31/10 09:41

Confinement (Acte II) - La bronca des commerces de vêtements, jouets, livres, meubles... obligés de fermer alors que les supermarchés sont ouverts ! Vidéo

Les commerces jugés "non-essentiels" sont fermés en France et en particulier dans les centre villes alors que les supermarchés qui vendent de tout ont le droit de rester ouverts.  Cette dernière mesure a provoqué une bronca chez de nombreux commerçants, dont les libraires, furieux que de grandes enseignes restent ouvertes et de la concurrence des plateformes de vente en ligne.

Face à la polémique, la Fnac-Darty a annoncé vendredi fermer "l'ensemble des rayons culture" de ses magasins, "dans un souci de responsabilité". Et le gouvernement a annoncé dans la soirée que les rayons livres et culture des grandes surfaces alimentaires et spécialisées seraient "momentanément fermés dès ce soir", par "souci d'équité entre grandes surfaces et les librairies indépendantes". De nombreux commerces, comme ceux de vêtements et de jouets, s'alarment d'une fermeture pendant la période-clé précédant les fêtes de fin d'année.

La fédération des marchands de jouets a annoncé le dépôt d'un référé devant le Conseil d'Etat contre la vente de jouets dans les hypermarchés. Le ministre Bruno Le Maire dit comprendre "la colère des commerçants (...) d'autant plus que les fêtes de Noël approchent et que beaucoup ont constitué des stocks".

"C'est un vrai coup dur. Mais nous ne laisserons tomber personne. Nous apportons à ces commerces fermés un soutien économique massif, encore plus puissant que lors du premier confinement", a-t-il déclaré au Parisien de samedi. Des maires de villes moyennes, comme Perpignan, ou plus petites comme Brive ou Aubusson, ont pris des arrêtés, autorisant l'ouverture de commerces non-alimentaires. Ils ont argué, comme le maire de Brive, Frédéric Soulier, d'une "rupture d'égalité entre petits commerces et grandes et moyennes surfaces".

Plusieurs préfectures ont demandé aux maires en question de retirer leurs arrêtés.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de bonheur-25
31/octobre/2020 - 18h39
nibali a écrit :

Et si on faisait l'inverse ! On ferme les grandes surfaces et on laisse vivre les petits commerces de proximité.... 

impossible, il n'y a plus assez de commerces alimentaires dans les villes, il y a aurait 3h de queue pour une baguette ou un steak

Portrait de Mon bon Blaze
31/octobre/2020 - 16h49
nibali a écrit :

Et si on faisait l'inverse ! On ferme les grandes surfaces et on laisse vivre les petits commerces de proximité.... 

Pas con ça!

Portrait de lucieat
31/octobre/2020 - 16h29
nibali a écrit :

Et si on faisait l'inverse ! On ferme les grandes surfaces et on laisse vivre les petits commerces de proximité.... 

Et les villages qui n'ont aucun commerces, ils vont où faire leurs courses ? :  au supermarché de la ville d'à côté, pas la peine de faire des km pour trouver dans x endroits différends ce qu'on cherche, tout y est, pharmacie, bricolage, jardinerie, couches, vêtements, coiffeurs etc...  c'est malheureux, mais c'est comme ça et moi, ça me va bien.

Portrait de lucieat
31/octobre/2020 - 16h24

Avec toutes les mesures de sécurité que les magasins prennent, ils ont investi beaucoup d'argent pour, franchement, je trouve qu'on risque moins dans les boutiques que dans sa propre famille ou voir ses amis. S'il y a tant de cas, c'est de la faute des gens qui ne sont pas responsables, qui ont continué de faire la fête, le bistrot du coin, (où la patronne n'a jamais pu  faire comprendre aux piliers de bar du coin qu'il fallait s'écarter et mettre les masques)...de se réunir, le travail, les petits commerces vont trinquer alors que les Hypers et Amazon vont se gaver, ce n'est pas la bonne solution. Qu'on ferme bars et restaurants, à la rigueur, je comprend, on ne porte pas de masque pour manger, mais certains établissements ont fait de gros efforts pour séparer les tables avec des plexis, on devrait adapter au cas par cas après étude des lieux. mais les petits commerces qui ne voient que quelques clients par jour...franchement ...

Portrait de Nono75
31/octobre/2020 - 14h09
cbor33500 a écrit :

commentaires bidons

Commentaire de gilet jaune Trumpesque : tout ce qui ne va pas dans ton sens est forcément bidon alors que je n'ai pourtant écrit que des évidences.

Portrait de cbor33500
31/octobre/2020 - 13h39
Nono75 a écrit :

J'espère pour toi que tu n'auras pas à changer un joint de robinet ou de remplacer un fusible qui aura pété.

Au choix : rester dans le noir et sans eau pendant un mois ou bien claquer 200 balles pour l'intervention d'un plombier / électricien.

Quant au pressing c'est comme tout : j'imagine que tu ne passes pas trois heures dans le pressing à côtoyer 50 personnes à moins d'un mètre. Jusqu'à leur fermeture la plupart des bars devant lesquels je passaient encore opportunément ouverts (doivent peut être servir de la bouffe à certaines heures) étaient blindés, tables collées, clients idem, donc bon...

AU premier confinement les librairies pouvaient ouvrir avec commande en ligne et retrait en sans contact. J'imagine que c'est toujours possible non ? Les autres (jouets, etc.) ne peuvent pas s'adapter pour faire pareil ?

commentaires bidons

Portrait de Nono75
31/octobre/2020 - 12h38
cbor33500 a écrit :

Le gouvernement cherche bien le chaos. En quoi un magasin de bricolage vend-il des produits de 1ère nécessité? et les pressings ? Si beaucoup de maires prennent des arrêtés d'ouverture (qui ne seront pas appliqués), ils auront au moins le mérite de faire savoir au gouvernement qu'il y a bronca des commerçants dans les villes et qu'il doit reconsidérer sa liste. 

