29/10 21:15

Attaque à Nice - Jean-François Ricard, le procureur anti-terroriste : "Trois personnes sont décédées dont une femme de 60 ans qui a quasiment été décapitée avec un couteau de 17 cm dans l'Eglise"

21h10: Jean-François Ricard, le procureur national anti-terroriste s'exprime: "L'individu entre dans la gare de Nice à 6h47, et opère une modification vestimentaire. A 8h13, l'homme parcourt 400 mètres pour arrive devant la Basilique, arrive à 8h29, y reste environ une demi-heure et s'attaque à trois victimes .Il ressort des témoignages des primo arrivants, la police municipale, que cet homme s'est avancé vers eux de manière menaçante en criant Allah Akbar. Il est arrivé le 20 septembre en Italie à Lampedusa. L'enquête devra déterminer son parcours et les complicités.

 La première victime âgée de 60 ans a quasiment été décapitée et un homme a été également égorgée et un femme est décédée. On a retrouvé un Coran et deux téléphones. A proximité de l'assaillant a été retrouvé l'arme du crime : un couteau qui présentait une lame de 17 centimètres et un sac contenant des effets personnel et à coté deux couteaux non utilisé. Je rappelle que les faits se sont produits il y a quelques heures à peine. Il est donc évident que de nombreuses investigations sont encore en cours notamment afin de déterminer le déroulement du périple meurtrier ainsi que tous les éléments en en lien avec ce dernier."

 

18h38: Le plan Vigipirate est porté à son niveau le plus élevé en France à "Alerte Rouge Attentat" annonce Jean Castex

17h02: L'attaquant au couteau qui a tué trois personnes jeudi 29 octobre, dans la basilique Notre-Dame de Nice, est un Tunisien de 21 ans, arrivé en Europe par Lampedusa fin septembre et en France début octobre, a appris l'AFP de sources proches du dossier.

Cet homme, selon une « source locale proche du dossier », se nomme Brahim A. Non-demandeur d'asile en France, il était arrivé par Lampedusa fin septembre où il avait été mis en quarantaine par les autorités italiennes avant d'être visé par une obligation de quitter le territoire italien et laissé libre, a-t-on ajouté.

15h36: Le président, Emmanuel Macron, s'exprime à Nice, quelques heures après une attaque au couteau qui a fait trois mots.

"La France est attaquée"

"Je veux d'abord dire le soutien de la nation toute entière, aux catholiques. (...) Aujourd'hui, la nation toute entière se tient au côté de nos concitoyens catholiques."

"Tous les lieux de culte et les écoles vont être protégés"

"Nous passerons de 3 000 à 7 000 militaires sur notre sol dans le cadre de l'opération Sentinelle", tout en dénonçant "une attaque terroriste islamiste" à Nice.

"En France il n'y a qu'une communauté, c'est la communauté nationale. (...) Nous devons dans ces moments nous unir et ne rien céder à l'esprit de division."

15h03: La préfecture des Alpes Maritimes met en place une cellule d'aide psychologique "à l'échelle nationale par le ministère de la Santé. En cas de besoin, un numéro d’urgence est à votre disposition : 01 44 49 24 30".

14h58: Les anciens présidents Nicolas Sarkozy et François Hollande dénoncent un acte de "barbarie".

Nicolas Sarkozy appelle la France à "faire preuve d'une détermination sans faille" contre "les ennemis de la démocratie". De son côté, François Hollande affirme que "la démocratie est notre arme" face au "terrorisme islamiste".

Nicolas Sarkozy écrit sur Twitter: "L'extrême gravité de la situation exige des décisions fortes, immédiates et sans retour. (...) La France doit faire preuve d'une détermination sans faille et d'un grand sang-froid afin de ne pas tomber dans le piège dans lequel les ennemis de la démocratie veulent nous attirer".

François Hollande: "Une fois encore Nice est frappée par la barbarie, une fois encore la France est attaquée par le terrorisme islamiste. La démocratie est notre arme, elle sera toujours la plus forte face à ses ennemis. J’adresse toute ma solidarité aux familles des victimes et à tous les chrétiens"

14h57: L'identité de l'assaillant est toujours inconnue et il est encore hospitalisé. Mais au moment d'être neutralisé par la police municipale, l'agresseur a affirmé avoir 25 ans et s'appeler Brahim, avance l'AFP.

14h54: L'Arabie saoudite «condamne fermement» l'attaque survenue ce matin à Nice, a déclaré dans un communiqué le ministère des Affaires étrangères saoudien. 

«Le royaume rejette catégoriquement ces actes extrémistes, qui enfreignent toutes les religions», peut-on lire.

14h04: Le Président de la République Emmanuel Macron est sur place. Le chef de l'Etat s'entretient avec les forces de sécurité et de secours.

13h57: Le Président Emmanuel Macron vient d'arriver à Nice. Dans les prochaines minutes, il se rendra dans la Basilique Notre-Dame

13h24: Le point sur ce que l'on sait à la mi-journée

Trois personnes ont été tuées dans une attaque au couteau contre une église, jeudi à Nice, dont l’auteur a été interpellé, suscitant un choc en France à la veille d’un reconfinement pour lutter contre le Covid-19.

Cet attentat intervient moins de deux semaines après la décapitation d’un enseignant de collège, Samuel Paty, par un assaillant islamiste qui lui reprochait d’avoir montré à ses élèves des caricatures du prophète Mahomet.

