23/09 16:01

Le hashtag #jeneparticipeplus lancé au Pays-Bas par des influenceurs pour dénoncer les mesures anti-Covid du gouvernement suscite de vives critiques

#jeneparticipeplus: le hashtag lancé par un groupe d'influenceurs néerlandais pour dénoncer les mesures anti-Covid du gouvernement, au nom de la "liberté", suscite mercredi critiques et inquiétude aux Pays-Bas où le virus connaît une forte résurgence. "Libérez le peuple!", ont lancé ces influenceurs - dont beaucoup de jeunes chanteurs-, qui totalisent plus d'un million d'abonnés, en lançant lundi le hashtag #ikdoenietmeermee (#jeneparticipeplus en français). Inquiets des conséquences économiques et sociales des mesures anti-Covid, ils estiment que le gouvernement "effraie les gens en masse" et ignore les avis de certains médecins critiques envers les mesures, dont pâtit notamment le secteur de la culture à cause de l'interdiction de grands événements.

"C'est ensemble que nous garderons le gouvernement sous contrôle", ont déclaré dans une vidéo plusieurs personnalités, dont la chanteuse et youtubeuse Famke Louise, qui compte un million d'abonnés à elle seule sur Instagram. Le groupe fait référence à un crédo souvent répété par le gouvernement : "C'est ensemble que nous garderons le virus sous contrôle". Le gouvernement, des membres du personnel médical et de jeunes abonnés des influenceurs ont dénoncé ce hashtag, qualifié d'"irresponsable" par le ministre de la Santé, Hugo de Jonge. Don Roelofsen, infirmier, a ainsi invité les personnes qui partagaient le hashtag à "venir jeter un oeil aux services des soins intensifs". Un jeune abonné de Famke Louise, Mats van der Graaf, 18 ans, s'est dit "déçu". "J'avais une image positive d'un grand nombre de ces célébrités", a-t-il ajouté, cité par la télévision RTL Nieuws. Depuis l'apparition du virus, plus de 98.000 cas ont été officiellement déclarés aux Pays-Bas, dont 6.291 décès.

Le gouvernement a annoncé vendredi de nouvelles mesures dans six régions, dont celles d'Amsterdam, La Haye et Rotterdam, particulièrement touchées par la résurgence du virus. Les bars doivent fermer à 01H00 et les rassemblements de plus de 50 personnes sont interdits. Les Pays-Bas avaient opté au printemps pour un confinement dit "intelligent", un modèle bien moins strict que dans les pays voisins tels que la France ou la Belgique.

Ailleurs sur le web

Vos réactions