J'espère pour toi que tu n'auras pas à changer un joint de robinet ou de remplacer un fusible qui aura pété.

Au choix : rester dans le noir et sans eau pendant un mois ou bien claquer 200 balles pour l'intervention d'un plombier / électricien.

Quant au pressing c'est comme tout : j'imagine que tu ne passes pas trois heures dans le pressing à côtoyer 50 personnes à moins d'un mètre. Jusqu'à leur fermeture la plupart des bars devant lesquels je passaient encore opportunément ouverts (doivent peut être servir de la bouffe à certaines heures) étaient blindés, tables collées, clients idem, donc bon...

AU premier confinement les librairies pouvaient ouvrir avec commande en ligne et retrait en sans contact. J'imagine que c'est toujours possible non ? Les autres (jouets, etc.) ne peuvent pas s'adapter pour faire pareil ?

Portrait de seb2746
31/octobre/2020 - 11h22
Oh Yes It's Good a écrit :

Le gouvernement peut très certainement intervenir sur le commerce en ligne... (blocage des transactions). Maintenant, le problème est la définition de ce qui est ou n'est pas de première nécessité...

Enfin à partir du moment où ils veulent que l'économie continue à fonctionner presque normalement...

 

Bloquer des transactions légales ? non mais non quoi.

C'est contraire à toutes les lois et c'est même considéré comme un acte criminel.

Maintenant qu'amazon a fermé ses entrepôts Français (en respectant donc la loi), ça laisse 228 000 employés à la maison et un peu plus de 20 000 intérimaires au chômage, on va ptet arrêter les conneries à un moment, on parle quand même d'1 million d'emploi direct+indirect impacté...

Portrait de nibali
31/octobre/2020 - 11h17
GreenArrow a écrit :

Faut arrêter de râler et crier à l'incohérence à tout va au bout d'un moment. Si on fermait les supermarchés, comment on ferait nos courses alors ? Oui dans les grandes surface il y a tout (vêtement, hifi, culture etc), mais c'est quand même pas la faute du gouvernement ?

Si on laissait TOUT les commerces ouverts ça n'aurait rien d'un confinement, tout les gens iraient d'un coup dans les boutiques (alors que les 3/4 les boudes le reste de l'année et commandes sur internet). Comme le coup du sport, tout les gens qui se sont mis aux jogging durant le 1er confinement mais qui ont aussi vite disparu dès le dé-confinement.

 

Et si on faisait l'inverse ! On ferme les grandes surfaces et on laisse vivre les petits commerces de proximité.... 

Portrait de cbor33500
31/octobre/2020 - 11h16

Le gouvernement cherche bien le chaos. En quoi un magasin de bricolage vend-il des produits de 1ère nécessité? et les pressings ? Si beaucoup de maires prennent des arrêtés d'ouverture (qui ne seront pas appliqués), ils auront au moins le mérite de faire savoir au gouvernement qu'il y a bronca des commerçants dans les villes et qu'il doit reconsidérer sa liste. 

Portrait de GreenArrow
31/octobre/2020 - 10h51

Faut arrêter de râler et crier à l'incohérence à tout va au bout d'un moment. Si on fermait les supermarchés, comment on ferait nos courses alors ? Oui dans les grandes surface il y a tout (vêtement, hifi, culture etc), mais c'est quand même pas la faute du gouvernement ?

Si on laissait TOUT les commerces ouverts ça n'aurait rien d'un confinement, tout les gens iraient d'un coup dans les boutiques (alors que les 3/4 les boudes le reste de l'année et commandes sur internet). Comme le coup du sport, tout les gens qui se sont mis aux jogging durant le 1er confinement mais qui ont aussi vite disparu dès le dé-confinement.

 

Portrait de Oh Yes It's Good
31/octobre/2020 - 10h42
Wouhpïnaise a écrit :

Je les comprends parfaitement. Que le gouvernement prenne ses responsabilités en interdisant aux supermarchés de ne vendre autre chose que des produits de première nécessité. Ceci-dit il reste les commerces en ligne pour se procurer jouets, vêtements et autres.

Le gouvernement peut très certainement intervenir sur le commerce en ligne... (blocage des transactions). Maintenant, le problème est la définition de ce qui est ou n'est pas de première nécessité...

Enfin à partir du moment où ils veulent que l'économie continue à fonctionner presque normalement...

 

Portrait de GUETARY 64
31/octobre/2020 - 10h36

smileyepuis le début beaucoup d'incohérence !

 

Portrait de Wouhpïnaise
31/octobre/2020 - 10h25

Je les comprends parfaitement. Que le gouvernement prenne ses responsabilités en interdisant aux supermarchés de ne vendre autre chose que des produits de première nécessité. Ceci-dit il reste les commerces en ligne pour se procurer jouets, vêtements et autres.

Portrait de nantes55
31/octobre/2020 - 09h58

Ouvrons tous les commerces, laissons tous le monde travailler et nous seront confinés jusqu'au mois de juillet ou janvier 2022! et surtout laissons mourir nos compatriotes fragiles fautes de place dans les hôpitaux.

 

Portrait de jarod.26
31/octobre/2020 - 09h54
macron condamne les petits commerces
Portrait de Watch74
31/octobre/2020 - 09h53

Bah ouais vous inquiétez ou vous laissera faire de nouveau crédit à rembourser sur 1 ans en + du premier, pfff n'importe quoi.