Le président français Emmanuel Macron doit se rendre à Nice en fin de matinée. L’Union européenne a affiché jeudi sa «solidarité» avec la France et appelé à l’union contre «ceux qui répandent la haine».

Trois personnes ont été tuées, dont au moins une égorgée, et plusieurs blessées, dans la basilique Notre-Dame, en plein centre ville, selon un bilan de source policière.

L’agresseur, qui aurait une trentaine d’année, a été blessé lors de l’intervention de la police et transporté à l’hôpital. Selon le maire de Nice Christian Estrosi, il «n’a cessé de répéter en boucle devant nous +Allah Akbar+ alors qu’il était médicalisé sur place».

Le parquet antiterroriste a ouvert une enquête pour «assassinats et tentatives d’assassinat en relation avec une entreprise terroriste» et «association de malfaiteurs terroriste criminelle».

Les faits se sont déroulés à proximité d’une des artères les plus animées de la ville où de nombreux passants étaient venus faire de dernières courses avant le confinement.

A l’intérieur du périmètre, les forces sépciales du raid étaient déployées en nombre a pu constater un correspondant de l’AFP.

Le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, a annoncé sur Twitter la tenue d’une «réunion de crise», place Beauvau tandis que l’Assemblée nationale a décidé d’observer une minute de silence en solidarité à l’égard des victimes.

Le Premier ministre Jean Castex a quitté précipitamment l’Assemblée nationale pour s’y rendre également.

La Conférences des évêques de France (CEF), qui a qualifié d’acte «innommable» cette attaque, a annoncé que le glas sonnerait dans les églises de France à 15h00. Les chrétiens ne doivent devenir «une cible à abattre», a-t-elle déclaré.

«Trop c’est trop, il est temps maintenant que la France s’exonère des lois de la paix pour anéantir définitivement l’islamo-fascisme de notre territoire», a réagi M. Estrosi, demandant que «toutes les églises soient mises sous surveillance ou fermées, ainsi que tous les autres lieux de culte de la ville».

«Je condamne avec force l’attentat terroriste qui s’est produit près de la basilique Notre-Dame de Nice. En signe de deuil et de solidarité avec les victimes et leurs proches, j’appelle les musulmans de France à annuler toutes les festivités de la fête du Mawlid», a indiqué le CFCM dans un communiqué.

Nice a déjà été endeuillée par un attentat le 14 juillet 2016 sur la promenade des Anglais qui avait fait 86 morts. Mohamed Lahouaiej-Bouhlel, un Tunisien de 31 ans, avait fauché au volant d’un camion de location enfants, familles nombreuses et touristes étrangers, en 4 minutes, avant d’être abattu par les forces de l’ordre.

Les trois morts de l’attaque dans la basilique portent à 262 le nombre de victimes d’attentats en France depuis 2015.

13h20: Le Vatican a condamné jeudi l’agression au couteau qui a fait trois morts dans une église de Nice (sud-est de la France), affirmant que « le terrorisme et la violence ne peuvent jamais être acceptés ».

« C’est un moment de douleur dans une période de confusion. Le terrorisme et la violence ne peuvent jamais être acceptés », indique un communiqué du porte-parole du Vatican, Matteo Bruni.

« Le pape est informé de la situation et est proche à la communauté catholique en deuil », ajoute le communiqué.

« Il prie pour les victimes et leurs proches, pour que cesse la violence, pour que l’on puisse de nouveau nous regarder comme des frères et soeurs et non pas comme des ennemis, pour que le peuple français bien-aimé puisse réagir uni au mal avec le bien », conclut Matteo Bruni.

13h07: Que signifie plan Vigipirate au niveau "urgence attentat" ?

Le niveau « urgence attentat » est le niveau le plus haut du plan vigipirate, le dispositif français de lutte contre le terrorisme.Il peut être mis en place à la suite immédiate d’un attentat ou si un groupe terroriste identifié et non localisé entre en action.

Ce niveau est mis en place pour une durée limitée : le temps de la gestion de crise. Il permet notamment d’assurer la mobilisation exceptionnelle de moyens, mais aussi de diffuser des informations susceptibles de protéger les citoyens dans une situation de crise.

12h49: La sécurité des bâtiments, transports et lieux publics, protégés par le plan vigipirate en France, va être portée au niveau « urgence attentat » après l’attaque contre une église à Nice, dans le sud-est de la France, a annoncé jeudi le Premier ministre français Jean Castex.

Le niveau « urgence attentat » est le niveau le plus haut du plan vigipirate, le dispositif français de lutte contre le terrorisme.

Il peut être mis en place à la suite immédiate d’un attentat ou si un groupe terroriste identifié et non localisé entre en action. Ce niveau est mis en place pour une durée limitée : le temps de la gestion de crise. Il permet notamment d’assurer la mobilisation exceptionnelle de moyens, mais aussi de diffuser des informations susceptibles de protéger les citoyens dans une situation de crise.

Fustigeant un attentat « ignoble » perpétré en plein coeur de Nice, dans le sud-est de la France, où trois personnes « ont été assassinés à l’arme blanche dans des circonstances abjectes », le chef du gouvernement a assuré que « la réponse du gouvernement sera(it) ferme implacable et immédiate ».

