces autorisés à fonctionner", précisent des sources gouvernementales à nos confrères. La décision de mettre en place ou non un tel couvre-feu sera prise "dans les prochains jours".

08h51: Au micro de Jean-Jacques Bourdin sur BFM TV et RMC, Gabriel Attal annonce l'instauration d'un nouveau couvre-feu à Paris, en plus du confinement. "Nous allons réinstaurer un couvre-feu sur Paris et peut-être en Île-de-France", en plus du confinement, probablement à 21 heures, a affirmé le porte-parole du gouvernement. "Un arrêté va sortir dans la journée", a-t-il poursuivi. Les préfets "d'autres territoires" pourront aussi appliquer cette mesure.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de BRETZEL68
3/novembre/2020 - 23h19
Clara Onthebeach a écrit :

Marrant comme tous les lymphomes, les cancers, les embolies pulmonaires les fins de vie à 97 ans, les accidents de la route  se sont tous tous transformés en covid  selon les ordres de Véran si le patient décède en hôpital

D'où le rejet du privé qui ne marche pas dans leurs manipe politiques de chiffres de mensonge !!!!

aux armes citoyens ! Nous avons tous compris leurs objectifs de piétinement  des êtres humains !!!!!!!!!

 

On en tient une bonne et bien gratinée, faut pas la lâcher

On pourrait lui présenter PHILRAI, ils devraient bien s'entendre

Et en plus s'ils font des petits, je ne suis pas sûr qu'ils parleront, je crois plutôt qu'ils se mettront à braire

Portrait de Clara Onthebeach
3/novembre/2020 - 21h43

Marrant comme tous les lymphomes, les cancers, les embolies pulmonaires les fins de vie à 97 ans, les accidents de la route  se sont tous tous transformés en covid  selon les ordres de Véran si le patient décède en hôpital

D'où le rejet du privé qui ne marche pas dans leurs manipe politiques de chiffres de mensonge !!!!

aux armes citoyens ! Nous avons tous compris leurs objectifs de piétinement  des êtres humains !!!!!!!!!

 

Portrait de nina83
3/novembre/2020 - 20h46

Le virus a muté, il est beaucoup plus agressif..... des scientifiques en parlaient tout récemment, je me demande si on va un jour en voir la fin smiley les personnes les plus vulnérables vont payer le prix fort, soyons solidaires !

Portrait de Youpiland
3/novembre/2020 - 20h23

C'est vraiment N'IMPORTE QUOI .

Portrait de jarod.26
3/novembre/2020 - 20h22
Enfoirébis a écrit :

Comme on nous créer une fiction, je voudrais savoir qui va être l'acteur  et l'actrice qui vont nous sauver de ce virus.

bruce willis ! il sauve toujours le monde =)
Portrait de Enfoirébis
3/novembre/2020 - 19h39

Comme on nous créer une fiction, je voudrais savoir qui va être l'acteur  et l'actrice qui vont nous sauver de ce virus.

Portrait de bengalister
3/novembre/2020 - 17h30
Vigilence-nationale a écrit :

En train alors qu'il suffit de les mettre d'en la clinique d'en face ...

Quelle arnaque !

Oui ça faudra qu'on nous explique ce qui bloque puisque ça fait plusieurs qu'on entend ça, que le privé pourrait accueillir des patients.

Qu'est-ce qui bloque ?

le coût, le refus du privé, la complexité administrative, le refus du public a donné l'importance au privé ?

Portrait de renelle
3/novembre/2020 - 17h24
Mikhail63 a écrit :

Ce n'est pas spécifique à la France: les Belges le font aussi(le transfert vers l'Allemagne)

la semaine dernière la Belgique accueillait les malades des hauts de France

Portrait de renelle
3/novembre/2020 - 17h21

quand on entend nos politiques se rassurer en nous disant que toute l'Europe est touchée , la semaine dernière des hauts de France  c'était transfert de patients dans les hôpitaux belges maintenant on remet ça avec l'Allemagne comme au bon vieux temps (de mars)  mais on nous prend vraiment pour des imbéciles !!!!!!!qui a dit on sera prêt en cas de 2ème vague   je ne cite pas de nom  l'incompétent notoire   qui dirige le pays !!!!! bientôt c'est l'Italie ou l'Espagne qui va accueillir les malades .........

