16/10 06:54

Meurtre de Victorine : Ecoutez le procureur qui raconte ce qui se serait passé ce jour là selon les propos du mis en examen et les interrogations autour de la tentative de viol - Vidéo

Dès son arrestation, mardi, cet habitant de Villefontaine, voisin des parents de la victime, a reconnu les faits. Selon lui, il a "croisé vers 19 heures par hasard le chemin de Victorine" alors "qu'il pratiquait un footing", a détaillé le procureur adjoint, Boris Duffau. "Une dispute aurait éclaté entre eux après une bousculade involontaire. Il aurait alors très rapidement paniqué et l'aurait saisie à deux reprises par le cou en le serrant très fort. Il aurait ensuite déposé le corps inanimé dans l'eau à proximité du lieu de leur rencontre pour le dissimuler."

Il serait ensuite rentré chez lui pour se doucher, changer de vêtements, puis il serait ressorti pour les jeter dans un container. Lors de sa garde à vue, mardi, le suspect a été emmené sur les lieux supposés du crime, près du stade de la Prairie, non loin du ruisseau où le corps de Victorine a été retrouvé. Les premières confrontations confirment en partie les déclarations de Ludovic B., notamment la "noyade par intervention d'un tiers" révélée par l'autopsie.

En revanche, celui-ci nie tout motif sexuel. Pourtant, le corps de la jeune femme a été retrouvé sans son pantalon. Preuve du scepticisme des enquêteurs face aux déclarations du suspect, celui-ci a été mis en examen pour "enlèvement", "séquestration" et "meurtre précédé d'un crime, en l'espèce tentative de viol" selon les mots du procureur adjoint.

Lundi soir à 21h05, sur NRJ12, Jean-Marc Morandini vous présentera un numéros spécial et en direct de Crimes pour revenir sur cette affaire qui bouleverse les Français

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de moije
16/octobre/2020 - 15h48

" Une dispute aurait éclaté entre eux " je penche plutôt pour une grossière tentative de drague et de harcèlement de la part de cet individu !

Portrait de Azrael68
16/octobre/2020 - 14h42 - depuis l'application mobile

Perso si j’étais le père de la victime, si il sort libre dans 15 ans , à peine il sort un orteil de la prison ... il prend une balle !

Portrait de th93100
16/octobre/2020 - 12h17

Pauvres parents qui doivent supporter ça.... comme si la perte de leur fille n'était pas suffisant.... LA justice est un outils merveilleux, mais une balle dans la tête suffirait parfois à abréger des moments insupportables et inutiles

Portrait de Bien Fait
16/octobre/2020 - 10h43

La "noyade par intervention d'un tiers" ne colle en rien avec son récit d'une mort accidentelle par étranglement à l'insu de son plein gré...

Et puis j'aime le coté "accidentel" quand il lui serre le cou très fort à DEUX reprises...

 

Portrait de Beleg
16/octobre/2020 - 09h22

ils vont encore lui trouver des excuses !!! fusiller moi ce type

Portrait de Chat Pompon
16/octobre/2020 - 09h14

Livrez le à la foule,elle sera rendre justice !smiley

Portrait de nagard1
16/octobre/2020 - 08h38

... 

Portrait de Sorj
16/octobre/2020 - 07h46

Si j’ai bien compris, la perpétuité incompressible ne s’applique pas dans son cas.

Il aurait fallu que la victime soit âgée de 15 ou moins, et, que le viol soit avéré.

Il n’aura que 22 ans maximum de période de sûreté. Avec les éventuelles remises de peine, il sera dehors dans 15 ans.

A 40 ans, le temps de refaire des dégâts. Comme tant d’autres.

La perpétuité incompressible ce n’est que pour les victimes et leurs familles.

Portrait de Angelussauron
16/octobre/2020 - 07h09

Mais oui c'est bien connu, on se bouscule, on s'énerve et puis on tue....

Et dire que dans 10-15 ans il sera libre...