Il a estimé que cette « attaque aussi lâche que barbare » « endeuill(ait) le pays tout entier » et « frapp(ait) la communauté catholique à dessein et en plein coeur ».

Trois personnes, dont un sacristain, ont été tuées lors de cette attaque, dont l’auteur a été interpellé, suscitant un choc en France à la veille d’un reconfinement pour lutter contre le Covid-19 et à quelques jours de la fête catholique de la Toussaint. Le chef de l’Etat Emmanuel Macron a décidé de se rendre sur place.

12h40: Depuis l'Assemblée nationale, le Premier ministre Jean Castex a tenu à saluer l'action des forces de l'ordre après l'attaque survenu à Nice. "Je salue leur courage et leur sang froid", a-t-il déclaré. 

"Cette attaque aussi large que barbare endeuille le pays tout entier", a-t-il ajouté.

Un nouveau conseil de défense, présidé par Emmanuel Macron, aura lieu demain matin à l'Elysée. Le plan Vigipirate relevé au niveau "urgence attentat" partout en France, annonce Jean Castex

12h38: Selon Europe 1, le ministre de l'intérieur a adressé un télégramme à tous les préfets pour leur demander le "renforcement de la surveillance des lieux de culte après l'attaque au couteau de Nice". D'après nos confrères, le gouvernement vient également d'activer l'état d'urgence attentat.

12h22: Le glas sonnera à 15h00 dans les églises de France, annonce la Conférence des évêques

11h55: Le maire de Cannes annonce la "mise en berne des drapeaux en hommage aux victimes" et le déploiement de "dispositions de vigilance et surveillance des églises et autres lieux de culte comme nous renforcerons la sécurité de nos écoles dès lundi, jour de la rentrée scolaire".

11h51: Le chef du gouvernement italien Giuseppe Conte a dénoncé « une vile attaque » après une agression au couteau qui a fait trois morts dans une église de Nice (sud-est de la France).

« La vile attaque qui s’est produite à Nice n’ébranle pas le front commun en défense des valeurs de liberté et de paix. Nos certitudes sont plus fortes que le fanatisme, la haine et la terreur », a-t-il écrit sur son compte Twitter.

M. Conte a en outre exprimé sa solidarité « aux familles des victimes et à nos frères français ».

Le chef de la diplomatie italienne Luigi Di Maio a lui aussi exprimé « ses profondes condoléances à la suite de l’attentat barbare à Nice »

« L’Italie rejette toute forme d’extrémisme et reste aux côtés de la France dans la lutte contre le terrorisme et tout radicalisme violent », a assuré M. Di Maio sur Twitter.

Trois personnes ont été tuées, dont une au moins égorgée, jeudi à Nice, lors d’une attaque au couteau dans une église dont l’auteur a été interpellé, selon des sources policières.

11h47: "L'OGC Nice a été saisi d’effroi en apprenant l’attaque survenue ce matin dans le centre-ville de Nice", déclare le club sur Twitter

11h45: Le Président Emmanuel Macron a quitté il y a quelques minutes la place Beauvau. Le chef de l'Etat va se rendre à Nice.

11h37: Blessé par balle lors de sa neutralisation par les forces de l'ordre, l'assaillant a été médicalisé sur place et transporté à l'hôpital. Il vient d'être admis en service de réanimation, selon les informations de Nice Matin.

11h17: Un "acte innommable", "les chrétiens ne doivent pas devenir un symbole à abattre" , déclare l'Eglise catholique.

"Nous sommes émus, très touchés et dans une sorte de sidération devant ce genre d'acte innommable", a déclaré à l'AFP le père Hugues de Woillemont, le porte-parole de la CEF. "Il y a une urgence à combattre cette gangrène qu'est le terrorisme, de la même façon qu'il y a urgence à mettre en place de manière concrète une fraternité dans notre pays", a-t-il ajouté. 

11h11: "J'ai demandé à ce que toutes les églises soient fermées, que tous les lieux de cultes soient fermés, que tous les lieux publics où une inquiétude peut règner, les crèches ou autres, soient fermées pour l'instant", a déclaré le maire de Nice Christian Estrosi. "Nous avons besoin de renforts importants pour sécuriser l'ensemble de la cité, rassurer la population niçoise", a-t-il ajouté.

11h08: LE POINT SUR CE QUE L'ON SAIT A 11h

Trois personnes ont été tuées, dont deux dans une église, jeudi en plein coeur de Nice lors d'une attaque au couteau dont l'auteur a été interpellé, suscitant le choc en France à la veille d'un reconfinement pour lutter contre le Covid-19.

Le président français Emmanuel Macron doit se rendre sur les lieux en fin de matinée.

Deux personnes, un homme et une femme, ont été tuées dans l'église Notre-Dame, en plein centre de cette ville de la Côte d'Azur, selon des sources policières. Une troisième grièvement blessée, a réussi à fuir vers un bar, mais est également décédée, selon des sources policières.

Le parquet antiterroriste a ouvert une enquête pour «assassinat et tentative d'assassinat en relation avec une entreprise terroriste» et «association de malfaiteurs terroriste criminelle».

Les faits se sont déroulés vers 9H00 près de l'église Notre-Dame, a proximité d'une des artères les plus animées de la ville.

De nombreux policiers et pompiers étaient présents sur place, a constaté un correspondant de l'AFP présent juste à l'extérieur du périmètre de sécurité, à quelques dizaines de mètres de l'église. Il a pu voir les pompiers emporter un corps sur un brancard dans une ambulance.