Portrait de Mikhail63
3/novembre/2020 - 16h14

Ce n'est pas spécifique à la France: les Belges le font aussi(le transfert vers l'Allemagne)

Portrait de Leon48Leon
3/novembre/2020 - 11h15 - depuis l'application mobile

Il a quel âge ? C’est quoi son parcours, son vécu ? Il faudrait des personnes d’expérience pour de telles responsabilités !

Portrait de mestoutou
3/novembre/2020 - 10h49

Liste des porte-parole du gouvernement français:

Castaner

Griveaux

Ndiaye

Attal

 

Portrait de Trouville Girl's
3/novembre/2020 - 10h04
Ste'ph a écrit :

le couvre feu implique que certains laisser passer (ballades, faire ses courses) ne sont plus possible à partir d'un certain horaire, donc oui.

Oui bien sur on fait les courses à 21H surtout en banlieue nord! MDR ceux qui traine dans la rue la nuit se foute du confinement et sont déjà en infraction alors le couvre feu lool

Portrait de MICMAH458
3/novembre/2020 - 10h01

Si même le porte-parole n'est pas au courant de ce qu'il doit rapporter, alors définitivement c'est le foutoir chez nos malins au pouvoir

Portrait de mestoutou
3/novembre/2020 - 09h56

Encore un dysfonctionnement de ce gouvernement, il est vrai que ce monsieur colérique (à voir lors d'une séance au gouvernement l'emportement sur un député adverse) n'est pas à la hauteur de sa tache, un amateur comme on dit...!

Portrait de Ste'ph
3/novembre/2020 - 09h55
Trouville Girl's a écrit :

Et vous croyez qu'un couvre feu sur un confinement va vider l'A15?

le couvre feu implique que certains laisser passer (ballades, faire ses courses) ne sont plus possible à partir d'un certain horaire, donc oui.

Portrait de Trouville Girl's
3/novembre/2020 - 09h51
Ste'ph a écrit :

Bah si... vu hier soir sous mes fenêtres (22h).

Et vu le  trafic de l'A15 que je vois au loin après 21h, y a pas que des gens qui rentrent du travail.

Il ne faut jamais sous estimez la bêtise humaine (surtout sur ce site)

 

Et vous croyez qu'un couvre feu sur un confinement va vider l'A15?

Portrait de Ste'ph
3/novembre/2020 - 09h48
Papeau a écrit :

Nous sommes déjà en confinement, alors instaurer un couvre-feu la nuit ne changera pas grand chose !

Je ne pense pas que quelqu'un a l'idée d'aller promener son chien à minuit !!  

Bah si... vu hier soir sous mes fenêtres (22h).

Et vu le  trafic de l'A15 que je vois au loin après 21h, y a pas que des gens qui rentrent du travail.

Il ne faut jamais sous estimez la bêtise humaine (surtout sur ce site)

 

Portrait de Trouville Girl's
3/novembre/2020 - 09h44

Cet abruti a lu le communiqué d'il y a deux semaines! Bienvenue en macronie!

Portrait de Trouville Girl's
3/novembre/2020 - 09h36
Papeau a écrit :

Nous sommes déjà en confinement, alors instaurer un couvre-feu la nuit ne changera pas grand chose !

Je ne pense pas que quelqu'un a l'idée d'aller promener son chien à minuit !!  

Ils ne savent plus quoi inventer pour s'agiter. Des nuls!

Portrait de Trouville Girl's
3/novembre/2020 - 09h35

De pire en pire,  On est censé déjà être en confinement (confinement bidon puisque les rues sont pleines)

Un couvre feu avec les mêmes motif d'autorisation de sortie que pour le confinement. Ce gouvernement est à la ramasse totale!!! Je plains vraiment les pauvres commerçants qui se font assassinés par des nuls pareils!

Portrait de Papeau
3/novembre/2020 - 09h35

Nous sommes déjà en confinement, alors instaurer un couvre-feu la nuit ne changera pas grand chose !

Je ne pense pas que quelqu'un a l'idée d'aller promener son chien à minuit !!