«La situation est sous contrôle il ne faut pas paniquer», a indiqué la police sur place. «Les détonations que vous entendez sont provoqués par le Raid, des services de déminage», a ajouté Florence Gavello, porte-parole de la police.

L'agreseur a été blessé lors de l'intervention de la police et transporté à l'hôpital, selon une source policière.

Le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, a annoncé sur Twitter la tenue d'une «réunion de crise», place Beauvau tandis que l'Assemblée nationale a décidé d'observer une minute de silence en solidarité à l'égard des victimes.

Le Premier ministre Jean Castex a quitté précipitamment l'Assemblée nationale pour s'y rendre également.

«Trop c'est trop, il est temps maintenant que la France s'exonère des lois de la paix pour anéantir définitivement l'islamo-fascisme de notre territoire», a ajouté M. Estrosi, demandant que «toutes les églises soient mises sous surveillance ou fermées, ainsi que tous les autres lieux de culte de la ville».

«Je ne peux que condamner avec force la lâcheté de ce geste contre des personnes innocentes», a déclaré dans un communiqué à l'AFP Abdallah Zekri, délégué général du Conseil français du culte musulman (CFCM), après cette attaque qui survient moins de deux semaines après la décapitation d'un enseignant, Samuel Paty, à Conflans-Sainte-Honorine, dans les Yvelines.

Nice a déjà été endeuillée par un attentat le 14 juillet 2016 sur la promenade des Anglais qui avait fait 86 morts. Mohamed Lahouaiej-Bouhlel, un Tunisien de 31 ans, avait fauché au volant d'un camion de location enfants, familles nombreuses et touristes étrangers, en 4 minutes, avant d'être abattu par les forces de l'ordre.

10h56: Le Conseil français du culte musulman déclare qu'il "condamne avec force l’attentat terroriste qui s’est produit près de la basilique Notre-Dame de Nice".

"En signe de Deuil et de solidarité avec les victimes et leurs proches, j’appelle les musulmans de France à annuler toutes les festivités de la fête du Mawlid".

10h47: Christian Estrosi, maire de Nice, réagit sur Twitter:

"Bouleversé par les 3 victimes dont 2 décédées a l’intérieur de la Basilique Notre-Dame et notamment le gardien si apprécié par les paroissiens. Nice a payé un trop lourd tribu au même titre que notre pays depuis quelques années. J’appelle à l’unité des Niçois. 13 jours après Samuel Paty, notre pays ne peut plus se contenter des lois de la paix pour anéantir l’islamo fascisme. J’ai eu le Président de la République au téléphone qui m’a temoigné ses remerciements a la

préfecture et à l’ensemble des forces de l’ordre et m’a demandé de transmettre aux Niçois, vers lesquels il se rendra en fin de matinée, tout son soutien.

10h46: Le raid et la BRI continuent à explorer l'intérieur de la cathédrale, indique Nice Matin. "Des détonations continuent de retentir régulièrement: ils sont accompagnés d'une équipe de démineurs, qui procèdent aux dernières levées de doute." expliquent nos confrères.

10h38: "Mes premières pensées vont aux victimes et à leurs proches touchées par cette horrible attaque. Les Niçoises et les Niçois, ainsi que son Maire peuvent compter sur le soutien de la Ville de Paris", déclare la maire de Paris, Anne Hidalgo, sur Twitter.

10h35: Le Président Emmanuel Macron va se rendre sur place en fin de matinée

10h33: "L’accélération dramatique des actes de guerre islamistes contre nos concitoyens et notre pays impose à nos dirigeants une réponse globale visant à l’éradication de l’islamisme de notre sol", déclare Marine Le Pen sur Twitter

10h27: LE POINT SUR LA SITUATION A 10h30:

Au moins trois personnes ont été tuées, dont une au moins égorgée, et plusieurs autres ont été blessées jeudi dans le centre de Nice lors d’une attaque au couteau dont l’auteur a été interpellé, a-t-on appris de sources gouvernementales et policières.

Les faits se sont déroulés vers 9H00 près de l’église Notre-Dame, en plein coeur de Nice, a-t-on ajouté de source policière.

De nombreux policiers et pompiers étaient présents sur place, a constaté un correspondant de l’AFP présent juste à l’extérieur du périmètre de sécurité, à quelques dizaines de mètres de l’église. Il a pu voir les pompiers emporter une personne sur un brancard dans une ambulance. La circulation du tramway a été arrêtée dans cette zone très fréquentée.

« La situation est sous contrôle il ne faut pas paniquer », a indiqué la police sur place. « Les détonations que vous entendez sont provoqués par le Raid, des services de déminage », a ajouté Florence Gavello, porte-parole de la police.

« Une attaque au couteau, l’assaillant a été interpellé », a indiqué à l’AFP une porte-parole de la mairie de Nice.

Le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, a annoncé sur Twitter la tenue d’une « réunion de crise », place Beauvau tandis que l’Assemblée nationale a décidé d’observer une minute de silence en solidarité à l’égard de la ou des victimes évidemment de l’ensemble de ses proches.

Le président Emmanuel Macron doit rejoindre la cellule de crise à 10H30. Le Premier ministre Jean Castex a quitté précipitamment l’Assemblée nationale pour s’y rendre également.

10h20: Le président français Emmanuel Macron rejoint dans quelques minutes la cellule de crise mise en place au ministère de l'Intérieur, après l'attaque au couteau à Nice. Le Premier ministre est également en train de s'y rendre.

10h17: Le parquet national antiterroriste vient d'être saisi, annonce CNEWS. Une enquête de flagrance à été ouverte pour assassinat en relation avec une entreprise terroriste, tentative d'assassinat en relation avec une entreprise terroriste et association  de malfaiteurs terroriste criminelle.

L'enquête a été confiée a la Direction centrale de la Police judiciaire (DCPJ) et a la Direction générale de la Sécurité intérieure (DGSI).

10h14: Le bilan de l'attaque au couteau de Nice s'est une nouvelle fois aggravé ce jeudi matin, et passe à trois morts, selon une source policière à BFMTV.

Plusieurs blessés sont également à déplorer, mais leur nombre reste encore inconnu.

10h13: La piste d'un deuxième assaillant est écartée 

10h12: Sur Twitter, le Ministère de l'Intérieur indique: "Un événement grave a eu lieu à l'église Notre-Dame à Nice. Les forces de sécurité et de secours sont sur place. Évitez le secteur et suivez les consignes des autorités

10h09: En raison de l'attaque au couteau survenue à Nice, Jean Castex annonce qu'il quitte l'Assemblée nationale et rejoint la cellule de crise place Beauvau

10h06: L'auteur de l'attaque au couteau à Nice a été interpellé par les forces de l'ordre, et selon des informations de BFMTV, il est blessé et a été transporté à l'hôpital.

09h59: "De nouveaux coups de feu viennent de retentir - Sept à huit coups de feu viennent d'être de nouveau entendu il y a quelques secondes", indique Nice Matin

09h53: Deux morts et plusieurs blessés selon un nouveau bilan évoqué par BFMTV et CNews

09h46: Pour le maire de Nice Christian Estrosi, "tout laisse supposer à un attentat terroriste au sein de la basilique Notre-Dame"

09h44: Le maire de Nice Christian Estrosi annonce que "l'auteur d'une attaque à l'arme blanche dans le secteur Notre Dame a été interpellé"

09h40: "Une opération de police est en cours. Évitez le secteur et suivez les consignes. Après avoir eu le maire de Nice Christian Estrosi, je préside une réunion de crise au Ministère de l’Intérieur", a déclaré le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin sur Twitter

09h37: L'attaque à Nice s'est produite à 9h près de la basilique Notre-Dame - Un mort et plusieurs blessés

09h36: "Des événements très graves se déroulent actuellement près de l’église Notre dame de Nice. Soutien aux forces de sécurité. Évitez le secteur !", a déclaré Eric Ciotti sur Twitter.

09h33: Selon BFMTV, il y a un mort et plusieurs blessés dans une attaque au couteau qui s'est produite à proximité de l'église Notre-Dame

09h32: Coups de feu et panique en centre ville à Nice après 9h ce matin (Nice Matin)




Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Alekine_Brun
30/octobre/2020 - 11h07
Franck64 a écrit :

Les musulmans ne condamnent pas ces attentats ou très peu , il faut bien le comprendre et en tirer les conclusions qui s imposent .....

C'est même pire, chez Praud, un iman disait qu'ils étaient les victimes des attentats et surtout eux.

Mais je n'ai pas vu d'Iman tué par les terroristes, mais j'ai vu un curé et des fidèles.

Toujours à se victimiser, j'ai été outré.

Et le pire, c'est que c'est un iman qui serait républicain...

Portrait de Franck64
30/octobre/2020 - 10h57

Les musulmans ne condamnent pas ces attentats ou très peu , il faut bien le comprendre et en tirer les conclusions qui s imposent .....

Portrait de Sorj
30/octobre/2020 - 07h22
popeye55 a écrit :

Oui je me pose des questions sur l'islam et le coran dont 5 versets appellent clairement à tuer. Pensez-vous que ce soit compatible des valeurs républicaines de la France ? Que pensez-vous des propos de l'ex1er ministre malasien qui appelle à tuer des millions de français, ou de ceux d'Erdogan ?

(Pour info je ne suis pas non plus du RN, mais je commence à être particulièrement remonté contre ceux qui soutiennent le communautarisme islamique)

Cette déclaration est très importante, à ce détail près : c’est bien aux « musulmans » qu’il s’adresse, pas aux « islamistes ». 

On est bien d’accord ?

CQFD

Portrait de sibel430
30/octobre/2020 - 05h22
popeye55 a écrit :

Oui je me pose des questions sur l'islam et le coran dont 5 versets appellent clairement à tuer. Pensez-vous que ce soit compatible des valeurs républicaines de la France ? Que pensez-vous des propos de l'ex1er ministre malasien qui appelle à tuer des millions de français, ou de ceux d'Erdogan ?

(Pour info je ne suis pas non plus du RN, mais je commence à être particulièrement remonté contre ceux qui soutiennent le communautarisme islamique)

Moi non plus je n'ai voté RN ou FN, mais à un moment continué à voter pour ceux qui nous ont mis dans cette mouise totale sous la coupe de cette Europe mondialiste, ça revient à du suicide . Sans parler que pour moi, le résultat des 2 dernières élections ont été faussées et cette fois ci on ne m'y reprendra plus .

Portrait de sibel430
30/octobre/2020 - 05h18

Cet enfoiré suite à son acte de guerre devrait être jugé par un tribunal de guerre et fusillé .

Portrait de popeye55
29/octobre/2020 - 23h56
seb2746 a écrit :

Oui oui bien entendu, je suis contre les islamistes terroristes mais j'en suis un aussi, logique 0.

De gauche, je dois certainement prendre ça pour une insulte du coup... ok Mitterrand était "sympa" (Arlette aussi, elle me manque lors des élections) mais de là à avoir sa photo, non quoi.

On voit surtout que l'amalgame est important ici (et grave), tu défend un minimum les musulmans (qui n'ont rien demandés) donc t'es un terroriste comme "eux" car ce sont "tous" des terroristes selon certains ici... encore aucune logique.

Et pour Mélenchon, il fait ce qu'il veut, je vote pas pour lui de toute façon, tant qu'il emm.... Macron et le RN, ça me fais rire.

Oui je me pose des questions sur l'islam et le coran dont 5 versets appellent clairement à tuer. Pensez-vous que ce soit compatible des valeurs républicaines de la France ? Que pensez-vous des propos de l'ex1er ministre malasien qui appelle à tuer des millions de français, ou de ceux d'Erdogan ?

(Pour info je ne suis pas non plus du RN, mais je commence à être particulièrement remonté contre ceux qui soutiennent le communautarisme islamique)

Portrait de seb2746
29/octobre/2020 - 23h41
popeye55 a écrit :

C'est à cause d'islamo-gauchistes comme vous qu'on en est arrivé là. Même Mélenchon qui a participé à la manifestation avec les islamistes n'oserait plus tenir les propos de ce message mais également des suivants.

Oui oui bien entendu, je suis contre les islamistes terroristes mais j'en suis un aussi, logique 0.

De gauche, je dois certainement prendre ça pour une insulte du coup... ok Mitterrand était "sympa" (Arlette aussi, elle me manque lors des élections) mais de là à avoir sa photo, non quoi.

On voit surtout que l'amalgame est important ici (et grave), tu défend un minimum les musulmans (qui n'ont rien demandés) donc t'es un terroriste comme "eux" car ce sont "tous" des terroristes selon certains ici... encore aucune logique.

Et pour Mélenchon, il fait ce qu'il veut, je vote pas pour lui de toute façon, tant qu'il emm.... Macron et le RN, ça me fais rire.

Portrait de falko
29/octobre/2020 - 23h31

Si l'etat n'impose pas la loi partout en france a coup sur ça sera oeil pour oeil et dent pour dent.C'est juste un question de temps pour que ça arrive.Macron n'est pas celui qui va metre de l'ordre si non ça se serait.Je crains pour les etrangers de confession musulmane car ils vont tous payer pour une minorite.

Portrait de popeye55
29/octobre/2020 - 22h53
seb2746 a écrit :

Ca marche dans les 2 sens, si demain vous mettez des femmes voilées à un hommage pour cet home, vous allez dire que c'est une provocation et un NON-respect du défunt...

Il y avait des musulmans dans les marches et hommages dont plusieurs milliers de professeurs, juste qu'ils n'avaient pas la barbe de 2 mètres et une ceinture d'explosifs autour d'eux comme vous voudriez le voir...

C'est à cause d'islamo-gauchistes comme vous qu'on en est arrivé là. Même Mélenchon qui a participé à la manifestation avec les islamistes n'oserait plus tenir les propos de ce message mais également des suivants.

Portrait de L'Afrance
29/octobre/2020 - 22h39

mobile.twitter.com/Ade_brb16/status/1321745428111568896

twitter.com/Ibliss1er/status/1318449615004459009

streamable.com/6ovhvu

Portrait de Rachmaninoff06
29/octobre/2020 - 21h41
J.t-m.m' a écrit :

Et après, ça sera quoi ?

On n'a pas à se coucher devant ces cons. C'est la base.

J'aurais tendance à être d'accord, mais notre avis changerait littéralement si l'un de nos proches était l'une de ces pertes. Et ça, c'est aussi la base.Donc que doit-on faire ? Subir ? S'il y a une solution "miracle" qui éviterait de tels massacres, sans enfreindre nos principes, je suis évidemment partant.

Portrait de Rachmaninoff06
29/octobre/2020 - 21h23

Profondément républicain, Niçois et français dans le coeur et l'âme, né en Arabie Saoudite, de parents Siciliens / Iraquien, et en plus chrétien, un beau bordel. Lors de tels événement, je mets ma logique politique et républicaine de côté et, malgré le fondement même de la liberté d'expression qui autorise la diffusion de telles caricatures, je me pose la question suivante :  Pensons-nous réellement aux morts, à ces pauvres personnes qui ont perdu la vie face à des fous, des radicaux ? (et qu'on ne me fasse pas le coup de l'amalgame) Déroger à un de nos principes, en évitant de publier ces caricatures, ne permettrait-il pas d'éviter des morts malheureuses ?  La perte de compatriotes vaut elle la défense d'un principe ?  Honnêtement, je n'en suis pas sûr. Les conséquences vont être de plus en plus désastreuses, et un contrôle de l'immigration n'y fera strictement rien. La folie est remplaçable, et des succédanés il y en a à foison.

Portrait de liege
29/octobre/2020 - 20h18

Ami français courage  ... les belges sont avec vous !

Portrait de LESVEAUX
29/octobre/2020 - 18h49
Caro3ine a écrit :

Un attentat aussi a été évité en Avignon, mais là il sagirait de l'extreme-droite. Generation identitaire.

Très très bronzé ton identitaire vu la photo qui circule

Portrait de L'Afrance
29/octobre/2020 - 18h19
lechti59 a écrit :

Bravo.Il ne faut pas se laisser marcher dessus mais les rotomontades n'ont jamais rien arrangé.Il faut exiger le respect de la laïcité dans notre pays mais les invectives adressées au monde entier seront finalement contre-productives.

C'est le monde qui nous invective, c'est Erdogan qui traite Macron de débile, inversion accusatoire

Portrait de L'Afrance
29/octobre/2020 - 18h18
geneve a écrit :

Ces assassins sont des gens inintelligents qu'il faut arrêter d'exciter... On se croit supérieur à tout le monde, on parle de la "liberté d'expression", on est content... et il y a des gens qui meurent à cause de ça, des chrétiens aujourd'hui, qui allaient simplement faire une prière dans une Cathédrale et qui sont morts, victimes de la barbarie d'un débile.

N'est-il pas temps de se calmer ? On a une pandémie qui, actuellement, met notre pays dans une pagaille monstre, des gens se demandent s'ils vont pouvoir garder leur entreprise, leur emploi... Alors arrêtons de se prendre pour les maîtres du monde avec notre liberté d'expression, et essayons seulement... de sauver notre vie !

 
 

En se soumettant on perd nos vies, ça sera  juste plus long, retardant l'inexorable, ils font 3x plus d'enfants que nous, parfois il faut avoir le courage de faire face à la Vérité 

Portrait de lechti59
29/octobre/2020 - 18h04
geneve a écrit :

Ces assassins sont des gens inintelligents qu'il faut arrêter d'exciter... On se croit supérieur à tout le monde, on parle de la "liberté d'expression", on est content... et il y a des gens qui meurent à cause de ça, des chrétiens aujourd'hui, qui allaient simplement faire une prière dans une Cathédrale et qui sont morts, victimes de la barbarie d'un débile.

N'est-il pas temps de se calmer ? On a une pandémie qui, actuellement, met notre pays dans une pagaille monstre, des gens se demandent s'ils vont pouvoir garder leur entreprise, leur emploi... Alors arrêtons de se prendre pour les maîtres du monde avec notre liberté d'expression, et essayons seulement... de sauver notre vie !

 
 

Bravo.Il ne faut pas se laisser marcher dessus mais les rotomontades n'ont jamais rien arrangé.Il faut exiger le respect de la laïcité dans notre pays mais les invectives adressées au monde entier seront finalement contre-productives.

Portrait de Bien Fait
29/octobre/2020 - 17h59

On a bien inscrit le principe de précaution dans la Constitution non ? Donc suppression totale de tout immigration musulmane, renvoi de tous les extrémistes musulmans fichés S, fermeture des 500 mosquées islamistes. Pour commencer.

Si le gouvernement ne le fait pas, d'autres s'en chargeront à sa place et cela deviendra incontrôlable. Et on n'a pas besoin de ca en ce moment...

Portrait de Caro3ine
29/octobre/2020 - 17h58

Un attentat aussi a été évité en Avignon, mais là il sagirait de l'extreme-droite. Generation identitaire.

Portrait de Wouhpïnaise
29/octobre/2020 - 17h42

Acte absolument ignoble et, qui plus est, perpétré dans une église !!!! C'est clairement la religion chrétienne qui a été ciblée. Overdose de ces saloperies de ravagés du cerveau islamistes !!!! smiley

Portrait de Martel688
29/octobre/2020 - 17h40

Ras le bol des discours habituels.

Ces gens sont incompatibles avec nos modes de vie.

Qu' ils partent!

ça finira forcement tres mal.....

Portrait de unbruitquicourt
29/octobre/2020 - 17h37

Macron et tout les gens qui ont voté pour lui sont complices !

Portrait de djbaxter
29/octobre/2020 - 17h23

Expulser des clandestins, c'est sauver des vies en France. Une preuve de plus qui s'ajoutera aux autres accumulées depuis 2015.

Portrait de seb2746
29/octobre/2020 - 17h21
lecroco a écrit :

Seb ou tu fais partie de cette communauté, ou tu es un gaucho de la pire espèce avec ta façon systématique de leur trouver des excuses. Il n'y a aucune excuse a qui égorge une femme dans une église. Il n'y a que la loi du talion.

J'ai excusé qui ?

J'ai rien excusé, je suis même pour qu'il y reste... (ou qu'il y ait un souci technique dans la salle d'op).

Portrait de seb2746
29/octobre/2020 - 17h19
unbruitquicourt a écrit :

Mais comment un islamiste ,comme toi ,qui écrit ta haine pour la France tout les jours et même souvent plusieurs fois par jours ne peut il pas être banni ? 

A part être un des fameux modérateurs anonymes ,je ne vois pas !

La haine de quoi ?Je répond juste à un commentaire biaisé, ce serait sur des juifs ou des musulmans ce serait idem.

En quoi dire qu'il y a des professeurs musulmans dans l'EN et qu'ils étaient dans les hommages est une provocation à la haine ?...

Et l'insulte d'Islamiste dans le sens de "terroriste" vu vos différents commentaires, c'est légalement punissable. (et surtout que je suis un "bon chrétien bien blanc" avec une mère au RN malheureusement (non c'est pas Marine)).

Portrait de lecroco
29/octobre/2020 - 17h18
seb2746 a écrit :

Ca marche dans les 2 sens, si demain vous mettez des femmes voilées à un hommage pour cet home, vous allez dire que c'est une provocation et un NON-respect du défunt...

Il y avait des musulmans dans les marches et hommages dont plusieurs milliers de professeurs, juste qu'ils n'avaient pas la barbe de 2 mètres et une ceinture d'explosifs autour d'eux comme vous voudriez le voir...

Seb ou tu fais partie de cette communauté, ou tu es un gaucho de la pire espèce avec ta façon systématique de leur trouver des excuses. Il n'y a aucune excuse a qui égorge une femme dans une église. Il n'y a que la loi du talion.

Portrait de lecroco
29/octobre/2020 - 17h15
geneve a écrit :

Ces assassins sont des gens inintelligents qu'il faut arrêter d'exciter... On se croit supérieur à tout le monde, on parle de la "liberté d'expression", on est content... et il y a des gens qui meurent à cause de ça, des chrétiens aujourd'hui, qui allaient simplement faire une prière dans une Cathédrale et qui sont morts, victimes de la barbarie d'un débile.

N'est-il pas temps de se calmer ? On a une pandémie qui, actuellement, met notre pays dans une pagaille monstre, des gens se demandent s'ils vont pouvoir garder leur entreprise, leur emploi... Alors arrêtons de se prendre pour les maîtres du monde avec notre liberté d'expression, et essayons seulement... de sauver notre vie !

 
 

Discours de soumission et de lâcheté. C'est avec des gens comme vous que ces salauds vont gagner

Portrait de geneve
29/octobre/2020 - 17h14
tigerbalm75 a écrit :

j'aurais pas aimé être un de tes amis lors de la dernière guerre...ta lâcheté  n'a aucune excuse ! on pourrait effectivement transiger s'il y avait égalité de traitement dans les pays musulmans.

Existe t'il une église en Arabie Saoudite ?

Et comment sont traité les chrétiens, les athées, les apostats, les juifs, les homosexuels dans les pays du maghreb ?

ces assassins sont pour la majorité des migrants analphabètes et endoctrinés, soumis corps et âmes à l'islam donc stp de grâce. 

Comme c'est facile de montrer ses biscotos derrière son ordi... "Ma lâcheté n'a aucune excuse"... J'hallucine !!! Qu'aurai-je fait pendant la guerre ? Sûrement la même chose que vous.

La France est-elle le gendarme du monde ? Non ! Que fait l'Europe ? Rien ! Alors, comme des grands, on va régler tous les problèmes tous seuls...  Ah ! non, j'oubliais, il y a toute une armée derrière son ordinateur ?

Allez demander aux innocents qui sont morts ce matin dans une Cathédrale où ils étaient juste venus prier...

   
Portrait de tigerbalm75
29/octobre/2020 - 17h02
geneve a écrit :

Ces assassins sont des gens inintelligents qu'il faut arrêter d'exciter... On se croit supérieur à tout le monde, on parle de la "liberté d'expression", on est content... et il y a des gens qui meurent à cause de ça, des chrétiens aujourd'hui, qui allaient simplement faire une prière dans une Cathédrale et qui sont morts, victimes de la barbarie d'un débile.

N'est-il pas temps de se calmer ? On a une pandémie qui, actuellement, met notre pays dans une pagaille monstre, des gens se demandent s'ils vont pouvoir garder leur entreprise, leur emploi... Alors arrêtons de se prendre pour les maîtres du monde avec notre liberté d'expression, et essayons seulement... de sauver notre vie !

 
 

j'aurais pas aimé être un de tes amis lors de la dernière guerre...ta lâcheté  n'a aucune excuse ! on pourrait effectivement transiger s'il y avait égalité de traitement dans les pays musulmans.

Existe t'il une église en Arabie Saoudite ?

Et comment sont traité les chrétiens, les athées, les apostats, les juifs, les homosexuels dans les pays du maghreb ?

ces assassins sont pour la majorité des migrants analphabètes et endoctrinés, soumis corps et âmes à l'islam donc stp de grâce. 

Portrait de sibel430
29/octobre/2020 - 16h50
geneve a écrit :

Ces assassins sont des gens inintelligents qu'il faut arrêter d'exciter... On se croit supérieur à tout le monde, on parle de la "liberté d'expression", on est content... et il y a des gens qui meurent à cause de ça, des chrétiens aujourd'hui, qui allaient simplement faire une prière dans une Cathédrale et qui sont morts, victimes de la barbarie d'un débile.

N'est-il pas temps de se calmer ? On a une pandémie qui, actuellement, met notre pays dans une pagaille monstre, des gens se demandent s'ils vont pouvoir garder leur entreprise, leur emploi... Alors arrêtons de se prendre pour les maîtres du monde avec notre liberté d'expression, et essayons seulement... de sauver notre vie !

 
 

Oui ta raison on se calme, on ferme sa gueule jusqu'au jour ou la France deviendra une république islamiste . Car c'est ce qu'il va arriver vu le nombre croissant de musulmans qui arrivent tous les jours sur notre territoire . 40% des jeunes selon le site France stratégie dans ma ville natale .